Magazine Cinéma

Critique: "X-Men: Days of Future Past" de Bryan Singer, sortie le 21 Mai 2014

Par Trailers & News @TrailersandNews

Critique de  "X-Men: Days of Future Past" de Bryan Singer avec Patrick Stewart, Ian McKellen, Hugh Jackman, Michael Fassbender, James McAvoy, Jennifer Lawrence, Halley Berry, Nicholas Hoult, Anna Paquin, Ellen Page, Shawn Ashmore, Peter Dinklage, Omar Sy, Daniel Cudmore, Fan Bingbing, Boo Boo Stewart, Adan Canto, Evan Peters, Josh Helman et Lucas Till.

Le synopsis: Les X-Men doivent voyager dans le temps pour changer un événement historique majeur qui menace aussi bien les humains que les mutant

Le film sortira le 21 Mai 2014.

Critique:

Bryan Singer est de retour, 14 ans après avoir commencé la saga, il revient, et autant le dire tout de suite, cet opus est le meilleur.
Reprenant les casting de la trilogie originale mais aussi celui de "X-Men: Le Commencement", il nous livre un film prenant, passionnant du début à la fin.

Le film se passe des années après la fin de "X-Men: l’Affrontement final" et "Wolverine : le Combat de l’Immortel", ça c’est pour le
présent/futur et 10 ans après "X-Men: le commencement". Oui, ça peut paraître compliqué expliqué comme ceci mais la réalité est tout autre.

Cela commence dans le futur pour nous dépeindre un monde post-apocalyptique où les Sentinelles (des robots crées pour chasser et tuer les mutants) essayent de retrouver ce qu’il reste des X-Men, alors que les mutants capturés ( et les humains qui aident les mutants) sont enfermés dans des camps de concentration. Cette première partie, comme une introduction, est très bien maîtrisée, on a plaisir à revoir les personnages de la trilogie originale. La relation entre Magneto et le professeur a vraiment changée et l’alchimie entre les acteurs est clairement là. Mais au-delà des anciens, qui connaissent leurs personnages depuis une décennie, il y a quelques nouveaux, et ceux qui tirent leur épingle du jeu sont vraiment Omar Sy et FanBingbing ( et pourtant elle n’a aucune ligne de dialogue). Cette partie est ici pour nous montrer les enjeux du film et elle le fait très bien.

La partie la plus importante du film se déroule dans le passé, le film se concentre surtout sur Charles Xavier (James Mc Avoy qui
nous offre une sublime performance), Magneto (Michael Fassbender énorme), le Fauve (Nicholas Hoult tout en retenue en humain mais déchaîné une fois transformé) et Mystique (Jennifer Lawrence exceptionnelle). Autrement dit, comparé aux autre films de la trilogie originale, le film n’est pas centré sur Wolverine, il est centré sur le choix que doit faire Mystique, choix qui changera la face du monde. Et quel plaisir, de voir tous ces acteurs jouer tous ensemble, pourtant dans cette partie il n’est pas question de groupe X-Men (Charles a fermé l’école pour diverses raisons), ici c’est une course contre la montre.

En plus des personnages principaux, 3 acteurs tirent leur épingle du jeu, Peter Dinklage joue Bolivar Trask, créateur des Sentinelles, Dinklage prouve qu’il est aussi bon que dans "Game of Thrones", Josh Helman joue un jeune William Stryker convainquant, mais la révélation est ici Vif-Argent ( quicksilver en vo), interprété par Evan Peters, n’a pas beaucoup de temps à l’écran mais sa scène au Pentagone est d’une grand virtuosité (celle-ci rappelle dans une autre mesure celle de Diablo à la maison blanche dans "X-Men 2"), filmée en 3000 images secondes cela montre la fabuleuse capacité du mutant. De plus, nous avons un clin d’œil sur le fait que Magneto est le père de Vif-Argent.

Le film n’est pas dénué d’humour bien placé, certains gags sont un rappel à d’autres films de la saga mais aussi à des moments
d’émotions comme la "rencontre" entre Charles Xavier jeune et son homologue du futur, moment déterminant pour le personnage très bien maîtrisé par les 2 acteurs.

Le climax du film nous offres des allers et retours entre le passé et le futur avec des scènes de batailles. Celle du futur, tout le monde a le droit à son petit moment et enfin Tornade a une scène d’action à la hauteur de ses pouvoirs. Dans le passé c’est Magneto qui fait le show en montrant toute l’étendue de ses pouvoirs. Mais le  climax  est aussi émotionnel que prenant.

Au final, le film nous offre un divertissement sans temps mort, les 2 heures passent à vitesse grand V, la réalisation de Singer est
impeccable, la musique de John Ottman ( compositeur du 2ème opus) nous rappelle les meilleurs moments de la saga, les effets spéciaux grandioses. Le film clos et reboot avec brio la trilogie originale, avec quelques surprises à la fin du film et nous offre un nouvel élan sur ce que sera le futur des X-Men. On attend avec impatience 2016 avec "X-Men : Apocalypse" , d’ailleurs restez bien pendant le générique car il y a une scène après.

Note: 9/10


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Trailers & News 2902 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine