Magazine Culture

Rituels de lecteur

Publié le 10 mai 2014 par Lebouquineur @LBouquineur

Dans son dernier roman, Opération Sweet Tooth, Ian McEwan écrit : " J'ai dit qu'après la mort de Tony je ne possédais aucune preuve de notre amour. Or il me restait ce marque-page. Je le nettoyai, le défroissai, me mis à le chérir et à m'en servir. Les écrivains ont leurs superstitions et leurs petits rituels, parait-il. Les lecteurs aussi. Le mien était d'enrouler ce marque-page autour de mes doigts et de le caresser du pouce en lisant. En fin de soirée, quand venait l'heure d'abandonner mon roman, je portais machinalement la bande de cuir à mes lèvres, puis la glissais entre les pages avant de refermer le livre... "

Je me suis alors demandé, si moi aussi en tant que lecteur j'avais des rituels. J'ai cherché mais je n'ai rien trouvé qui puisse pencher en ce sens. Chez moi, je n'ai pas de place particulièrement attitrée, même si j'ai besoin d'un confort certain. J'aime le calme ou une musique douce (mais pas toujours) en fond mais ça n'a rien d'un rituel. Quand je lis un polar - par exemple - je commence par le début et termine par la fin, et non l'inverse comme certains impatients. Je n'ai donc pas de rituels physiques, pourrais-je dire.

Les seuls points sur lesquels je suis intransigeant, mais ça n'entre pas vraiment dans le registre du rituel, je ne corne jamais les pages d'un livre. J'ai horreur de cette pratique ; j'utilise un marque-page sans préférence particulière, si ce n'est que j'en choisis un dans ma collection d'objets publicitaires qui soit adapté au format du livre, petit et mince pour un poche, long et épais pour un grand format. Ou bien encore, je n'interromps jamais une lecture en cours de chapitre ou de paragraphe ; je ne m'arrête que lorsque le texte propose une pause dans la narration. D'où un agacement mal dissimulé quand on m'interrompt dans ma lecture. En creusant un peu plus, si je suis du genre à souligner des passages ou des mots dans un livre, au crayon à papier exclusivement, mais je me l'interdis pour les Pléiade...

Il se dégage de mes réflexions que si je n'ai pas de rituels actifs, je suis plutôt du genre à avoir deux ou trois manies refusant certaines actions.

Et vous, quels sont vos tics ou vos manies ? Venez confesser au Bouquineur vos habitudes.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lebouquineur 1379 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines