Magazine Culture

Exposition Catherine GFELLER « Processions » – Galerie AL/MA

Publié le 09 mai 2014 par Witzmontpellier @WitzMontpellier

Exposition Catherine GFELLER « Processions » – Galerie AL/MA

On 9 mai 2014 by AL MA

GALERIE AL/MA

GALERIE AL/MA

14 rue Aristide Ollivier

34000 Montpellier (FR)

www.galeriealma.com

almagalerie@gmail.com

+33 (0)6 63 27 15 63

+33 (0)9 51 30 27 01

GALERIE AL/MA

La galerie AL/MA est une structure dédiée à l’art contemporain depuis 2002, située 14 rue Aristide Ollivier à Montpellier, à deux pas de la place de la Comédie et de la gare SNCF.

La galerie AL/MA reçoit le soutien de la Ville de Montpellier, de la Région Languedoc-Roussillon et de la DRAC.


Exposition Catherine GFELLER « Processions » – Galerie AL/MA

Catherine Gfeller, série Procession, 60 x 87 cm, tirage Lambda, 2010/2014.


VERNISSAGE le vendredi 16 mai 2014 à partir de 18h.
Exposition du 16 mai au 28 juin 2014.
Catherine GFELLER « Processions »

Exposition réalisée dans le cadre des Boutographies Hors les murs et en partenariat avec La Panacée.

L’exposition « Processions » fait s’entrecroiser les Vierges (transportées lors des processions sacrées de la semaine sainte de Séville), la ville, les passants, les danseuses de flamenco et les foules qui défilent quotidiennement dans nos métropoles.

« Visages de Vierges, visages de femmes, habits rituels dorés, habits contemporains, costumes de danseuses, défilement lent et recueilli, défilement rapide et aléatoire se rencontrent.

« Le sacré devient voluptueux, le divin devient sensuel, l’urbain devient charnel.

« Les Vierges de Séville font corps avec la ville, se mélangent aux visages des passants, aux voix des habitants et se fondent dans la nuit noire.

« Le monde contemporain et le monde sacré aux rituels immuables semblent pris dans de troublants jeux de miroir. Leurs caractéristiques s’échangent. Les impressions sensorielles se mélangent et l’on se met à douter : où se situe le sacré, de quel côté est le profane ?

« En contemplant longtemps ces foules qui défilent, la foule des fidèles, la foule des passants anonymes des grandes villes, l’ivresse des danses, nous sommes frappés par leurs similitudes. Les protagonistes de ces diverses processions accomplissent peut-être les derniers rituels collectifs de notre époque ?

I+I Galerie AL/MA – www.galeriealma.com.

I+I Les Boutographies – www.boutographies.com.


Exposition Catherine GFELLER « Processions » – Galerie AL/MA

Catherine GFELLER, série Processions, 2010/2014, tirage Lambda, 40 x 56 cm.


Catherine GFELLER est née en 1966 à Neuchâtel (Suisse) et vit à Montpellier.

Elle a commencé son activité de photographe en abordant le thème du paysage et en voyageant pour trouver ses sujets (1985-1995 : La Matière du Paysage, From Above). En 1995, elle obtient une bourse afin de poursuivre ses recherches à New York où elle réside jusqu’en 1999. Elle s’intéresse dès lors au paysage urbain en réalisant de longues Frises urbaines, compositions horizontales ou verticales, obtenues par montages, collages et superpositions d’images.

En 1999, elle s’installe à Paris et reçoit le prix de la Fondation HSBC pour la photographie. Dès lors, la ville, prise dans un sens métaphorique, est une source d’inspiration pour de nombreux travaux qui mêlent différents mediums : photographie, vidéo, son, création radiophonique, écriture (Multi-Compositions, Procession, Visages de ville). Les silhouettes humaines sont traitées en transparence et sont traversées par les motifs de la ville comme pour se fondre dans le chaos urbain. La vidéo et la photographie sont de plus en plus intimement mêlées et conduisent Catherine Gfeller vers de nouvelles expérimentations où les coordonnées spatiales basculent pour nous emmener ailleurs. Divers protagonistes nous guident pour explorer des espaces extérieurs ou intérieurs, là où les pulsations urbaines continuent d’agir subrepticement. (Les Déshabilleuses, Les Dérangeuses, Les Frayeuses, Bouches de Paris). Le verbe, les phrases, les mots font irruption et se superposent aux images comme une voix off.

Les diverses installations (vidéos, sonores, multi-projections) transportent le spectateur dans de véritables univers romanesques qui mélangent les données autobiographiques et fictionnelles (Pièces Domestiques, Conversations, Sortilèges, Chimères). Le CRAC de Sète lui a consacré une exposition monographique, Pulsations, en 2011, essentiellement consacrée à ces installations.

En 2013, elle réalise un film documentaire sur douze artistes suisses contemporains Paroles d’artistes/Portraits d’artistes (87 min) pour la Fondation Binding de Bâle, produit par Richard Dindo et la Télévision suisse RTS Zürich. Ce film sera présenté à l’auditorium de la Panacée le 27 mai à 19h30.

I+I Catherine Gfeller – www.catherinegfeller.com.


Exposition Catherine GFELLER « Processions » – Galerie AL/MA

Catherine GFELLER, Paroles d’artistes, portraits d’artistes, 2013, tirage Lambda, (87 mn).


Rendez-vous
Projection du film Paroles d’artistes, portraits d’artistes (87 mn)

Auditorium de La Panacée à 19h30 le 27 mai 2014

I+I Télécharger le communiqué de presse.

I+I Télécharger le carton de l’exposition.


La galerie est ouverte du mardi au samedi de 15h à 19h.

Exceptionnellement les dimanches 18 et 25 mai de 15h à 18h.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Witzmontpellier 7711 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine