Magazine Culture

Le billet qui ne vous échappera pas

Par Nelcie @celinelcie

En matière de lecture, on a parfois besoin de valeur sûre. J’entends par là qu’on a besoin de lire un auteur dont on est sûr de ne jamais être déçu. Et Romain Sardou fait partie de ces auteurs dont j’ai toujours apprécié la plume. Aussi, lorsque Tequi m’a proposé de lire Personne n’y échappera pour le challenge Livr’a deux pour Pal’addict, je n’ai pas hésité longtemps. En fait, je n’ai pas hésité du tout.

Le billet qui ne vous échappera pas

Synopsis

New Hampshire. Hiver 2007. 24 corps sont découverts dans le sable enneigé d’un chantier d’autoroute. 24 cadavres. Tués d’une balle en plein coeur, sans aucune trace de lutte. Sacrifice de secte ? Suicide assisté ? Gigantesque règlement de compte ? Plus incroyable encore : personne ne les réclame. Pas un mari inquiet, pas une mère affolée, pas un collège de bureau ne prend contact avec la police. Le même soir Frank Franklin, 29 ans, jeune professeur de littérature, arrive pour son nouveau poste dans une université qui jouxte le chantier des 24. Très vite, quelque chose l’inquiète sur le campus. Bientôt, il va comprendre qu’il a été entraîné dans un terrifiant jeu de dupes…

Mon avis

Une fois de plus, l’auteur confirme son statut de valeur sûre de la littérature, et plus particulièrement du thriller.

Ce que j’aime avec Romain Sardou, c’est qu’en matière de plantage de décor, il ne tourne pas autour du pot. Dès les premiers paragraphe, on se retrouve sur les lieux du crime et déjà l’angoisse commence. Angoisse qui n’aura de cesse d’augmenter au fil des pages jusqu’à au dénouement final. Ou pas.
Romain Sardou nous emmène dans une enquête criminelle où les policiers vont se trouver confrontés à des choses qui dépassent leur entendement. Il faut dire que se retrouver avec 24 victimes sur les bras d’un seul coup, il y a de quoi être perturbé. Même si t’es un super flic. Mais alors, que vient faire ce professeur de littérature dans l’histoire ? Et en quoi peut-il aider à résoudre une enquête dans laquelle même les policiers les plus chevronnés pataugent ?
Et oui, Romain Sardou mène le lecteur d’une piste à une autre, tout en multipliant les pièges et les faux-semblants. Et au milieu de tout ça, tout lecteur que tu es, bah tu essaie de déjouer ces pièges, de trouver les indices qui te mèneront vers la résolution de l’affaire. Ce livre, c’est typiquement le genre à te raccourcir considérablement ta nuit. Non pas parce que ça t’angoisse, que tu flippe de voir apparaître le meurtrier au pied de ton lit, non. Mais parce que l’histoire est tellement prenante que lâcher le livre est limite un supplice.
Mais au-delà du suspens qui ne m’a pas lâché de bout en bout, j’ai trouvé l’histoire très bien construite et surtout vraiment originale. Car bien sûr, le coup de l’écrivain et du meurtrier n’est pas nouveau, d’autres auteurs s’y sont essayés avant lui, avec plus ou moins de succès. Sauf que Romain Sardou, lui, a su prendre le contre-pied et nous proposer pour le coup quelque chose de vraiment original. Une imagination qui n’a cessé de me surprendre tout au long de ma lecture, et qui ne m’a pas laissé deviner la fin. Or pour moi, un bon thriller est un thriller capable de m’étonner jusqu’à la dernière ligne.

Pour résumer tout ça, Personne n’y échappera est un thriller qui déchire et que je vous conseille vivement !

Côté challenge

Le billet qui ne vous échappera pas


Classé dans:Lecture Tagged: lecture, littérature, Romain Sardou, thriller

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nelcie 1057 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte