Magazine Culture

Camel #4-Nude-1981

Publié le 09 mai 2014 par Numfar
Camel #4-Nude-1981

Camel #4:

Andrew Latimer: chant, guitare, claviers, flûte

Andy Ward: batterie

Colin Bass: basse

Après la désintégration de Camel, Latimer décide d'enregistrer, avec ce qui lui reste de groupe, un album concept autour d'une histoire vraie: celle d'Hiroo Onoda, un officier japonais envoyé sur une île des Philippines en 1944, et qui continua la guerre jusqu'en 1974, inconscient que la guerre était terminée depuis longtemps.

Cet album est publié en janvier 1981: "Nude" (#34 UK), produit par Camel, Tony Clark & Haydn Bendall.

City life (A.Latimer-S.Hoover)

Nude (Andrew Latimer)

Drafted (A.Latimer-S.Hoover)

Docks (A.Latimer-K.Watkins)

Beached (Andrew Latimer)

Landscapes (Andrew Latimer)

Changing places (Andrew Latimer)

Pomp & circumstance (Andrew Latimer)

Please come home (Andrew Latimer)

Reflections (Andrew Latimer)

Captured (A.Latimer-J.Schelhaas)

The homecoming (Andrew Latimer)

Lies (A.Latimer-S.Hoover)

The last farewell (Andrew Latimer)

Musiciens additionnels:

Mel Collins: flûte, saxos

Duncan Mckay: claviers

Jan Schelhaas: piano (The last farewell)

Il y a deux façons d'appréhender cet album.

La première est de le considérer comme une oeuvre d'art à part entière, sans essayer de l'insérer dans une continuité quelconque.

De cette manière, l'esprit libre, on peut apprécier ce disque à sa juste valeur: Un excellent album principalement instrumental, inspiré, émouvant même par moments.

La 2e façon est de le considérer comme le 8e album de Camel et de ce point de vue, on ne peut qu'être déçu par l'évolution musicale du groupe, devenu l'instrument d'Andrew Latimer.

"Nude" est d'ailleurs pour moi, son premier album solo.

Les textes sont d'ailleurs écrits par Susan Hoover, la femme d'Andrew.

Quelques titres sont coécrits avec Kit Watkins ou Jan Schelhaas, mais ceux-ci n'apparaissent pas sur l'album, à par Schelhaas, brièvement sur le dernier titre.

Si ce disque offre de grands moments, parfois digne du grand Camel des seventies, il est malheureusement aussi, le témoin du grand plongeon dans les abîmes des années 80.

Après une courte tournée et des concerts remarqués à l'Hammersmith Odeon, Andy Ward, autre membre fondateur, quitte Camel.

Camel est dissout, Latimer prépare un album solo, mais le contrat avec Decca va le forcer à relancer la machine.

© Pascal Schlaefli

Nude in Urba City

9 Mai 2014

Partager :     J'aime

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte