Magazine Culture

La tête de l’emploi – David Foenkinos

Publié le 08 avril 2014 par Noann

Bernard, la cinquantaine un peu désabusée, enchaîne les coups durs… Sa femme demande le divorce et il perd son emploi. Tant bien que mal, il doit à présent retrouver la force pour survivre dans les méandres d’une vie hachurée, aux lendemains incertains. Les soucis d’argent le contraignent à rejoindre ses parents et vivre auprès d’eux.

La promiscuité des parents âgés n’est pas chose aisée… Bernard doit supporter leur mode de vie routinier et leurs manies… Et les deux vieillards ne se réjouissent guère du retour au bercail de leur fils.

La vie coule doucement entre les humeurs bougonnes des parents jusqu’à ce jour où Bernard fait la connaissance d’une femme aussi tourmentée que lui. Va-t-il pouvoir retrouver le goût du bonheur alors qu’il n’est plus très jeune et n’a pas le physique d’un Adonis ?

Et voici un homme bien mal en peine, qui n’était pas habitué à affronter ce lot de soucis en une fois, vivotant au jour le jour à côté de ceux qui ne peuvent l’aider, trop troublés par le retour du fils en pleine perdition.

La tête de l'emploi
J’ai suivi vaille que vaille les pérégrinations de cet antihéros plongé dans un pamphlet de société comme il y en a tant. L’histoire ronronne et assoupit un peu le le lecteur même si on peut relever certains passages bien écrits.

L’auteur examine, une fois encore, le quotidien qui bascule, les écueils du destin qui font chanceler et trébucher, les bouts de vie jalonnés de désillusions. À l’instar du précédent « Je vais mieux », l’auteur se perd dans des lamentations et nous berce d’amertume et de résignation.

Le récit est d’une banalité et d’un ennui consternants mais l’écriture agréable empreinte de mélancolie permet de retenir le lecteur jusqu’au mot fin.

L’on regrette « La délicatesse » qui avait laissé chez pléthore de lecteurs de très beaux souvenirs, un message ancré dans la mémoire.

Dommage qu’il faille espérer de l’auteur le retour d’une plume plus surprenante et d’un message plus intense qui nous avait remplis d’émois naguère…

La tête de l’emploi par David Foenkinos, éd. Flammarion

Date de parution : 08/01/2014  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Noann 1604 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines