Magazine Cinéma

[CINÉMA] Notre critique de « X-Men : Days of Future Past »

Par Evilredfielduniverse

FICHE TECH DOFP [CINÉMA] Notre critique de X Men : Days of Future Past

X-Men : Days of Future Past…. Derrière ce titre énigmatique se cache le retour de Bryan Singer aux commandes d’un épisode canonique des X-Men. Après « First Class » relativement réussi, incorporant dans la franchise de nouveaux acteurs dans des versions rajeunies des personnages que l’on connaissait bien, Singer reprend les rênes en reliant tous les épisodes entre eux, mélant ainsi passé et futur… 

Synopsis : Dans le futur, les humains et mutants sont décimés. Les mutants, traqués par les Sentinelles se sont pratiquement éteints, de même pour les humains qui ont tentés de les aider. Pour modifier le cours des choses, Charles Xavier allié à Magnéto envoie Wolverine dans les années 70 pour empêcher l’élément déclencheur à cette guerre de se produire.

Le retour du maître

Bryan Singer avait signé les deux premiers et l’un des meilleurs (sinon le meilleur) X-Men, avec X-2. Son retour derrière la caméra fait du bien. Dès le début, les premières notes de l’excellente musique de John Ottman sur un générique qui nous est familier fait vibrer et ne ment pas : on va avoir le droit à un grand X-Men.

Après une scène d’ouverture tout bonnement jouissive, se déroulant dans le futur donc, avec un Iceberg et Collossus en grande forme, on découvre l’enjeu du film  : faire coexister deux générations. Pour cela, le voyage dans le temps ! Au programme : multivers, passé, présent et futur alternatif. Autant dire que le scénario de DOFP est plus complexe qu’à l’accoutumée, mais Singer ne s’enlise pas et relie avec succès tous les épisodes de la franchise.

o XMEN DAYS OF FUTURE PAST TRAILER facebook [CINÉMA] Notre critique de X Men : Days of Future Past

En terme de réalisation pure, c’est vraiment réussi. Dôté d’un budget confortable, les effets spéciaux sont juste excellents que ce soit dans le passé ou le futur. Les années 70 sont bien transposées que ce soit au niveau des costumes ou des décors. Mais DOFP n’est pas le film saturé d’action que l’on peut croire. Certes, il y en a, mais savamment dosée, alterné avec séquences d’émotions et d’humour. On retrouve la patte de Singer, tout particulièrement avec le personnage de QuickSilver (Vif-Argent en VF), qui a son moment de bravoure ! Juste magnifique

Un casting de choc

En plus des anciens qui ont fait leurs preuves (Hugh Jackman toujours plus bestial et parfait en Wolverine, McAvoy et Fassbender excellents dans leurs rôles respectifs de Xavier et Magnéto…), on a le plaisir de voir quelques petits nouveaux tels que QuickSilver, Bishop (Omar Sy pète la classe, même si le rôle est plus que secondaire), WarPath, Blink, Solar…

Ne nous méprenons pas, le film est centré principalement sur le trio Xavier/Mystique/Magnéto, chapeautés par Wolverine qui ne prend jamais le dessus sur les 3 autres. 

Notons évidemment l’arrivée de Peter Dinklage en Bolivar Trask, l’antagoniste principal, particulièrement savoureux.

Une direction d’acteur réussie, avec une écriture vraiment bonne : Singer est le papa des X-Men, et il le prouve bien.

X Men Days of Future Past Trailer Cerebro Door [CINÉMA] Notre critique de X Men : Days of Future Past

Pas de temps mort !

Sur les 2h10 de film, il n’y a aucun temps mort. Voilà 130 minutes bien utilisées et exploitées. Les fans gueuleront sur les séquences de Rogue (Malicia) tournées mais supprimées du montage final (prévues néanmoins dans le blu-ray… j’espère voir une version longue du coup). Le film débouche intelligemment sur un final à la fois attendu et étonnant, mais encore une fois très cohérent. Quel talent !

X Men Days of Future Past Image3 [CINÉMA] Notre critique de X Men : Days of Future Past

Conclusion :

Allons-y franco : X-Men DOFP est tout simplement le meilleur X-Men de la franchise et l’un des meilleurs films de super-héros. Plus qu’un simple épisode, il est  l’élément central reliant tous les films, et brille par sa réalisation au top, son scénario bien foutu, ses acteurs excellents… Je ne peux que vous le conseiller.

ATTENTION toutefois à avoir vu, au moins, les 3 premiers épisodes, ainsi que « First Class » (les spins-off Wolverine sont négligeables pour la compréhension globale). Et surtout : RESTEZ JUSQU’AU BOUT DU GÉNÉRIQUE icon smile [CINÉMA] Notre critique de X Men : Days of Future Past

45 [CINÉMA] Notre critique de X Men : Days of Future Past

INCOHÉRENCE ?

INCOHÉRENCE ?

Qui dit, multivers et voyage dans le temps, dit souvent incohérences. Si on peut en déceler quelques unes minimes et négligeables au vu du résultat final, il y en a une qui reste pour moi inexpliquée.

La présence physique de Charles Xavier dans le futur.

Dans la chronologie : X-Men –> X-2 —> X-Men The Last Stand —> X-Men DOFP

Xavier meurt dans X-Men TLS. Son esprit survit à Phoenix, et se réincarne dans le corps d’un patient. Mais son corps est bel et bien détruit. Comment se fait-il qu’il apparait dans DOFP ?

Hypothèse : Etant télépathe, il apparait tel qu’il veut le laisser croire aux autres.
Anti-Hypothèse : Pourquoi apparait-il alors en chaise ?

Bref, ce fait reste inexpliqué… Peut-être dans les commentaires audio du futur blu-ray ? A suivre


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Evilredfielduniverse 466 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines