Magazine Bd

FourmiZ, de Tim Johnson et Eric Darnell [Critique]

Par Nonopool @RienAGlander

Qui a dit que ce film était pour les enfants ? Toi visiteur curieux ? Toi inquisitrice lectrice ? ET BIEN VOUS AVEZ TORT… il n’y a pas d’âge !!!

On commence par l’affiche du film

FourmiZ, de Tim Johnson et Eric Darnell [Critique]
L’affiche de Fourmiz © D.R.

Synopsis :

Une fourmilière se compose d’ouvriers et de militaires, et bien évidemment d’une Reine. Dès la naissance, on oriente la future fourmi, en fonction de la constitution de la larve, vers le poste qu’elle devra occuper plus tard, pour le bien être de la colonie, ce qui veut donc dire que personne n’a plus le choix d’être ce qu’il va devenir. Et vous le savez bien, on aurait toujours voulu être quelqu’un d’autre, avoir un autre job, vivre différemment… sauf que dans la fourmilière, tout est fait pour garantir la sécurité et le bon fonctionnement de la société vivant sous terre et il est hors de question de choisir. C’est ainsi et ça ne changera pas : il y a les donneurs d’ordre et ceux qui exécutent…Et c’est ainsi qu’un jour naquirent "Z" de faible constitution qui devint ouvrier malgré lui et "Weaver", au physique déjà prometteur, qui devint de fait un militaire ! Ces deux là malgré leur différence "sociale" seront pourtant les meilleurs amis de la fourmilière. Si Weaver est satisfait de sa condition, pour ce qui est de Z, les choses sont totalement différentes : il n’a juste aucun goût pour ce qu’il fait et commence à se poser trop de questions sur sa vie, au point d’ailleurs où il va devoir consulter le psy ! Et puis un soir, après une dure journée de travail, il va rencontrer LA fourmi qui pourrait lui changer la vie… et il s’apercevra alors qu’elle est obligée de fuir rapidement qu’il s’agissait ni plus ni moins que de la Princesse Bala, fille de la Reine de la fourmilière, princesse qui est déjà promis au général Mandibule, celui dont les dents rayent le parquet tellement il a envie de prendre le contrôle de la fourmilière…

Afin de pouvoir revoir de nouveau la princesse, car il sait qu’elle est la "fourmi de sa vie", Z va échanger sa vie d’ouvrier avec Weaver qui lui cède donc son casque de militaire uniquement le temps d’une parade qui doit se faire devant la Cour. Malheureusement, le général, fin stratège et calculateur, a déjà déclaré la guerre aux Termites et lorsque la parade s’achève, il envoie ses troupes tout droit sur le terrain… et ça ça n’était pas prévu…

De là, tout va changer pour Z… et pour les fourmis bien évidemment… Je n’en dis pas plus….

La seule phrase qu’il vous faut retenir de ce film, c’est

"PENSEZ PAR VOUS MEME" !

Un mot sur la réalisation : Aux commandes de la réalisation de Antz (titre original) sorti aux USA en octobre 1998 (après la sortie canadienne un mois plus tôt !), on retrouve Eric Darnell (réalisateur des Madagascar 1, 2 et 3, directeur des effets spéciaux de Shrek) et Tim Johnson (Kung Fu Panda, Nos voisins les hommes) qui n’ont pas hésité à marquer le film par quelques clins d’oeil comme le remake de très célèbre danse de John Travolta/Uma Thurman dans Pulp Fiction, ou encore la musique du chant de guerre avec un remake de When Johnny Comes Marching Home, ou encore une reprise parodiée de John Lennon au moment de la révolution avec Give Peace a Chance.

Le film a été primé et a reçu le ASCAP Award pour le meilleur Box Office de Film en 99, le BMI Film Music Award et le Golden Reel Award du Meilleur Son dans une production animée !

Un mot sur les acteurs américains : C’est assez amusant car lorsqu’on regarde un film animé, on se demande toujours si les dessinateurs se sont inspirés d’acteurs existants et quand vous lirez la liste ci-dessous (à l’expression de la princesse Bala que j’identifiais à Uma Thurman), je pense que les coïncidences sont excellentes :

"Z" / Woody Allen

FourmiZ, de Tim Johnson et Eric Darnell [Critique]
"Z" / Woody Allen © D.R.

Princesse Bala / Sharon Stone

FourmiZ, de Tim Johnson et Eric Darnell [Critique]
Princesse Bala / Sharon Stone © D.R.

L’horrible Général Mandibule / Gene Hackman

FourmiZ, de Tim Johnson et Eric Darnell [Critique]
L’horrible Général Mandibule / Gene Hackman © D.R.

Weaver / …. Stallone himself !

FourmiZ, de Tim Johnson et Eric Darnell [Critique]
Weaver / …. Stallone himself ! © D.R.

Le Colonel Cutter  / Christopher Walken

FourmiZ, de Tim Johnson et Eric Darnell [Critique]
Le Colonel Cutter / Christopher Walken © D.R.

et aussi :

La Reine / Anne Bancroft
Chip la guêpe / Dan Aykroyd
Azteca / Jennifer Lopez, biennnn

En conclusion : Un film sympatoche qui se laisse voir avec amusement. Pour les petits, pas sûr qu’ils comprennent forcément le message, mais passé les 8 ans, en plein apprentissage de la vie sociale et de la débrouillardise, le message est clair : "apprenez à penser par vous-même". Se laisser guider : oui ! Se laisser faire : non ! Laisser les autres décider pour vous : non !

Bon à savoir pour les gamers  : le jeu existe bel et bien pour GameBoy et GameBoy Advance !

Allez on finit avec la Bande-Annonce bien évidemment  ! VO et VF


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nonopool 1137 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte