Magazine Cinéma

Ils s'aiment : après la pièce, la BD

Par Filou49 @blog_bazart
11 avril 2014

ilsaiment-couvIl a fallu patienter plusieurs années- 17 exactement pour que la pièce à grand succès "Ils s’aiment" écrit par Muriel Robin et Pierre Palmade et interprété par ce dernier avec Michèle Laroque deviennent également une bande dessinée.

Lancée en 1996, la pièce a été vue par quelque 500 000 spectacteurs, et si j'en'avais vu une retransmission à la TV au début des années 2000, je me souviens avoir vu en 2002 la suite de cette pièce "Ils se rea-aiment" au Zénith de Paris et les deux volets m'avaient vraiment beaucoup fait rire, et décrivaient avec une vraie acuité et une vraie drolerie les frasques quotidiennes d’un couple moderne, des rapports avec les beaux parents, la difficulté pour l'homme de laisser le volant à sa femme, mais également des petites  infidélités et grosses enguelades. 

ils-s-aiment-bd-jungle-extrait

En à la rentrée de septembre 2013, la collection Jungle a eu l'idée de remettre au goût du jour cette comédie conjugale en éditant une bande dessinée inspirée de celle-ci.

Bref, cette pièce était tellement réussie que lors du Masse critique spéciale BD organisée par Babelio, je l'avais mise dans ma sélection, et même si ce n'est pas forcément la BD que j'attendais le plus, j'étais quand même curieux de connaitre le résultat final, surtout que je me souvenais plus vraiment de la pièce initiale- à part le fameux sketch sur la croisière en Egypte de la belle mère qui passe et repasse à la TV.

Pas de grande prise de risque dans le parti pris de l'adaptation : chaque sketch-retravaillé en collaboration avec Palmade himself- devient une mini-histoire de quelques planches illustré plutot sympathiquement et de façon assez moderne par la jeune illustratrice Emilie Decrock meme il faut reconnaitre que  le trait est un peu impersonnel  et fait penser à ce genre de BD typique d'adaptation de films ou de série ( dont Supercondriaque est un des derniers exemples). Si on y reconnait bien Pierre Palmade, il faut faire preuve de plus d'imagination pour retrouver Michèle Laroque.

Mais le point fort de la pièce- l'excellence des dialogues- reste, grâce certainement à l'intervention de l'auteur l'atout numéro un de la BD, et on sourit assez souvent devant la mauvaise foi des deux protagonistes, et notamment cette séquence, certainement la plus drôle de tous de ce dialogue de sourds totalement déjanté entre les deux membres du couple. 

On regrette que certains sketches savoureux ne font pas partie de cette BD qui ne fera certainement pas partie des fleurons du genre, mais qui reste un honnête divertissement.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines