Magazine Cinéma

Libre et assoupi

Publié le 06 mai 2014 par Desfilmsetdesmots @DfilmsetDmots

523960.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxSébastien n’a qu’une ambition dans la vie : ne rien faire. Son horizon, c’est son canapé. Sa vie, il ne veut pas la vivre mais la contempler. Mais aujourd’hui, si tu ne fais rien, tu n’es rien. Poussé par ses deux colocs – la décidée Anna et le pas tout à fait décidé Bruno – qui enchaînent stages et petits boulots, Sébastien va devoir faire… un peu.

Inspiré du roman de Romain Monnery, Libre et assoupi s’annonce comme une comédie sympathique et sans prise de tête. En cela, le premier long métrage de Benjamin Guedj est plutôt honnête, à défaut d’être réussi, le film péchant par manque d’exigence et de rigueur.

Pourtant, les bonnes idées sont légion : Guedj réussi à nous rendre attachant ce quasi-trentenaire marginal qui assume ses choix en affichant une nonchalance déconcertante, et ébauche un portrait d’une génération « coincée le cul entre deux chaises », qui, bien que diplômée, peine à trouver un emploi. De la bonne humeur, une légère fantaisie, un goût pour les répliques soignées et pour le comique de situation… autant d’ingrédients que l’on aurait aimé voir exploités davantage plutôt que d’assister à une multiplication de scènes disparates, parfois maladroites voire sans intérêt.

Quant à la distribution, elle s’avère fort inégale (à l’image du film d’ailleurs) : Baptiste Lecaplain se révèle être un bien meilleur humoriste qu’acteur et Charlotte Le Bon en fait des tonnes. Heureusement, le jeune Félix Moati et l’excellent Denis Podalydès relèvent le niveau de cette comédie un peu trop simpliste et qui ne va pas au bout de son sujet. Vraiment dommage.

Sortie le 7 mai 2014.


Libre et assoupi
Libre et assoupi Bande-annonce VF

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Desfilmsetdesmots 1816 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines