Magazine Entreprise

Encourager les investissements dans l'agroalimentaire à travers le partenariat (ministre)

Publié le 22 avril 2014 par Ouadayazid1

Encourager les investissements dans l'agroalimentaire à travers le partenariat (ministre)

ALGER - Le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Abdelwahab Nouri, a souligné, lundi à Alger, la nécessité d'encourager les sociétés nationales et les investisseurs à créer des projets dans le domaine de l'agroalimentaire dans le cadre d'un partenariat efficace avec les agriculteurs et les équipementiers activant dans ce domaine.

Intervenant à l'ouverture de la 12ème édition du salon international de l'agroalimentaire "Djazagro2014", M. Nouri a précisé que le développement de ce type d'industries constituait un garant de la continuité de la production de l'agriculteur et de sa commercialisation et permettait d'assurer la disponibilité des intrants.

Il relevé à ce propos que le pays accusait un retard important dans le domaine de l'agroalimentaire, d'où la nécessité d'une "adaptation aux  développements technologiques au niveau international et de partenariats entre Algériens et étrangers".

Le ministre a ajouté que tous les mécanismes étaient disponibles pour assurer le développement de la production nationale en matière d'agroalimentaire d'autant que toutes les lois visent à garantir les facilités nécessaires à ces entreprises. M. Nouri a appelé les sociétés nationales à échanger les expériences et à s'enquérir des nouvelles techniques, des nouveaux équipements et des développements réalisés dans le domaine de ces industries au niveau mondial.

Le ministre a souligné dans le même contexte que le secteur œuvrait à garantir la sécurité alimentaire dans le pays au cours des cinq prochaines années. "l'Etat a dégagé un budget considérable et consenti d'importants efforts pour concrétiser cet objectif", a-t-il ajouté.

Le secteur de l'agroalimentaire est un prolongement du processus de développement dans le secteur agricole à travers la réalisation de la complémentarité entre l'agriculteur et l'investisseur et en évitant le gaspillage du surplus de production en développement des méthodes efficaces de stockage, d'emballage et de transformation vers d'autres produits pouvant être exportés.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que le secteur était parvenu à atteindre l'autosuffisance et à exporter le surplus de la production de tomate et de pomme de terre "en attendant d'atteindre l'autosuffisance concernant d'autres produits qui ne connaissent pas la même dynamique".

Pour sa part, le ministre du Commerce, Mustapha Benbada, a estimé que le salon "Djazagro" constituait une importante occasion pour les professionnels de l'agroalimentaire de se rencontrer.  Il a dans ce cadre appelé les investisseurs nationaux et étrangers à se conformer à la règlementation et aux législations en matière de sécurité et d'hygiène soulignant l'entrée en vigueur du décret fixant les conditions et modalités d'utilisation des additifs dans les denrées alimentaires.

 

Les participants aspirent à élargir leurs partenariats dans ce domaine

 

Plusieurs participants au Salon se sont intéressés aux différents produits et équipements exposés qui constitueront une assiette importante pour lancer des partenariats durables dans le secteur sous forme d'investissement ou de commerce.

Pour Recep Hafif, chef d'entreprise turque dans le domaine céréalier, cette manifestation est une occasion pour chercher des représentants de son groupe en Algérie et des clients potentiels.

Le directeur commercial de l'entreprise algérienne "Raja Food", spécialisée dans l'industrie de transformation du thon et de la sardine, Grifi Khaled a exprimé, dans une déclaration à l'APS, le souhait d'attirer de nouveaux clients vers les produits de l'entreprise à l'étranger notamment après l'expérience de celle-ci en matière d'exportation vers la Libye, le Nigeria et le Sénégal. L'entreprise, a-t-il dit, fait face à des problèmes liés au manque de matière première d'où les répercussions négatives sur ses activités.

Le représentant du groupe Ryad et directeur général des minoteries du Tel de Blida, Khedim Mustapha a, pour sa part, fait savoir que les subventions de l'Etat ont permis au groupe de reprendre la production à partir de janvier 2013 après un arrêt depuis 2002.

Créé en 1956 sous le nom de la "SEMPAC", le groupe est en mesure de développer ce segment des industries de transformation dans le pays. Il détient cinq autres usines dans les wilayas de Tiaret, Sidi Bel Abbès, Sétif, Constantine et Alger, a-t-il fait rappeler.

Le salon international de l'agroalimentaire "Djazagro 2014 " qui se poursuit jusqu'à jeudi prochain, offre aux industriels l'opportunité de dynamiser leurs entreprises, développer leurs activités, décrocher de nouveaux marchés et lancer des partenariats avec des étrangers.

Le salon, organisé cette année sous le thème "carrefour des filières agricole et agro-industrielle" verra la participation de plus de 600 exposants de 31 pays et 20.000 visiteurs représentant les différentes filières de l'agroalimentaire.

Le salon présente les nouveautés en matière d'équipements notamment dans le domaine de la transformation des produits agricoles et d'emballage et les matériels de boulangerie, pâtisserie et restauration. Le deuxième stand est consacré aux produits alimentaires et boissons.

Le salon est co-organisé par la Chambre algérienne du commerce et d'industrie (CACI) et la société française Comexposium.

 

APS

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Ouadayazid1 3105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines