Magazine Cinéma

Au cinéma : «Baby-Sitting»

Publié le 21 avril 2014 par Masemainecinema @WilliamCinephil

Après s’être rencontré sur « Paris à tout prix », Philippe Lacheau et Nicolas Benamou décident de réaliser ensemble « Baby-Sitting ». Philippe Lacheau y tient le rôle principal aux côtés de Alice David, Tarek Boudali ou encore Greg et David du Palmashow. Le scénario est écrit par Philippe Lacheau, aidé de Pierre Lacheau, Julien Arruti et Tarel Boudali. « Baby-Sitting » sortait dans nos salles le 16 avril 2014.

Synopsis : Faute de baby-sitter pour le week-end, Marc Schaudel confie son fils Rémy à Franck. Au petit matin, Marc et sa femme Claire sont réveillés par un appel de la police. Rémy et Franck ont disparu. Au milieu de leur maison saccagée, la police retrouve une caméra. Marc et Claire découvrent hallucinés les images tournées …

Il est certain que le spectateur avide de rigolades trouvera avec « Baby-Sitting » un joyeux moment divertissant. On suit avec plaisir les aventures de cette bande de copains dont l’une de leur soirée dérape … Même s’il n’y a rien de bien original dans tout cela, les événements s’enchaînent dans un rythme qui ne permet pas l’ennui durant une heure et vingt-cinq minutes. Si l’on sourit énormément durant le visionnage de « Baby-Sitting », on n’aura jamais ce fou-rire que l’on aimerait tant avoir. L’humour du long-métrage reste assez sage et recycle pas mal de chose (jusqu’à un sketch de Rémi Gaillard quand même …). On aperçoit avec évidence toutes les influences américaines de « Very Bad Trip » à « Projet X », en passant par les productions Apatow, sans qu’elles ne soient réellement travaillées pour autant … « Baby-Sitting » réussi sa mission de divertir, sans pour autant conquérir totalement le spectateur qui sentira comme une odeur de réchauffée dans tout cela.

Les acteurs présents ont un potentiel de sympathie assez forts, on s’attache assez vite à cette joyeuse bande de potes … Le seul problème majeur est qu’aucun ne sait réellement jouer la comédie. Alors cela ne dérange pas trop lors des gags, la plupart du temps visuels, mais cela crève l’écran dans les moments plus dramatiques. Philippe Lacheau, qui interprète le personnage principal Franck, exprime le même sentiment d’incompréhension durant toute la durée du long-métrage, avec ces yeux ronds et sa tête de six pieds de long. Alice David n’est présente que pour donner un atout charme à l’ensemble, tant son jeu d’actrice est réduit. Grégoire et David, du Palmashow, viennent faire une petite apparition et sont révélateurs d’une chose assez étonnante : « le jeu d’acteur Youtube », qui consiste à exagérer chaque sentiment avec son faciès. Après tout, « Baby-Sitting » aurait très bien pu être une longue vidéo entre podcasteurs humoristiques …

Ceci est flagrant, tant la réalisation va dans ce sens également. Les séquences sont montées de façon très courtes, et avec un sens du rythme flagrant où les blagues fusent toutes les trente secondes. La narration de « Baby-Sitting » se distingue en deux parties, celle du lendemain de soirée filmé de façon traditionnelle et celle de la soirée mise en scène grâce au found-footage. Il faut avouer que l’association des deux fonctionne plutôt bien et permet de ne jamais confondre les espaces, tout en jouant sur la notion réalité/fiction. L’utilisation du found-footage en lui-même n’est pas révolutionnaire, cette technique ayant été trop usée ces dernières années. La réalisation des scènes après la soirée reste très simple avec des plans fixes et des champs/contre-champs basiques. Aucune prise de risque de la part des réalisateurs, Philippe Lacheau et Nicolas Benamou, qui préfèrent mettre en avant l’histoire de « Baby-Sitting », qui manque de forme au final …

« Baby-Sitting » est une comédie française sympathique à défaut d’être originale et hilarante. Malheureusement, le spectateur croira voir une trop longue vidéo Youtube qui n’a pas sa place dans les salles de cinémas.

Babysitting - Affiche

Baby-Sitting. De Philippe Lacheau et Nicolas Benamou. Avec Philippe Lacheau, Alice David, Gérard Jugnot, Clothilde Courau, Vincent Desagnat, Tarek Boudali, …

Sortie le 16 avril 2014.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Masemainecinema 6107 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines