Magazine Culture

La gloire des imposteurs

Publié le 22 avril 2014 par Lecteur34000

imposteurs

« La gloire des imposteurs »

TRAORE Aminata Dramane

DIOP Boubacar Boris

(Philippe Rey)

Qui sont-ils donc les imposteurs, hein ? Le Lecteur vous suggère de tout abandonner et de vous consacrer à ce livre là. Ce qui vous permettra de trouver la réponse à l’interrogation initiale. Encore que le sous-titre de l’ouvrage vous fournira d’emblée une utile indication : «Lettres sur le Mali et l’Afrique ». Aminata Dramane Traoré et Boubacar Boris Diop ont engagé une correspondance. Du 8 janvier 2012 au 21 octobre 2013. La militante malienne et l’écrivain sénégalais échangent informations et analyses sur les conflits et les tensions, sur la situation politique non seulement de leurs pays respectifs mais aussi du continent africain. Même si le Mali va progressivement occuper une place centrale dans leurs préoccupations avec l’invasion du nord du pays par les mouvements islamistes puis par l’intervention militaire française adoubée par l’ONU. Toute la correspondance propose une approche qui constitue comme une sorte de renversement de la vision franco-française, une critique radicale des argumentaires moralisateurs et humanitaires élaborés par les plus éminents de nos penseurs politiques. Il est impossible de refermer un tel livre non seulement sans s’interroger sur le bien fondé de « nos » opérations militaires mais aussi et surtout sur la permanence, en dépit des formes nouvelles qu’elle prend sous le règne de François le Débonnaire, de cette France/Afrique dont nous devrions en principe, et selon les promesses réitérées par le Monarque, être définitivement délivrés.

Oui, voilà un ouvrage utile, un ouvrage indispensable pour qui souhaite s’extirper de schémas idéologiques qui s’apparentent aujourd’hui encore à ceux qui prévalurent bien évidemment durant toute la phase de la colonisation mais aussi au cours de celle qui, en principe, fut celle de la décolonisation. Voilà l’Afrique qui nous est rendue invisible par ce qu’il faut bien appeler la propagande officielle, puisqu’il est plus commode pour nos Médéfieux qu’elle restât méconnue cette Afrique des deux correspondants. « Serions-nous mal informés par overdose d’informations ? Peut-être devrions-nous tous apprendre à reconnaître de loin l’insidieux prêt-à-penser que l’on nous délivre sous forme de petits comprimés : les courtes phrases, faussement laconiques et neutres, qui défilent au bas de notre écran ou celles, serinées à longueur de journée sur le ton d’indiscutables évidences, par les consultants ou reporters des grandes chaînes internationales…. »

Le Lecteur s’étonne du peu qu’il a été fait de ce livre dans les quelques médias qu’il fréquente. Dérangerait-il à ce point qu’il ait été considéré comme quantité négligeable par des Médiatouilleurs considérés pourtant comme des gens de gauche ? Du fait que les deux correspondants osent jeter un regard critique sur le bien-fondé de la guerre française au Mali, sur les vrais intérêts que notre soldatesque défend là-bas ? Sur les questions qu’ils posent sur la mort du Guide libyen ? « Je n’en suis pas moins scandalisée par l’agression de l’OTAN et par l’exécution publique du Guide libyen, mise en scène et filmée, en direct et avec une indécente jubilation, par les caméras du monde entier. »

Le Lecteur insiste : voilà un livre utile, un livre nécessaire à qui ne veut pas s’enclore dans la vision unilatérale que continuent à véhiculer sur l’Afrique d’aujourd’hui l’ancienne puissance coloniale et son personnel politique, économique et militaire. « Au fond, si certains prétendent être perturbés par le principe même d’une mise en cause de l’Occident, c’est pour ne pas avoir à se demander si les crimes abominables que nous lui imputons, dans le passé comme dans le présent, sont réels ou imaginaires…. »


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lecteur34000 10711 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines