Magazine Sport

Nouvelle voie au Mont Saint Eynard (38)

Publié le 13 mai 2014 par Fredvionnet @grimpisme

Et voilà un projet enfin bouclé ! Yannick GUERILLOT a du patienter 19 ans entre la première tentative et l’assaut final. Commencé avec Manu TESSANE en 1995, il aura dû attendre le baroudeur Julien BOURDAT pour se relancer dans cette imposante falaise où jamais les yeux des grimpeurs ne se posent …

voie escalade saint  eynard

Voici les infos fournies par les ouvreurs:

« Hormis les 2 premières longueurs et la dernière qui sont bien terreuses (ce qui est surprenant, c’est que l’adhérence des chaussons sur cette terre dure est très bonne), tout le reste se protège globalement assez bien, surtout avec des petits friends dans les strates. Cependant la concentration est de mise pour se voyage dans un contexte très original. Malgré les cotations modeste (d’ailleurs ce type d’escalade est incotable!), cette voie n’est pas à mettre dans toutes les mains car quelques passages expo avec quelques mouvements délicats agrémentent l’aventure … Un aspect sec de la paroi est fortement requit pour ne pas voir les pentes de terre dure de transformer en « épluche grimpeur »…

Matériel :
Les relais, mis à part R3 et R7, possèdent un goujon de 10 mm au minimum, à compléter avec pitons ou friends. A noter que toutes les plaquettes sont en places. Prendre un jeu de friend complet du 0 au 3, doubler ou même tripler le n° 0,2 à 0,5, quelques pitons dont des lames simples, 1 ou 2 pitons court, dur et pointu, 1 cornière, quelques sangles, sans oublier le casque (les relais sont bien protégés des éventuelles chutes de pierre).

Accès :
Se garer dans l’épingle après Corenc en direction du Sappey. Prendre le chemin qui part dans l’épingle puis le sentier tout de suite à droite. Quand on est à l’aplomb de la voie, remonter le pierrier jusqu’à l’attaque. 30 mn environ.

L0 : 15 m : Traverser à gauche pour rejoindre la bonne vire sur l’éperon, l’ambiance est donnée…
L1 : 40 m : 6b+ ou A1 : Sur le fil de l’éperon, forcer le premier bombé dans sa partie gauche (6b ou 1 pas A1). Ensuite, soit continuer droit dans le rocher pourri mais fissuré (A1), ou traverser à gauche pour rejoindre la fissure surplombante herbeuse (6b+ ou A1). Remonter la pente terreuse pour rejoindre une strate où se trouve le relais (1 spit de 8 mm avec 1 maillon).
L2 : 40 m : 6a : Remonter vers la droite la pente de terre (le taillage de marche au marteau facilite la progression…) pour rejoindre le dièdre que l’on remonte quelques mètres, pour s’en échapper en traversant vers la droite dés que possible. Continuer en ascendance au plus simple pour se rétablir sur gauche sur une strate comblée de terre dure. Relais sur 2 spits de 8 mm avec 1 maillon et un goujon de 10 mm.
L3 : 30 m : 5 : Traverser la strate vers la droite et construire le relais juste derrière le haut de l’éperon.
L4 : 20 m : 5+/6a : Monter directement 2 m au dessus du relais puis traverser à droite quelques mètres. Continuer droit pour surmonter différentes strates jusqu’à un première bonne vire (bon friend à gauche). Monter sur la strate suivante pour trouver le relais (1 goujon de 10 mm) à peu près à l’aplomb du relais précédent.
L5 : 20 m : 5 : partir à droite du relais pour droit au dessus passer des strates par des zones les plus faciles. Relais à l’aplomb d’un dièdre (1 goujon de 10 mm).
L6 : 30 m : 6c ou 6a/A0, 3 goujons de 10 mm : Monter le dièdre sur 3 m et se rétablir sur une petite marche à gauche. Doit au dessus pour rejoindre la très bonne marche suivante puis à droite directement dans la dalle (plaquettes) et rejoindre une zone facile. Monter vers la droite pour arriver sur une vire où l’on fait relais (1 goujon de 10 mm).
L7 : 5+, 35 m : Monter 2 m juste à droite du relais ?????? pour traverser à droite vers une zone plus facile. Monter alors rejoindre plus haut un dièdre évident. Le grimper sur 8 m pour aller sur la première vire rencontré à droite ou l’on construit le relais.
L8 : 4+/5, 45 m : Retourner à gauche pour suivre la vague fissure au dessus du dièdre. Au bout de 20 m s’en échapper à gauche pour prendre un autre petit dièdre arrivant sur un petit arbre visible de tout en bas. Continuer juste à droite pour se rétablir sur la pente de terre suivante que l’on remonte en se dirigeant vers la droite où l’on trouve le relais sur la bonne strate (1 goujon de 10 mm).
L9 : 5, 40 m : Aller à droite pour gravir l’intégralité du dièdre jusqu’au sommet de l’éperon. Continuer en ascendance à droite pour se rétablir délicatement sur une bonne strate. Relais 2 goujons de 10 mm.
L10 : 6a puis 2/3, 1 goujon, 52 m : Franchir le devers juste 1 m à droite du relais puis toujours grimper légèrement en ascendance à gauche pour surmonter 2 pentes herbeuse et rejoindre la forêt (le goujon de 10 mm se trouve 10 m sous la forêt). Relais sur arbres.

Pour la descente, il y a le chemin de randonnée du Pas Guiguet dans la forêt au dessus, le suivre vers la gauche pour descendre au Col de Vence. Retour en stop ou à pied par la route menant au Sappey. »


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fredvionnet 12582 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog

Magazine