Magazine Médias

Eurovision : à la recherche de la nouvelle star

Publié le 11 mai 2014 par Maudsoulat

eurovision.jpg

Chaque année, c'est un rituel. Avec l'Homme, on s'installe devant le cérémonial de-la-chanson-qui-tue-mais-le-look-fait-mal-aux-yeux... Vous avez compris, je parle de l'Eurovision.

Entre commentateurs peroxydés, concours de tenues kitschissimes et chansons des années 1840, on rigole bien. Et cette année n'a pas échappé à la règle. Sauf que cette année on s'est un peu auto-flagellés avec les Twin-Twin et leur moustache. Las, la moustache c'était tendance en 1985. Cette année, pour être dans le vent, il fallait porter la BARBE. Sur France 3 comme sur TF1, d'ailleurs. Hein Kendji ?

C'est donc l'Autriche qui remporte, de façon assez méritée d'ailleurs, l'Eurovision. Avec une chanson aux tonalités James Bondesques et une belle leçon à la fachosphère. 

Et nous ? Ben nous, on est bons derniers et on peut déjà s'estimer heureux de ne pas embrasser Fanny, comme on dit chez Pagnol. Tout le monde a voté pour ses voisins. Tous, sauf pour nous. Même l'Italie a zappé la France pour passer direct aux Pays Bas et à l'Espagne. Eh Oh, du bateau, vous savez qu'il y a un truc entre Rome et Madrid ?

Bref, la Twittosphère s'agite et s'amuse ce matin du #PoorFrance. Enfin, bon, y a plus important dans la vie et je ne suis pas sûre que gagner l'Eurovision fasse bondir le PIB d'un pays. Mais quand même, si on veut gagner, un jour, et libérer Marie Myriam, il faudrait réfléchir un poil à nos prochains candidats. Allez si on faisait un petit défi champion : toi aussi, trouve ton prochain candidat à l'Eurovision !

- L'ex candidat de Télé-crochet qui cartonne : au choix, Olympe, Sophie-Tith, Amel Bent, Christophe Willem ou Julien Doré. Profil de gagnant : le candidat envoie du lourd, a une voix et un style atypiques mais est capable de faire de la chanson made for Eurovision. Avantage : c'est le profil type de la plupart des candidats actuels au concours et il est déjà légitime en France. Principal risque : il peut ne pas vouloir y aller pour ne pas risquer de ruiner sa carrière quasi installée ou déjà prometteuse.

- L'ex gagnant de Télé-crochet qui ne cartonne pas du tout : on a eu un exemple récent avec la participation d'Amandine Bourgeois. Ou de Nuno Rusende (The Voice) en 2005 pour la Belgique. Eh ouais, je suis Eurovisionnologue aussi.

Au choix, Stephan Rizon, Luce, Soan (mais on court le risque de ne pas pouvoir le porter jusqu'à la scène) ou Cyril Cinélu. Avantage : il sera prêt à y aller pour gagner en notoriété et pourquoi pas, voir sa carrière enfin décoller en cas de victoire. Principal risque : s'il gagne, on risque de le voir partout pendant les 40 prochaines années et selon le candidat, ça peut être TRÈS long. 

- Le chanteur / la chanteuse des Anges de la Téléréalité : Alban, Maude ou Sofiane. Mention spéciale pour Myriam Abel qui peut apparaître simultanément dans cette catégorie et la précédente. Avantage : il n'hésitera pas à chanter en anglais, sésame quasi-obligatoire pour avoir une chance de gagner l'Eurovision. Principal risque : il peut gagner mais va nous imposer une chanson ringarde pendant les 40 prochaines années.

- La jeune star française que tout le monde s'arrache : Christophe Maé, Maitre Gim's, Tal ou encore Zaz. Avantage : grosse crédibilité et choix éclectique de chansons pouvant s'adapter au concours. Principal risque : voir la 1ère catégorie. Ce qui dans le cas de Christophe Maé ne me dérangerait pas. 

- L'icône du peuple : Johnny, Aznavour, Yannick Noah et, icône ultime, Jean-Jacques Goldman. On a déjà essayé (sans succès) avec Patricia Kaas mais bon, qui ne tente rien n'a rien. Avantage : si on perd, ce sera forcément parce que les autres ne nous aiment pas, et jamais de la faute de l'icône. Principal risque : qu'on doive décréter le jour de sa naissance Fête Nationale. Ça va, y a pire. 

- Le chanteur francophone : si possible pas québécois, merci. Céline Dion ayant gagné pour la suite, on peut rêver à Maurane ou Mika. Avantage : comme il n'est pas français, les autres pays l'aimeront bien. Et il aura les voix de son pays d'origine. Principal risque : il voudra forcément chanter en français et les gens ne voteront pas pour une chanson à laquelle ils ne comprennent rien.

- Le coach de télé-crochet : après tout, ils font les malins toutes les semaines, alors pourquoi ne pas les passer au grill du vote européen ? On a déjà cité quelques noms, auxquels on peut rajouter Sinclair, Pagny, Garou ou encore Marianne James. Avantage : avec Sinclair, on va gagner les voix de tous les roux d'Europe, et notamment des Irlandais. Principal risque : le dit coach ne pourra plus jamais juger qui que ce soit après avoir fini bon dernier du classement. 

- Le candidat gag : Sébastien Patoche l'a dit sur Twitter...

seb patoche.jpg

Du coup, convoquons l'esprit des Bratisla Boys, des Nous C Nous et des Inconnus pour faire un vrai truc décalé. Mais en sachant qu'on y va au 42ème degré. Avantage : on va rire et ça fera un tube pour les vacances. En plus, on assumera d'être ridicules... Principal risque : qu'on gagne. Et que la blague dure pendant les 40 prochaines années. 

Et vous, quel est le profil type de votre candidat à l'Eurovision ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Maudsoulat 191 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines