Magazine Culture

Coeur cousu, par le Collectif des Baltringues

Publié le 13 mai 2014 par Onarretetout

affiche-Coeur-cousu-220x423

Pour qui a lu le livre de Carole Martinez, le spectacle laisse une impression bizarre : on attend la suite. Mais comment, en moins d’une heure, mettre en scène ce roman et ses enfants et ses mystères ? Alors, il faut essayer de venir comme si on ne savait rien de l’histoire, et se laisser prendre par l’ouverture de la boite, la première, celle d’où sortent les mots de Soledad, traversée par tant de sable. Sable du temps, sable des déserts, sable que la main ne peut retenir. La main tient les marionnettes, sortes de poupées de tissus, à l’assise large, aux grands yeux fixés sur toi, oui toi qui vas ouvrir la deuxième boite, celle de la couture. Et qu’elle est ridicule, la mère dans son impatience (elle était insupportable dans ma lecture), et que l’oliveraie garde ses secrets ! La mère, vieille, transmettant malgré tout la boite et les prières, et la fille, Frasquita, dont l’art de faire s’envoler les éventails fera battre un coeur de lumière.

J'ai vu ce spectacle au Théâtre de la Cité Internationale, dans le cadre des Scènes ouvertes à l'insolite 2014 : Le festival biennal créé en 1994 par le Théâtre de la Marionnette à Paris célèbre sa dixième édition. Le Mouffetard - Théâtre des arts de la marionnette poursuit la collaboration initiée dès le début avec le Théâtre de la Cité internationale en donnant la parole à de jeunes artistes qui prennent le risque d'inventer.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Onarretetout 2909 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine