Magazine Culture

Marc Levy : Une autre idée du bonheur

Par Stephanie Tranchant @plaisir_de_lire

Une autre idée du bonheur  de Marc Levy  3,5/5 (24-04-2014)

Une autre idée du bonheur  (440 pages) est paru le 24 avril 2014 aux Editions Robert Laffont - Versilio.  

Page Facebook de l’auteur ici

couv478498 (111x173).jpg

L’histoire (éditeur) :

Quand une vie ordinaire devient extraordinaire.
Philadelphie. Au premier jour du printemps 2010, Agatha sort de prison, mais pas par la grande porte. Après trente ans derrière les barreaux, il ne lui restait que quelques années à faire. Alors pourquoi cette évasion ?
Dans une station-service proche du campus, elle s'invite à bord de la voiture de Milly et l'entraîne dans sa cavale sans rien lui révéler de sa situation.
Dotée d'un irrésistible appétit de vivre, Agatha fait voler en éclats la routine confortable de Milly. Trente ans les séparent, mais au fil du voyage les deux femmes partagent ces rêves qu'il n'est jamais trop tard pour réaliser et évoquent ces amours qui ne s'éteignent pas.
Cinq jours en voiture à travers les États-Unis... À chaque étape, une rencontre avec un personnage surgi du passé les rapprochera du secret d'Agatha.
Jusqu'où devons-nous aller dans notre quête insatiable du bonheur ? À quoi ne faut-il jamais renoncer ?

Mon avis :

Treize ans après avoir lu mon premier (et unique) Marc Levy, je suis ravie d’avoir à nouveau croisé la route de l’auteur (et merci aux Editions Robert Laffont-Versilio pour cette proposition !). Devenant parfois un peu tatillonne et attendant toujours plus de certains textes (encore plus quand il s’agit d’auteurs qui ont la cote comme Levy), j’appréhendais un peu j’avoue. La quatrième, avec un petit gout de Thelma et Louise me tentait beaucoup et comme j’avais très envie de renouer avec la plume de l’auteur dont je gardais le souvenir d’une grande fluidité, impossible de refuser.

A peine arrivé dans ma BAL, il n’a pas eu le temps de traîner dans ma Pile à Lire « urgente ». Je l’ai tout de suite attaqué et aussitôt terminé. On entre très vite dans l’histoire, non pas que l’intrigue parte sur les chapeaux de roue, mais le style est entraînant et les deux personnages féminins sont attachants.

Quand Agatha met le grappin sur Milly, la prenant en quelque sorte en otage et faisant d’elle son chauffeur de la Philadelphie (où elle vient de s’évader de prison, après avoir déjà passé 30 ans derrière les barreaux) pour San Francisco, on peut s’attendre à une course folle, inattendue et aussi pleine de sensibilité. Car, la crainte passée, Milly se sent prête à donner cinq jours de sa routine rassurante (et tellement plan-plan) à cette étrangère (pas si menaçante que ça au final) en échange de la vérité et des raisons qui l’ont poussée à cette fuite pour la Californie.

«  Tu as déjà eu l’occasion d’accomplir quelque chose d’important, quelque chose qui te coûte, une action qui t’oblige à donner de ta personne, à partager ce dont tu as le plus besoin ? Ce voyage est l’aboutissement de ma vie, je l’ai rêvé chaque nuit depuis tant d’années. Je te propose que nous le fassions ensemble, je t’offre de rencontrer des gens que tu ne connaitras jamais sans cela, des gens qui changeront peut-être ta destinée. Tu n’as jamais cru au destin ? »  (Page 114)

Effectivement, même si c’est un roman avec quelques ficelles (rien  de bien méchant à mon goût), la sauce prend parfaitement. Les deux personnalités sont différentes et on prend plaisir à chacune les découvrir et à voir se dessiner une amitié, tout en filant vers l’Ouest des Etats Unis, sur les routes, à bord d’une mythique Oldsmobile décapotable 1950 avec des rencontres et haltes surprenantes et dépaysantes (je vous laisse découvrir quelques photos ici). En toile de fond, l’auteur a choisi une période de l’histoire du pays que l’on rencontre rarement, celle du militantisme et de l’activisme des jeunes américains dans les années 70. Agatha cache beaucoup de choses et se livre doucement tout le long de ce road-trip avec des révélations assez surprenantes. Milly, est une jeune femme d’une trentaine d’années qui mène une vie tranquille et réglée comme du papier à musique entre son job de stagiaire assistante juridique à l’université, son petit ami et Jo. Elle contraste totalement avec Agatha qui va alors bouleverser sa petit vie et plus encore (pour le plaisir du lecteur qui peut espérer la voir ainsi s’épanouir).

En bref : même si j’ai trouvé que les émotions n’étaient pas suffisamment fortes, j’ai aimé suivre ces deux femmes dans ce beau voyage vers la vérité et le bonheur (finalement loin de Thelma et Louise) avec la petite touche de suspens qui s’installe grâce au mystérieux Thomas Bradley et la course poursuite qui rythme le voyage…

A tous ceux qui ont quitté Marc Levy il y a fort longtemps et qui veulent renouer le contact, n’hésitez pas. Une autre idée du bonheur est une histoire en apparence simple mais dont les ramifications apparaissent progressivement pour rendre l’intrigue riche et prenante. Pour les fans, je ne sais pas vraiment s’il s’agit d’un grand cru, alors si vous le lisez, venez ensuite me dire ce que vous en avez pensé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stephanie Tranchant 5196 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines