Magazine Culture

Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...

Publié le 08 mai 2014 par Blabla
Aujourd'hui chez les terriens ... une geekette fait le tour de ce qui lui manque dans sa nouvelle vie ...
Oui, car quand on change de pays, même si c'est pour celui d'à côté, on doit toujours faire une croix sur certaines choses du quotidien, mais toujours avec l'assurance de découvrir de nouvelles expériences. Et c'est le cas pour moi : bien que le Chéri et moi vivions à 5 minutes de la frontières française, la vie en Belgique m'a réservée quelques surprises, et pour fêter ma première année en tant qu'expatriée, voici une petite review sur ma nouvelle vie ...
Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...
Quand je passais mes vacances chez belle-maman, avant que Chéri et mois nous installions ensemble, j'avais déjà eu un petit aperçu de ce que j'aurais à apprivoiser et de ce qui pourrait me manquer. Mais à force, on en découvre toujours plus ...
Les produits du terroir
Voilà le sujet qui fâche le plus. Je suis née et j'ai vécu presque 27 ans dans le Poitou, une région où l'on aime la bonne bouffe (une parmi d'autres, vous allez me dire ^^). Et dans le Poitou, il y a plusieurs petites choses gouleyantes qui me manquent terriblement :
  • Le Broyé du Poitou

Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...
Appelé plus communément le Goulibeur pour la marque la plus connue, ce gâteau sec, en grande galette ou en individuelles, que l'on casse traditionnellement en tapant du poing sur son centre, et que l'on trempe dans son café ou dans son vin rouge (si si ^^). C'est sec, étouffe chrétien comme on dit, bourré de beurre et de sucre, mais c'est foutrement bon et ça sent bon mon chez moi ! Et ça, en Belgique, tu peux toujours courir pour en avoir ... Pour les curieux, vous pouvez retrouver la recette traditionnelle sur ce site.
  • Les Macarons de Montmorillon

Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...
Je ne parle pas de ces espèce de trucs lisses et colorés qu'on trouve presque partout, non, je parle là des créations de Rannou Métivier qui ne se vendent que dans le Poitou et que dans les boutiques Rannou Métivier. Autant dire que ça aussi j'ai du faire une énorme croix dessus (et mes hanches en sont ravies XD ). C'est hyper sucré, avec un bon goût d'amande pour les natures, et de pleins de parfums succulents pour les parfums de saison (mes préférés : pistache-chocolat, poire caramélisées-noisette, et fleur d'oranger). Mais au-delà du coup, il y a tout ce qui se passe autour  : l'odeur de gâteau et de chocolat dans les boutiques, les belles vitrines, les feuilles sur lesquelles sont disposés les macarons et les magnifiques emballages en papier rose, so chic et rétro. Une chose est sûre, à chaque fois que mes parents montent nous voir, ou que nous on descend dans le Poitou, on y a droit, et c'est parfait ^^.
  • Les Tourteaux Fromagers

Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...
Oui, un gâteau au fromage, mais pas n'importe quel fromage : traditionnellement, c'est fait avec du fromage de chèvre frais. Oui, au chèvre. Et c'est juste super bon ! Ne vous fiez pas à sa croûte cramée, c'est fait exprès et même si on dit que sans la croûte ce n'est plus du tourteau, de nos jours la plupart des poitevins l'ôte avant de déguster le gâteau.. Pour la petite histoire, le tourteau fromager tient son nom de « tourterie » qui signifie « gâteau » en patois poitevin. Autrefois ce gâteau était préparé dans un plat en terre au fond arrondi, grossièrement en demi-sphère, que chaque famille possédait (ce qui hélas n'est plus le cas : le moule ne se trouve pas partout, même dans le Poitou). Traditionnellement le tourteau était consommé et distribué lors des mariages. Il est encore présent aujourd'hui lors des grands moments de convivialité, notamment à Pâques, mais également à l'occasion du fromage, du dessert, petit-déjeuner ou bien du goûter. C'est frais, sucré et unique avec ce petit goût de chèvre qu'on sent quand on mâche. Et c'est super léger ! Bref, ça aussi, je peux toujours chercher en Belgique, je trouverais pas ^^. Et pour les curieux, la recette c'est par là !
  • Le Pâté de Pâques Poitevin

Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...
Au début, cela ne me manquait pas, du moins pas ce plat particulier, juste le pâté de campagne du Poitou. Mais cette année, j'ai fêté Pâques loin de chez moi, pour la première fois, et ce pâté traditionnel m'a beaucoup manqué. Ironique d'ailleurs vu que depuis toute petite je n'aimais pas tellement en manger ... Oui, ne cherchez pas à comprendre ^^. Le principe est tout bête : du pâté de campagne, des œufs (durs) au milieu, le tout enfermé dans de la pâte feuilletée. Vous allez me dire, d'autres régions font ce genre de pâtés pour Pâques, notamment dans le Berry. Oui, mais chaque région qui le fait a SON pâté et SA recette ^^. Et moi, c'est la recette du Poitou, ou plus précisément celle de mes grands-mères ou du Spar où se fournissent mes parents, que je préfère. 
  • Le Chabichou du Poitou

Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...
Mon péché mignon : le fromage de chèvre ! Et le Chabichou, c'est THE chèvre de ma région natale, et j'ne suis fière ^^. Bon, en vrai, le chabichou, c'est un peu comme le cabecou en occitan ... C'est un nom sur un crotin de fromage de chèvre, mais ça reste une AOC. Et comme pour les Macarons, il n'y a pas que le goût : le chabichou c'est d'abord l'odeur forte du chèvre, c'est cette croûte molle qui durci avec le temps, c'est cette pâte au bon goût de chèvre. Et c'est purement terroir de chez moi : avec, on sert soit du Sauvignon du Haut-Poitou, soit un bon Gamay du Poitou, ou encore un Pineau des Charentes. Ou on peut aussi l'apprécier nature avec un bon pain de campagne ^^.Je dois l'avouer, le fromage de chèvre ne me manque pas puisque j'en trouve d'assez bons en Belgique. Mais du Chabichou ou de la bûche cendrée de Sainte Maure (de la Touraine, pas bien loin du Poitou), ça je n'ne trouve pas ... Enfin si, il y a encore quelques mois je trouvais du Chabichou dans les supermarché Colruyt (une autre découverte made in Belgium), mais depuis peu, il n'y en a plus en rayon ... J'vais aller me plaindre au patron ! 
  • La Floraline

Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...
Marque française, et donc introuvable en Belgique (du moins, pour le moment, je n'ai pas vérifié dans le Cora près de chez belle-maman) ... Mon repas de migraine, mon ajout pour mes soupes de tomate ... Résultat, j'utilise de la semoule, mais ce n'est pas pareil ... Hélas ! 
Bon, il y a d'autres produits du terroir, mais soit je ne les aime pas (genre, le farci poitevin) soit cela ne me manque pas ... Mais par chance, si j'ai perdu des spécialités culinaires de ma région, j'en ai aussi gagné : la tarte al'djote (une tarte avec du fromage super gras et parfois de l'oseille, vite écœurant mais quand même super bon), le pagnon (une tarte au sucre), les gaufres de Liège, et les frites belges ^^ (plus larges, coupées juste avant la cuisson, et cuites en deux fois dans de la graisse de bœuf). J'ai aussi adopté la cassonade blonde (certes, ça existe dans le nord de la France, mais Poitiers, c'est loin du Nord ^^), le sirop de Liège (une gelée épaisse pomme-poire-coing), la viande de cheval (chose dont j'ai déjà causé dans mon article sur l'hippophagie), l'américain (du tartare de bœuf préparé), les croissants fourrés (perso, j'ai en tous cas jamais vu ça ne France ^^), les tartelettes frangipane, les puddings sans cuisson et la pâte à tartiner speculoos (je connaissais déjà les spéculoos, du coup j'en dévore avec mon thé ou mon chocolat chaud ^^), sans oublier tous les bons fromages d'abbayes (Maredsou, Passendale, Vieux Brugge ...).

Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...

Tartes al'djote

Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...

Pagnon Borain

Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...

Gaufre de Liège

Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...

Sirop de Liège

Vis ma vie d'expatriée #8 : Qui dit nouvelle vie, dit nouvelles choses ...

Les choses du quotidien
Quand on débarque dans un autre pays, il est sûr que certaines choses vont être introuvables ou difficiles à trouver. Notamment certaines marques. J'avoue que je ne me plains pas trop : j'ai trouvé de bons équivalents pour la plupart des produits ménagers écolos que ma mère prend en France, et par bonheur Yves Rocher s'est aussi installé en Belgique. 
Le plus dur, ça a été pour mon gel douche ... J'ai la peau sensible, très sensible, et très sèche sur le corps. En France, c'était pas compliqué, je ne jurais que par La Roche Posay. Encore un produit de chez moi ça d'ailleurs, La Roche Posay c'est à quoi ... 40 minutes de route de chez mes parents ... Bref ... Pour celles et ceux qui connaissent, déjà en France, c'est cher ... En Belgique, c'est un peu plus cher (le principe en Belgique c'est ça : la bouffe, l'essence, l'alcool et le tabac, c'est moins cher, le reste, ça peut être jusqu'à deux fois plus cher ...), mais surtout ça ne se trouve que dans quelques pharmacies, et bien souvent faut passer commande. Du coup, j'avoue que j'ai laissé tombé et que je me suis rabattue sur du bon vieux Sanex ... qui par chance fait des recharges éco pour la gamme que je prend, ouf !
Le plus embêtant à été pour mes produits visage ... Ma pâte exfoliante argile et algues marines, notamment, est introuvable ... et ne parlons pas des produits de L'Occitane ... (j'use avec précaution de mon baume à lèvre ^^). Il a aussi fallu que je dise adieu à mes cosmétiques préférés, à savoir ceux du Club des Créateurs de Beauté (CCB pour les intimes) ... et oui, pas de livraison en Belgique ! Cela dit, là je ne me plains pas du tout, car j'ai gagné au change en devenant cliente fidèle chez ELF : pas cher, bonne qualité, hypoallergénique ... Bref.
Et surtout, il a fallu me faire à des noms nouveaux (genre ne plus chercher les endives mais les chicons ^^), m'habituer aux noms flamands, me faire à des marques inconnues ... ah ... le frisson de l'aventure ! 
Vraiment, l'expatriation, même pas loin de chez soi, ça reste toute une aventure !

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blabla 55 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines