Magazine Concerts & Festivals

Jonathan Wilson + Syd Arthur, Ancienne Belgique - Bruxelles, le 6 avril 2014

Publié le 06 avril 2014 par Concerts-Review

 Mitch Zoso Duterck

 

1002694_10152341545624301_886619607_n.jpg

Syd Arthur + Jonathan Wilson -  AB, Bruxelles - 2014.04.06
Syd Arthur Lineup :

1979882_10152341545029301_930986832_n.jpg

Liam Magill (guitares, chant, flûte et percussions)
Joël Magill (Basse, chant, percussion et piano)
Raven Bush (violon, mandoline, chant, percussion, piano)
Fred Rother (batterie).
10246506_10152341545084301_1097405202_n.jpg

C'est en configuration AB Box que ce double concert était programmé, ce sera donc plus "intime". Ambiance très cosy avec une salle tendue de grandes tentures de couleurs cramoisies, parsemées de leds blancs qui confèrent à l'ensemble un aspect de ciel de nuit étoilé. les quatre grands luminaires qui descendent du plafond, apportent une touche quelque peu victorienne à ce décor onirique.
La pénombre nous envahit peu à peu et c'est dans une ambiance lumineuse faite de bleu et de rouge que débute Syd Arthur. 

Pour ceux qui n'auraient pas compris le jeu de mot, si prononcez le nom à la manière anglaise, vous obtiendrez phonétiquement "Sidarta".

 Et alors? me direz-vous. 

Une seconde, j'y arrive, Siddharta est le nom de... Bouddha. 

Ça, c'est fait.

 Le band est un quatuor qui nous vient d'Angleterre, plus précisément de Canterbury, une ville au passé historique très riche. 

"Movin' World" un EP 5 titres paru en 2011 et l'album "On and On" de 2012 constituent la discographie actuelle de groupe dont on attend le second album sous peu.
Au niveau de la qualité du show, malgré le côté un peu minimaliste des éclairages, on se laisse très vite embarquer dans le vaisseau Syd Arthur et on voyage en douceur.

 La musique lorgne totalement vers le plus pur style du prog anglais des seventies. On ne peut s'empêcher de penser aux références incontestables en la matière que sont Wishbone Ash, Camel ou encore Jethro Tull, du côté américain on pense à Kansas. 

C'est super bien joué et ça fait du bien partout de réentendre ce genre de compositions. 

Encore un excellent jeune groupe qui a tout assimilé et dont les chansons ne sont jamais "pompées" c'est tellement naturel chez eux qu'on a l'impression d'écouter un groupe original des seventies.
Jonathan Wilson Lineup :
Jonathan Wilson : guitare et chant
Richard Gowen : batterie
Dan Horne : bass
Omar Velasco : guitar
Jason Borger : piano

66864_10152341545569301_733100403_n.jpg

À 20h45, Jonathan Wilson, le Californien d'adoption résidant à Los Angeles prend possession de la scène et il ne lui faudra pas deux morceaux pour posséder nos âmes.

 C'est tout bonnement une claque magistrale que Jonathan va nous asséner et pendant 1h45 de concert, on en ressentira les effets.

 C'est phénoménal, tout simplement. 

10154949_10152341545559301_882473682_n.jpg
Une qualité irréprochable d'écriture et d'interprétation, une leçon de musique sans le côté pompeux ni docte que pourrait avoir ce genre là. 

Ici aussi on fait dans le "Classique" et ça sonne original également.

 Les références sont multiples pour une oreille exercée, Neil Young, Don McLean, Al Stewart, Eagles, Jefferson Airplane, Crosby, Stills and Nash... Vous avouerez qu'il y a pire.

 D'ailleurs "Fanfare" son nouvel album aligne une pléiade de stars parmi lesquelles David Crosby et Graham Nash ou encore Mike Campbell (guitariste de Tom Petty) pour ne citer qu'eux.
Vous aurez compris qu'il faut avoir du talent pour que de telles stars viennent vous aider à faire votre album.
Tantôt électrique avec des jams superbes, tantôt acoustique, ce concert tout en climats et ambiances va nous faire poursuivre le voyage sonore entamé avec Syd Arthur, et on va aller très haut avant de se poser en douceur et de rester un peu groggy, une vague sourire sur le visage, les yeux fixés la-bas dans ce ciel immense dont je ne suis pas encore revenu. 

J'avais découvert et vu Jonathan Wilson à deux reprises lorsqu'il ouvrait pour Tom Petty et pour Neil Young et ce bonhomme m'avait tellement séduit que je suis allé le voir en tant que tête d'affiche et j'ai bien fait. Une petite discussion avec John Evans, le tour manager, et me voilà invité VIP à Cologne ce mercredi pour y rencontrer et interviewer les deux groupes! 

J'aurais dû faire "relations publiques" moi.
Au niveau de la qualité sonore de cette soirée, je ne me souvenais plus d'avoir entendu quelque chose d'aussi parfait! 

 Comme quoi, ça ne sert à rien de jouer avec un volume démesuré.

1530487_10152341545729301_879874005_n.jpg

Setlist :
01. Fanfare.
02. Illumination.
03. Fazon.
04. Desert Raven.
05. Dear Friend.
06. Future Vision.
07. Can We Really Party Today?
08. Magic Everywhere.
09. Natural Rhapsody.
10. Moses Pain.
11. Ballad of the Pines.
12. Valley of the Silver Moon.
13. Angel.

Mitch ZoSo Duterck


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 34037 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte