Magazine Info Locale

J'en ai assez de recevoir des leçons de ces Mussolini au petit pied…

Publié le 12 mai 2014 par Gezale

Elle ne sait plus quoi faire pour occuper les colonnes des journaux et passer à la télé. Marine Le Pen est finalement comme les autres. Tout est bon pour communiquer !  La dernière trouvaille du leader du FN ? Christiane Taubira doit être démissionnée par Manuel Valls. Pourquoi ? Parce qu’elle n’a pas chanté la Marseillaise lors de la cérémonie de commémoration de l’abolition de l’esclavage. C’est bien la preuve, affirme l’opposante systématique, que Christiane Taubira n’aime ni France ni les Français. La garde des sceaux a répondu à cette attaque avec humour. Elle a tout simplement précisé qu’elle chantait faux et qu’elle ne voulait pas participer à ce karaoké d’estrade.
Cette demande de démission de Marine Le Pen m’inspire plusieurs réflexions.    J’en ai assez d’entendre le Front national s’arroger l’exclusivité de la France et ses symboles : le drapeau tricolore, l’hymne national, Jeanne d’Arc…quand on sait ce que l’extrême droite pense et dit de la Révolution française, de la déclaration des droits de l’homme et de la République.    J’en ai assez de recevoir des leçons de patriotisme et de Francité quand on sait comment l’extrême droite s’est, majoritairement, comportée sous l’occupant nazi. Marine Le Pen et son père, surtout, ne sont pas clairs à l’égard de l’histoire de la seconde guerre mondiale et surtout de la collaboration et de la Révolution nationale de Pétain. Comme ils ne sont pas clairs à l'égard du colonialisme et de l'esclavage à l'image du maire FN de Villers-Cotterêts refusant « l'autoflagellation ».    J’en ai assez de me faire tancer par un parti qui juge, aujourd’hui, Poutine fréquentable et honorable, alors que le nouvel adepte de la vieille Russie est en train de déstabiliser l’Europe et ses fragiles équilibres. La paix est un atout trop sérieux pour être galvaudé par des néo-empereurs nationalistes. « Le nationalisme c’est la guerre ! » (1)    J’en ai assez d’être rangé chez les attardés ou les mauvais Français parce qu’attaché à une certaine justice sociale, à un modèle issu des réflexions du Conseil national de la Résistance, à une gauche laïque, républicaine et démocratique.    Je suis fier d’être Français et européen même si je n’en tire aucune gloire. Même si mon père a donné huit années de sa vie à la nation comme soldat et prisonnier de guerre avant de servir l’Etat comme policier et si ma mère a été une ouvrière consciencieuse et professionnelle. Nous sommes des millions dans ce pays, de toutes couleurs et de toutes religions, de toutes origines et de tous partis, à aimer l’Histoire de France et des Français sans méconnaître celle de l’Europe.
A Louviers, enfin, on sait comment Jean-Marie Le Pen, député poujadiste, a traité Pierre Mendès France, notre ancien maire et député, comment il l’a insulté et sali à la tribune de l’Assemblée nationale. Je ne tolère donc plus les admonestations et le ton impérieux de ces Mussolini au petit pied, prêts à transformer le parlement européen en tribune sans morale ni principes. (1) Déclaration de François Mitterrand devant les députés du Bundestag.

J'en ai assez de recevoir des leçons de ces Mussolini au petit pied…

Claude Dumer, Charles Houel et François Mitterrand à Louviers en 1978. (photo JCH)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 6977 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine