Magazine Autres musiques

15ème édition des Rencontres Musicales de la Verrerie

Publié le 11 mai 2014 par Philippe Delaide

La 15ème édition des Rencontres Musicales de la Verrerie s'est ouverte le 15 mars. Ce Festival, créé en 1999, se déroule dans le superbe Château de la Verrerie à Oizon, dans le Cher. Il a toujours fait l'objet d'une belle programmation, avec des artistes renommés comme de jeunes talents. Il s'agit d'un travail exemplaire réalisé par Dorothée Malinge et Béraud de Vogüé avec la volonté de jouer sur la proximité avec les artistes en proposant un cadre intimiste, dans un esprit de convivialité.

Pour l'édition de cette année, après des concerts donnés respectivement par la pianiste lutuanienne Mûza Rubackyté avec un programme consacré notamment à Beeethoven et Liszt et par François Weigel (oeuvres de Liszt, Scarlatti et Rachamaninov), c'est Racha Arodaky qui s'est produite ce samedi 10 mai. Pour sa troisème participation aux Rencontres Musicales de la Verrerie, elle a interprété des pièces de JS Bach, JP Rameau et, pour la première fois sur scène, Jacques Duphly.

Chateau de la verrerie 2

Ce dernier, cher au coeur de Racha Arodaky, vient compléter son exploration au piano moderne du répertoire baroque. Né la même année que celle de la mort de Louis XIV (1715) et mort en 1789, Dans le travail qu'effectue Racha Arodaky avec bonheur sur des grands compositeurs pour clavier à la jonction des XVIIème et XVIIIème siècles, Jacques Duphly peut être considéré comme un passeur. Il incarne un style tout à fait français, fait d'élégance, de raffinement, de sensiblité. Elève de François d'Agincourt, il était reconnu à son époque comme un excellent professeur de clavecin (JJ Rousseau fait même l'éloge de sa technique et de ses doigtés dans son dictionnaire de la musique). Il est ensuite totalement passé à l'oubli. Seuls les clavecinistes ont réalisé, comme l'immense Scott Ross, un travail de réhabilitation tout à fait légitime des oeuvres de ce compositeur.

Racha Arodaky interprétait hier pour la première fois en concert huit pièces extraites du premier et du troisième livre des pièces pour clavecin. La délicatesse de toucher et la clareté de la ligne de Racha Arodaky mettent en évidence la beauté des harmonies de ces pièces. Jacques Duphly est également un mélodiste, avec des motifs que l'on retient d'emblée si bien que ces pièces sont comme des petites friandises que l'on déguste avec un plaisir sans limite. Moins savantes en apparence que Jean-Philippe Ra meau, son contemporain, ses compositions déploient comme une fausse insouciance. Ce style galant n'est pas pour autant empreint de maniérisme et chaque danse instaure un climat singulier, qui annonce déjà une forme de pré-romantisme.

Photo Racha trois quart

Les pièces jouées en première partie, extraites du Livre Premier, sont d'une belle légèreté, danses ciselées comme de la dentelle (Allemande en ré mineur, Courant en ré mineur, La Van Loo, Rondeau en ré majeur). Celles interprétées en seconde partie de concert sont plus graves, notamment la Forqueray d'une singulière beauté, avec des accents presque brahmsiens sur les toutes premières mesures (autres pièces interprétées : la Suite N°2 (extrait), une Allemande (1er livre), la Boucon (1er livre)). 

Le public a été conquis par cette lecture sensuelle, délicate et par l'authentique esprit de partage de Racha Arodaky sur ces oeuvres. L'affection indéniable qu'elle porte pour les pièces composées par Jacques Duhply était tout à fait palpable et le public s'est laissé naturellement conquérir en acclamant la pianiste avec une "standing ovation". Racha Arodaky interprétait également des pièces de JS Bach et de JP Rameau (pièces qui seront interprétées dans son future disque consacré à JP Rameau).

Cette 15ème édition des Rencontres Musicales de la Verrerie se prolongera avec le concert de Philippe Cassard, autre habitué du Festival, le 20 septembre et se terminera le 18 octobre par un concert d'un jeune pianiste de double nationalité suisse et italienne, poulain de Philippe Cassard et de Jean-Philippe Collard, Mauro Le Conte.

Réservations au 02.48.81.51.60 ou par e-mail à [email protected]


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Philippe Delaide 1908 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte