Magazine Cinéma

Événement : Présentation du film «La planète des singes : l’affrontement»

Publié le 28 avril 2014 par Masemainecinema @WilliamCinephil

Prévu pour le 30 juillet 2014, nous avons pu découvrir en exclusivité mondiale les premières images de La Planète des Singes : l’affrontement, suite du prequel sorti en 2011. Cet aperçu prometteur en fait l’une des plus grosses attentes estivales de l’année.

Synopsis : Une nation de plus en plus nombreuse de singes génétiquement évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui ont survécu au virus dévastateur qui s’est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui imposera l’espèce dominante sur Terre.

dawn-of-the-planet-of-the-apes-yell

Présenté par Andy Serkis, passionné et passionnant, l’évènement d’une heure a permis au public de découvrir plusieurs extraits inédits suivis d’explications du comédien. Interprète de César, le personnage principal, et fin connaisseur de la performance capture, Serkis semble s’être impliqué corps et âme dans cette suite qu’il qualifie d’ores et déjà de grand film "épique et impressionnant".

L’émotion et la psychologie des personnages ne sont pas sacrifiés pour autant. Bien au contraire, ils ont fait l’objet d’un soin tout particulier. La Planète des Singes : l’affrontement ne suit pas la mode actuelle du film d’action au sein d’un univers post-apocalyptique. Les questionnements socio-politiques qu’impliquent le sujet occuperont une part importante des enjeux de cette séquelle s’annonçant riche et fascinante.

dawn-of-the-planet-of-the-apes-toby-kebbell

Les images qui nous ont été montrées n’étaient pas toutes finalisées ce qui était intéressant pour analyser les strates de création. De la même façon que pour le premier film, les acteurs en combinaison de performance capture jouent aux côtés des autres comédiens dans des décors naturels. Le fond vert n’est plus prédominant. Actuellement en phase de post-production, le réalisateur Matt Reeves et l’équipe technique travaillent sur les effets visuels et la modélisation des singes à l’écran. Une technologie toujours plus perfectionnée si l’on en croit un extrait du making of en split-screen : Andy Serkis en combinaison à gauche, le résultat numérisé à droite. Chaque froncement de sourcil, chaque mouvement de la bouche, chaque contraction musculaire semble être capté par la performance capture.

la_ca_0220_planet_of_the_apes_041

Encore méconnue aujourd’hui, c’est pourtant un véritable travail d’acteur comme le rappelle Andy Serkis lors du questions/réponses avec le public. Pour conclure cet évènement, un spectateur lui demande si, fort de son expérience de réalisateur de seconde équipe sur Le Hobbit, il serait prêt à réaliser le troisième volet de la franchise La Planète des Singes. Ayant un emploi du temps très chargé (il est en effet censé diriger une adaptation en prises de vues réelles du Livre de la Jungle), il décline mais ne tarit pas d’éloges sur Matt Reeves qui devrait mettre en boite ce troisième opus.

dawn-of-the-planet-of-the-apes-posters

Séance spéciale La planète des singes : l’affrontement, en présence de Andy Serkis, au Gaumont Marignan à Paris, le 25 avril 2014.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Masemainecinema 6107 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines