Magazine Cinéma

Libre et assoupi - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

Libre-Et-Assoupi-Banner-1280px-2

Une sitcom de luxe !

Benjamin Guedj signe son premier long-métrage avec Libre et assoupi, adapté du premier roman de Romain Monnery, qui raconte l'histoire de Sébastien, un oisif de 29 ans qui préfère squatter son canapé plutôt que travailler, avec au casting Baptiste Lecaplain, Charlotte Le Bon, Félix Moati et Denis Podalydès.
Libre-et-assoupi-Photo-Baptiste-Lecaplain-Charlotte-Le-Bon-Felix-Moati-01
Le(s) plus

L'histoire n'est pas très originale, avec Sébastien, ce jeune ultra diplômé de 29 ans qui préfère passer son temps à ne rien faire et regarder le plafond plutôt que d'aller travailler. Mais le fait de l'inclure dans une colocation, où il va finir par faire changer les mentalités de son entourage, comme celle de son ami et de son conseiller du RSA, est plutôt une bonne idée.

Côté dialogues, on retiendra quelques phrases comme "J'aime beaucoup étudier, mais pas travailler", "Être amoureux, pour moi ça demande trop de travail", "Mon patron m'a viré parce-que je mettais une mauvaise ambiance à l'enterrement" ou encore "Travailler, je n'ai rien contre, tant qu'on ne m'y oblige pas".

De plus, ce qui est assez drôle et ironique, et souvent le cas dans la vraie vie, c'est que finalement Sébastien cherche à ne pas se faire embaucher et se donne à fond pour y arriver, alors que ça lui demande beaucoup de travail. Bien sûr, il ne faut pas forcément prendre le personnage de Sébastien comme exemple, la vraie vie n'est pas forcément aussi simple que la sienne, à prendre donc tout de même au second degré.

Côté casting, Charlotte Le Bon colle parfaitement au rôle d'Anna, la colocataire un peu rigide mais de bonne compagnie. Félix Moati lui est le colloc un peu lourdaud, mais très sympathique et souvent drôle. Enfin, Baptiste Lecaplain est plutôt agréable dans le rôle principal Sébastien, même si on sent que le personnage ne lui colle pas totalement et qu'il est sur la réserve par rapport à son jeu habituel.
A noter la présence de Denis Podalydès qui est très bon et qui livre quelques scènes très drôles, ainsi que le petit rôle de Jean-Yves Berteloot qui est plutôt charismatique en tant que père de Sébastien.

Libre-et-assoupi-Photo-Baptiste-Lecaplain-Felix-Moati-01

Libre et assoupi mélange habillement la mise en scène façon sitcom face caméra et celle des films. D'ailleurs la scène du début avec la déclaration du "scénario masturbatoire" de Sébastien est plutôt drôle.

La musique de Mathieu Lamboley fait parfois penser à celle de Yann Tiersen dans les tonalités, d'ailleurs on a l'impression que le film Libre et assoupi essaye parfois de prendre la direction des films comme Le fabuleux destin d'Amélie Poulain, malheureusement si c'est l'effet voulu ça ne marche pas vraiment.

Le(s) moins

Le trio d'acteurs (Baptiste Lecaplain, Charlotte Le Bon et Félix Moati) est bon, mais en inversant les deux acteurs masculins principaux l'effet comique aurait certainement eu plus d'impact. Félix Moati (Bruno), qui est le second rôle est finalement bien plus drôle que Baptiste Lecaplain (Sébastien).

Enfin, on sent qu'une atmosphère du type conte, fable... essaye d'être créée entre la mise en scène, les dialogues et la musique, mais cela reste trop discret et surtout il manque quelque chose au niveau de la photographie pour que ça prenne.

Libre-et-assoupi-Photo-Baptiste-Lecaplain-Charlotte-Le-Bon-Felix-Moati-02
Conclusion

On passe un moment sympathique avec les colocataires, mais le film Libre et assoupi n'arrive malheureusement pas à créer complètement l'effet voulu, mais parlera certainement plus aux jeunes étudiants qui hésitent à faire le même choix que Sébastien, c'est à dire ne rien faire de sa vie !
On parie que vous allez essayer de faire pousser un avocat?

Ma note: 6/10


Libre et assoupi

Libre-Et-Assoupi-Affiche-France

Synopsis : "Sébastien n'a qu'une ambition dans la vie : ne rien faire. Son horizon, c'est son canapé. Sa vie il ne veut pas la vivre mais la contempler. Mais aujourd'hui, si tu ne fais rien... Tu n'es rien. Alors poussé par ses deux colocs, qui enchaînent stages et petits boulots, la décidée Anna et le pas tout à fait décidé Bruno, Sébastien va devoir faire ... Un peu."
Réalisé par: Benjamin Guedj / Avec: Baptiste Lecaplain, Charlotte Le Bon, Félix Moati et Denis Podalydès / Genre: Comédie / Nationalité: Français / Distributeur: Gaumont Distribution
Durée: 1h33min / Date de sortie: 7 mai 2014

Plus d'informations !

  • Les Anecdotes !


    Davantage connu en tant qu'auteur dans le registre comique (Cyprien, Il reste du jambon ?), avec Libre et assoupi Benjamin Guedj signe son premier long-métrage, après avoir réalisé un programme court, "Déformations professionnelles", en 2009. Pour ses premiers pas dans le monde du cinéma, il a choisi d'adapter le premier roman de Romain Monnery, "Libre, seul et assoupi", paru en 2010, et qui raconte l'histoire de Sébastien, un oisif de 29 ans qui préfère squatter son canapé plutôt que travailler.

    Le réalisateur Benjamin Guedj a eu un réel coup de coeur en assistant au spectacle de l'humoriste Baptiste Lecaplain - aperçu dans la série Bref et dans Nous York - et l'a engagé pour jouer Sébastien dans Libre et assoupi : "À l'inverse de son personnage, c'est un hyperactif – une vraie pile électrique. Très vite, j'ai senti que lui confier le rôle de Sébastien serait une expérience formidable car il a la profondeur et l'univers poétique que je recherchais". La collaboration du duo ne s'arrête pas là, puisque le réalisateur a co-écrit le prochain spectacle de l'humoriste.

    Deux des seconds rôles de Libre et assoupi, Suliane Brahim (Valentine Cailloux) et Denis Podalydès (Richard) sont issus de la Comédie Française, la première en tant que pensionnaire, le second comme sociétaire.

    Charlotte Le Bon, qui joue Anna, la colocataire rigide de Sébastien et Bruno, connaissait déjà le réalisateur Benjamin Guedj, puisqu'ils avaient tous les deux participé au Astérix et Obélix : au service de Sa Majesté de Laurent Tirard en 2012. La comédienne y jouait le rôle d'Ophélia, la fiancée de Guillaume Gallienne, et le réalisateur avait collaboré au scénario et dialogues du film.

    Une scène cocasse du film, celle de la confrontation entre Baptiste Lecaplain et... un ours nommé Barnabé a été tournée sur une plage de Carnac à l'été 2013.

    La scène où Félix Moati et Baptise Lecaplain se baladent en slip dans un musée a été tournée en juin 2013 au Musée Carnavalet, consacré à l'Histoire de Paris.

    Félix Moati a reçu le Prix Coup de Coeur du Jury au Festival International du Film de Comédie de l'Alpe d'Huez, pour son rôle de Bruno dans Libre et assoupi, un garçon d'une vingtaine d'années qui enchaîne les stages et s'illustre par son langage poétique.

    Pour son premier long-métrage et ses premiers pas en solo dans l'écriture d'un scénario, Benjamin Guedj souhait donner un nouveau souffle à la comédie française, en y apportant une touche poétique. Pour ce faire, il a travaillé sur des dialogues très écrits et a privilégié le verbe à l'action, en s'inspirant d'un de ses réalisateurs favoris, Bertrand Blier : "Ce qui me plait chez Blier, c'est que les personnages se définissent plutôt par le verbe que par l'action : Blier est le premier à avoir tourné des «films d'action verbale."

Et vous qu'avez-vous pensé du film Libre et assoupi ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog