Magazine Culture

Colchester Castle Museum

Publié le 11 mai 2014 par Pomdepin @pom2pin

Pas de sunday tag cette semaine (ça revient dimanche prochain, puisque j’ai été taggée, merci Audrey) mais une petite dédicace, spéciale pour Lady So. Le château normand de Colchester, construit sur les sous sols du temple de Claudius (si ça vous intéresse, mes explications limpides sont par ici) a réouvert ses portes après des mois de rénovations (et je sais que ça intéresse Lady So!). La momie égyptienne qui accueillait les visiteurs à l’entrée n’est plus là, mais la princesse Anne a inauguré la nouvelle exposition. Ça compense. Et il faut bien que les Royals s’occupent un peu, ils ne peuvent pas tous se contenter de secouer leur brushing en Australie ou de s’étaler à la une des journaux avec leurs problèmes de cœur. (Harry est à nouveau célibataire, c’est malin, on aurait pu avoir un jour chômé de plus si il s’était marié).

20140511-174349.jpg
(c’est moi qui ai pris la photo, d’une main, en tenant la poussette de l’autre, avec Bébé 5 qui gigotait à fond pour attraper un écureuil aventureux qui passait à ses pieds. Bref, le château ne penche pas vraiment, c’est juste la photo.)

Alors qu’avant les rénovations, on avait un peu l’impression que les conservateurs avaient jeté aux hasard tout ce qui leur tombaient sous la main comme vestiges et autres vieilleries, dans une enfilade de salles sombres, avec des panneaux explicatifs écrits par leur petit neveu, celui qui a des problèmes à l’école, maintenant, c’est beaucoup plus agréable. Le bâtiment est complètement ouvert, avec une sorte de mezzanine intérieure sur trois côtés. Il y a plein de grandes vitrines, très claires avec des objets provenant des fouilles locales, puisque je rappelle que Colchester était la capitale britannique des romains. Ça permet de se rendre vraiment compte de la taille du château et d’admirer la muraille, qui sert d’écran géant.

20140511-195514.jpg

Les objets sont très bien mis en valeur, il y a même la reconstitution d’un chantier de fouille. Il s’agit d’une tombe d’il y a près de deux mille ans, et qui a vraiment été découverte juste à côté de chez nous. Pré Ado est très déçu de ne pas avoir creusé assez profond pour planter son pommier. Il est volontaire pour retourner tout le jardin, il est déterminé. Si il y a la moindre chance de trouver un bout d’amphore romaine dans le jardin, il y arrivera. Comme mes enfants sont de grands pacifistes, ils se sont extasiés sur les restes calcinés laissés derrière elle par Boudicca, la charmante reine barbare locale qui a amicalement massacré les romains, faisant joyeusement cramer femmes et enfants. On savait s’amuser à l’époque.

20140511-203118.jpg
(là, je n’ai aucune excuse, je ne sais pas pourquoi ça penche.)

En fait, le musée est génial pour les enfants. Dès l’entrée, ils peuvent reconstituer un Arc de Triomphe avec des pierres en mousse. Dans un grand élan pédagogique, j’ai tenté d’expliquer le principe de la clé de voûte à Princesse 2 qui a trouvé que c’était beaucoup plus rigolo de shooter dans les blocs de mousse. Il y a des déguisements en libre service tout le long du parcours. On peut se transformer en légionnaire ou en guerrier barbare. Tout à son enthousiasme, Princesse 2 s’est saisie d’un bouclier deux fois plus grand qu’elle, et apparemment deux fois plus lourd aussi. Elle est tombée sous le poids, vaincue par son propre équipement. Elle était très vexée. Les deux autres (L’Ado ne participe plus aux sorties familiales) se sont essayés au simulateur de course de chars. Ben Hur n’a aucun soucis à se faire, Princesse 1 est rentrée directement dans les spectateurs et Pré Ado a fini sur la statue de Claudius.

20140511-200236.jpg
(Je ne vous l’avais pas dit, Pré Ado fait partie des Daft Punk, version gladiateur!)

On est ressorti enchanté. Après nos succès au musée d’art moderne hier, et donc revigorés par notre tour au Castle Muséum, on s’est dit que partis sur notre lancée, on pouvait directement enchaîner avec le musée d’histoire naturelle (il y a encore un autre musée, Colchester est très animée). On est parti gaillardement, rien ne pouvait nous arrêter. C’était fermé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pomdepin 9406 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines