Magazine Bd

Original sin #1 : la review

Publié le 09 mai 2014 par Universcomics @Josemaniette
ORIGINAL SIN #1 : LA REVIEW Le Gardien vit sur la Lune, seul, dans une gigantesque forteresse qui renferme des trésors technologiques tels que même de brillants esprits comme Reed Richards ou Tony Stark auraient du mal à en saisir le fonctionnement. Son rôle est celui d'observer l'intégralité de ce qui se passe sur notre planète. La tapisserie toute entière, rien ne lui échappe jamais. Triomphes, déroutes, actes héroïques, petites et grandes bassesses. Alors quand vient le jour ou Uatu observe ce qui va le conduire à sa propre perte, il ressent enfin la peur, sans pour autant détourner son regard. Pendant ce temps, sur Terre, une partie des Avengers, et Nick Fury (le vrai) sont attablés en train de manger et de disserter sur la qualité de la viande d'ours, avant d'être alertés de l'impensable assassinat. Miracles de la vie chez Marvel, une simple virée de quelques minutes à bord d'une voiture transformable en navette spatiale, et les voici sur la scène du crime, à chercher des indices, et tenter de comprendre qui et pourquoi a bien pu perpétrer une horreur semblable. Le Gardien gît dans une mare de sang, et son assassin lui a arraché les deux yeux des orbites à titre post mortem. Dans quel but? Est-ce un message, un trésor de guerre, le début d'une catastrophe à venir? D'autant plus que les coupables se sont aussi allégremmment fournis dans la caverne aux trésors d'Uatu... Ce premier épisode se décline en deux parties. Premièrement le délit, bien présenté, efficace, et voilé comme une énigme exquise. Dans un second temps, c'est l'enquête qui commence, avec les Avengers qui se scindent en plusieurs groupes, des unions assez drôles qui se forment (un team-up savoureux entre le Punisher et Stephen Strange), des questions qui sont posées. Et l'apparition de créatures grotesques issues d'une autre dimension, habituellement dépourvues d'esprit, mais dotées depuis peu de la connaissance de soi, du monde, et du péché qui y fleurit, au point d'en devenir fou et de faire joujou avec l'Anéantisseur ultime, une des armes terribles dérobées sur la face cachée de la Lune. Aaron ne déçoit pas et plante les graines pour une enquête super-héroïque qui devrait nous réserver son gros lot de surprises. Et Deodato aux dessins est tout simplement inspiré, et en forme olympique. Dès que ses dessins prennent de l'ampleur, virent à la splash-page, on en prend plein les yeux, tellement c'est beau. Rien que pour lui, Original Sin mérite de figurer dans la checklist de vos achats du mois. 
ORIGINAL SIN #1 : LA REVIEW

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Universcomics 14848 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines