Magazine Cinéma

The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

The-Amazing-Spider-Man-Le-Destin-D-Un-Heros-Banner-1280px

L'adaptation parfaite de Spidey n'est plus très loin !

Deuxième épisode réalisé par Marc Webb, dans The Amazing Spider-Man : le Destin d'un Héros on retrouve Spidey (Andrew Garfield) et Gwen Stacy (Emma Stone) en compagnie de Harry Osborn (Dane DeHaan) et de nouveaux méchants comme Electro (Jamie Foxx), le Rhino (Paul Giamatti) et le Bouffon Vert.
the-amazing-spider-man-le-destin-d-un-heros-Photo-Andrew-Garfield-01
Le(s) plus

Dans ce nouvel épisode des aventures de Spider-Man (Andrew Garfield), l'homme-araignée va recroiser le chemin de son ami d'enfance Harry Osborn (Dane DeHaan), tout en devant affronter de nouveaux ennemis comme Electro (Jamie Foxx), le Rhino (Paul Giamatti) et le Bouffon Vert (pas de spoiler ^^).
Sans oublier qu'il sera hanté par des visions du Capitaine George Stacy (Denis Leary), le père de Gwen Stacy (Emma Stone) qui a disparu lors de l'épisode précédent, à qui Peter Parker a promis de ne pas mettre sa fille en danger.

The Amazing Spider-Man 2 démarre avec une introduction qui complète les flashbacks de Peter Parker du premier épisode. Après un petit retour sur l'abandon de Peter par ses parents, on en apprend surtout plus sur les raisons de leur fuite.
En plus de nous rafraichir la mémoire, où d'introduire les spectateurs qui n'ont pas vu l'épisode précédent, le film The Amazing Spider-Man 2 répond surtout à des questions que l'on se posait (et Peter Parker aussi), sur l'identité de Richard Parker (Campbell Scott Michael) et Mary Parker (Embeth Davidtz).

Vient ensuite l'introduction du personnage de Spider-Man qui est énorme:
Un vrai condensé de l'esprit du comics avec des balades sur toiles dans la ville de New-York, les "Spidey Jokes", du combat et même un appel téléphonique en pleine action... Rien que ces premières dizaines de minutes valent le déplacement pour aller voir Spider-Man sur la grande toile !

Ca perturbe un peu au départ, mais tout comme les variations dans les comics entre les "Ultimate", les "Amazing" ou autres, la vision de la naissance du Bouffon Vert est très intéressante. D'ailleurs les ennemis de Spider-man dans ce second épisode apportent plus de noirceur, avec des plans sont bien plus sombre que dans le premier épisode et une ambiance mieux gérée que dans la première trilogie.

Côté casting, Jamie Foxx est excellent dans son double rôle: En Max Dillon il nous fait rire quand il chantonne et avec sa timidité, et quand il est en Electro il en impose avec son charisme, et sa voix bien grave et électrique.
Même si Dane DeHaan était très bon dans le film Chronicle, le choix de le prendre dans le rôle d'Harry Osborn était légèrement inquiétant. Mais finalement après quelques minutes on oublie cette appréhension, tellement Dane DeHaan est imposant dans son rôle qui n'est pourtant pas évident.
Paul Giamatti, même si on le voit peu à l'écran est assez étonnant dans le rôle d'Aleksei Sytsevich, alias le Rhino, surtout que l'on s'attend à avoir plutôt un acteur russe (ou d'origine) pour ce personnage.
Enfin le duo Spidey (Andrew Garfield) et Gwen Stacy (Emma Stone) est aussi bon que le premier épisode de The Amazing Spider-Man.
Que ce soit l'un ou l'autre, on a l'impression de voir véritablement les personnages du comics, principalement Andrew Garfield qui porte parfaitement le costume de l'homme-araignée.

the-amazing-spider-man-le-destin-d-un-heros-Photo-Jamie-Foxx-01

Surtout n'oublions pas la réalisation de Marc Webb!
Comme dans le premier épisode elle est de qualité, entre la photographie et la très belle mise en scène, mais elle est également plus maitrisée dans The Amazing Spider-Man 2.
Les scènes d'actions sont incroyables et l'on a vraiment l'impression de voir le comics en "live action".
La ville de New-York, personnage très important dans le comics de Marvel, est aussi bien mise en valeur.
Enfin, la superbe gestion de la scène finale fait plaisir à voir, en étant bien plus réussi que l'affrontement final de Spider-Man 3 de Sam Raimi, entre le combat de Spider-Man et d'Electro à la centrale et celui contre le Bouffon Vert.

A noter que la conversion en 3D est des plus belles, avec la luminosité de la ville qui aide à l'immersion.
Ne vous attendez pas à de la 3D immersive, mais la mise en relief est une belle fenêtre ouverte sur New-York, pour vous balancer sur la toile avec Spidey.

Le(s) moins

Même si c'est bien mieux que dans le premier épisode, il y a une grosse baisse de rythme entre les scènes d'actions et les scènes de comédie romantique. Les scènes de romcom respectent l'esprit du comics où il peut y avoir des épisodes entier uniquement centrés sur les amourettes de Peter Parker, mais ici c'est la mise en scène qui perturbe l'ambiance générale du film. Heureusement, quand ces scènes commencent à se faire longues, une scène d'action fait son apparition (il y en a d'ailleurs bien plus que dans le premier épisode).
C'est vraiment dommage ce côté inégal, car ce second volet des aventures de Spider-Man version Marc Webb, s'approche grandement de l'adaptation parfaite du comics de Marvel.

Pourtant très attendue, la musique du collectif The Magnificent Six (groupe crée par Hans Zimmer avec Pharrell Williams, Johnny Marr, Michael Einziger, Junkie XL, Andrew Kawczynski et Steve Mazzaroritten) n'est pas des plus marquante lors du premier visionnage, mis à part le thème électrisant d'Electro et celui de Spider-Man.
Mais finalement après avoir écouté un peu plus tard la bande-originale du film une fois en ligne, (Bande-originale de The Amazing Spider-Man 2 sur Spotify), on a hâte de voir The Amazing Spider-Man 2 une seconde fois pour prêter plus d'attention à la musique pendant le film.

the-amazing-spider-man-le-destin-d-un-heros-Photo-Andrew-Garfield-et-Jamie-Foxx-01
Conclusion

Même s'il y a des baisses de rythme avec les scènes de romcom, The Amazing Spider-Man: le destin d'un Héros est un épisode bien plus réussi et plus dark que le précédent, et surtout Spidey est enfin vraiment présent à l'écran. Vivement la suite!

Ma note: 8/10


The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros

The-Amazing-Spider-Man-2-le-Destin-d-un-Heros-Affiche-France-Spidey-Electro-01-2

Synopsis : "Ce n'est un secret pour personne que le combat le plus rude de Spider-Man est celui qu'il mène contre lui-même en tentant de concilier la vie quotidienne de Peter Parker et les lourdes responsabilités de Spider-Man. Mais Peter Parker va se rendre compte qu'il fait face à un conflit de bien plus grande ampleur.
Être Spider-Man, quoi de plus grisant ? Peter Parker trouve son bonheur entre sa vie de héros, bondissant d'un gratte-ciel à l'autre, et les doux moments passés aux côté de Gwen.
Mais être Spider-Man a un prix : il est le seul à pouvoir protéger ses concitoyens new-yorkais des abominables méchants qui menacent la ville.
Face à Electro, Peter devra affronter un ennemi nettement plus puissant que lui.
Au retour de son vieil ami Harry Osborn, il se rend compte que tous ses ennemis ont un point commun : OsCorp."
Réalisé par: Marc Webb / Avec: Andrew Garfield, Emma Stone, Jamie Foxx, Dane DeHaan, Campbell Scott Michael, Embeth Davidtz, Colm Feore, Paul Giamatti, Sally Field, Martin Sheen et Stan Lee / Genre: Action, Aventure, Fantastique / Nationalité: Américain / Titre original: The Amazing Spider-Man 2 / Distributeur: Sony Pictures Releasing France
Durée: 2h23min / Date de sortie: 30 avril 2014

Plus d'informations !

  • Les Anecdotes !


    Le 28 septembre 2012, il a été confirmé que Marc Webb, le réalisateur, et Andrew Garfield, l'interprète de Spider-Man, seraient à nouveau de la partie dans The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros. Moins d'un mois plus tard, le 28 octobre 2012, c'est au tour de Shailene Woodley d'être confirmée dans le rôle de Mary Jane Watson et de tourner plusieurs scènes pour le film. Mais dans une optique de concentration des personnages, elle fut par la suite supprimée du scénario et remplacée par Emma Stone qui rempile elle aussi dans le rôle de Gwen Stacy.

    Marc Webb avait à l'origine signé un contrat pour deux longs-métrages avec la Twentieth Century Fox, qu'il avait partiellement rempli avec sa première réalisation 500 jours ensemble (2009). La suite de The Amazing Spider Man nécessita une rallonge du contrat de trois films supplémentaires à tourner pour la major. On dirait que la quadrilogie Spider Man s'annonce plutôt bien et restera a priori entre les mains de son réalisateur initial.

    En février 2013, Sony a annoncé avoir enfin trouvé l'acteur pour incarner Norman Osborn, sous les traits de Chris Cooper. Un choix qui a mis un terme à la rumeur lancée en novembre 2012, qui parlait de Damian Lewis (Homeland) pour incarner le personnage. Rappelons que dans Amazing Spider-man, Norman Osborn brillait par son absence : il était présenté comme mourant.

    Chris Cooper, qui joue Norman Osborn dans The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros, avait, il y a quelques années, été pressenti pour jouer le docteur Octopus dans le deuxième volet des Spider Man de Sam Raimi. Otto Octavius, dans le civil, fut finalement joué par Alfred Molina, qui donna aussi sa voix au personnage du jeu vidéo adapté du film.

    Si Norman Osborn a dû faire face à de nombreuses rumeurs concernant son incarnation, son fils Harry ne fut pas en reste, puisque plusieurs acteurs furent pressentis pour le rôle. Alden Ehrenreich, Brady Corbet, Eddie Redmayne, Sam Clafin (qu'on a pu voir dans tous les opus Hunger Games), Douglas Booth et Boyd Holbrook furent ainsi un temps considérés pour jouer le fils de Chris Cooper (Norman Osborn). C'est finalement Dane DeHaan, applaudi dans Chronicle, qui a obtenu le rôle.

    Le célèbre homme-araignée est en effet le premier super héros ambassadeur d'Earth Hour, mouvement organisé par le WWF, porteur d'un message qui encourage chaque individu à utiliser ses superpouvoirs au service de notre planète. Pour ce faire, Marc Webb, Andrew Garfield et Emma Stone présentent eux-mêmes le projet Earth Hour dans une campagne publicitaire qui a depuis fait le tour du web. Cette annonce a été faite conjointement par Andy Ridley, cofondateur de Earth Hour (Une heure pour la planète), et Jeff Blake, dirigeant de Sony Pictures Entertainment. Toute la production physique de The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros et sa tournée de promotion sont d'ailleurs neutres en émission carbone.

    The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros est le premier film mettant en scène Spider Man à être entièrement tourné dans la ville de New York. C'est également la plus grosse production jamais tournée au sein de la Grosse Pomme.

    Jamie Foxx et Chris Cooper sont les premiers acteurs oscarisés à jouer des bad-guy de films de super-héros. Foxx avait eu le prix du Meilleur Acteur aux Academy Awards pour son incarnation de Ray Charles dans le biopic éponyme (2004) alors que Cooper avait obtenu celui du Meilleur Acteur dans un second rôle pour sa prestation dans Adaptation (2003), de Spike Jonze.

    Dans deux armoires vitrées chez Osborn, on peut apercevoir un ensemble d'ailes métalliques et un exosquelette retenant quatre bras articulés. Ce sont de véritables hommages à deux autres ennemis de l'Homme-araignée, le Vautour (Adrian Toomes) et le Docteur Octopus (Otto Octavius​​), dont on avait pu apprécier la force dans Spider-Man 2 de Sam Raimi.

    Le film propose une version inédite des costumes du Rhino et d'Electro, inspirées à la fois de l'univers mainstream de Spider Man, que l'on connaît au cinéma depuis la trilogie de Sam Raimi (et que le premier opus de Marc Webb respectait), et de l'univers "Ultimate" du comic. Ainsi, Rhino, au lieu de porter un costume n'affectant pas ses pouvoirs si ce n'est en résistance, pilote un exosquelette en forme de rhinocéros à la manière d'Iron Man pilotant son armure. On retrouve pourtant dans les deux tenues des aspects plus classiques des vilains de Spider Man.

    Le Rhino, dont le véritable nom est Aleksei Sytsevich, est un personnage d'origine russe, nécessitant dès lors l'ajout d'un accent conséquent en version originale anglaise. Paul Giamatti, qui incarne Rhino, dit s'être beaucoup plu à ajouter cet accent à sa prestation.

    Alors qu'Emma Stone avait un temps déclaré espérer la mort de son personnage dans The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros, elle mit en avant, quelques mois plus tard, l'importance de son personnage dans le monde de Spidey : "Elle [Gwen] le sauve [Peter] plus qu'il ne la sauve. Elle est un soutien incroyable pour Spider-Man. Il est le muscle, elle est le cerveau". A noter que hors du grand écran, Andrew Garfield et Emma Stone sont aussi en couple. Mieux vaudrait dès lors ne pas trop déplaire à la fiancée de l'Homme-araignée.

    Vers la fin du film (pas de spoil, pas de panique !), Gwen Stacy porte un manteau vert mentholé et une jupe violette. Cela fait directement référence à la controversée "Night That Gwen Stacy Died", histoire parallèle du comic où elle porte une tenue des plus similaires.

    Quand on a demandé à Marc Webb si le personnage de Gwen Stacy allait survivre jusqu'au bout du film, il répondit : "il y a des moments où l'on se sent obligé de suivre le matériel originel et il y a des moments où on se sent le besoin d'en dévier. Par ailleurs, Emma Stone est actrice très talentueuse et on aime pouvoir travailler avec elle".

    Comme il avait été fait pour Captain America dans sa deuxième apparition pour Avengers, le costume de Spider Man fut conçu, pour ce nouvel opus, à l'image de l'original du comic, lorsque Spidey est pour la première fois introduit. Le costume inclut les motifs et les couleurs originales des mains et pieds de Spidey ainsi que les larges pièces blanches pour ses yeux. La seule différence entre cette version et l'originelle tient dans l'insigne de l'araignée inscrite sur son dos et dans l'absence d'ailes en toiles tissées sous ses bras.

    Jane Levy, vue pour le reboot d'Evil Dead (une autre trilogie originale de Sam Raimi, reprise par Fede Alvarez) et Kristen Stewart, ont été approchées pour le rôle de Mary-Jane. Stewart jouait déjà la jolie rouquine dans les trois Spider Man de Raimi mais n'a pas pu renouveler ici sa prestation du fait de la suppression pure et simple du personnage dans le film.

    Contrairement à ce qui se fait fréquemment chez les majors pour les suites et les franchises, Marc Webb décida de tourner The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros en 35mn au lieu des caméras numériques Red Epic utilisées pour le premier volet. Ainsi, Iron Man 3 est passé au numérique, tout comme l'avaient fait Resident Evil et Pirates des Caraïbes après avoir commencé la saga en pellicule. L'une des courses poursuites du blockbuster est d'ailleurs filmée à Rochester, ville où fut fondé Kodak, qu'utilise justement le réalisateur pour ce film.

    Pendant qu'il discutait du film, Marc Webb précisa bien qu'il voulait "créer un univers qui puisse résister et anticiper des scénarios futurs tout en restant une oeuvre en soi, un film à part". Autant dire qu'à l'image de Sam Raimi, le réalisateur de 500 jours ensemble entend bien donner sa patte à la franchise et à en transcender la nature blockbusteresque.

    Le chien que promène Gwen pendant que Peter l'espionne du toit d'un immeuble dans la scène finale appartient en réalité à Andrew Garfield et Emma Stone. Le couple adopta l'animal en 2013, pendant le tournage du film.

    Si Chris Cooper n'a pas incarné Norman Osborn dans la première trilogie Spider Man (l'honneur en était revenu à Willem Dafoe), il a cependant déjà joué avec les premiers Peter Parker et Betty Brant (la secrétaire de Jonah Jameson) dans Pur sang, la légende de Seabiscuit, où Tobey Maguire et Elizabeth Banks partagèrent la vedette à ses côtés.

    Stan Lee a toujours fait une apparition surprise dans les films adaptés de ses comics ou de ses personnages. Il apparaissait déjà en bibliothécaire, sourd au combat qui se déroulait derrière lui, dans The Amazing Spider Man, et on le retrouve dans cette suite en invité à la remise des diplômes au lycée de Peter Parker. On pourra aussi l'apercevoir cette année dans Captain America, le soldat de l'hiver.

Et vous qu'avez-vous pensé du film The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • En Solitaire - Critique

    Solitaire Critique

    Une traversée pas si solitaire !Pour son premier film en tant que réalisateur, Christophe Offenstein a décidé de nous raconter une histoire autour du Vendée... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Il était une forêt - Critique

    était forêt Critique

    3.50 sur 50 basé sur 2 votants.Un beau documentaire éducatif pour petits et grands !Il était une forêt, troisième réalisation de Luc Jacquet après La Marche de... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Critique : Cartel, de Ridley Scott

    Critique Cartel, Ridley Scott

    Pour son film Cartel, Ridley Scott (Gladiator, Alien, Blade Runner...) a réuni Michael Fassbender, Penélope Cruz, Cameron Diaz, Javier Bardem et Brad Pitt pour... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Capitaine Phillips - Critique

    Capitaine Phillips Critique

    Thriller sous haute tension !Réalisateur engagé, Paul Greengrass adapte l'histoire vraie d'un cargo pris en otage par des pirates somaliens, avec Tom Hanks... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Hunger Games - L'embrasement - Critique

    Hunger Games L'embrasement Critique

    Jennifer Lawrence enflamme l'écran dans une suite plus sombre !Katniss Everdeen revient sur grand écran pour le second volet d'Hunger Games, toujours sous les... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • La Marche - Critique

    Marche Critique

    Un GRAND PAS de l'histoire française ! A l'occasion des 30 ans, le réalisateur Nabil Ben Yadir livre un film autour de la grande Marche pacifique pour... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE
  • Zulu - Critique

    Zulu Critique

    Orlando Bloom incroyable dans un sombre et violent polar ! Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines