Magazine Cinéma

Attention, la fin du monde est proche !

Publié le 13 mai 2014 par Olivier Walmacq

Aujourd'hui, Naveton Cinéma, le blog ciné le plus nul du net, aborde un dossier un peu particulier et pour le moins pessimiste, puisqu'il s'agit de la fin du monde, tout du moins des films qui portent sur ce sujet, donc avant, pendant et éventuellement après une guerre atomique, en tout cas la fin (ou presque) de notre civilisation. Attention, je tiens à préciser que le genre post-apocalyptique ne sera pas évoqué dans ce billet, même si des films comme Mad Max et ses nombreuses copies (le plus souvent avariées) pourraient s'intégrer dans ce dossier. Même chose pour les films de zombies.
Certes, des longs-métrages tels que le récent World War Z, Zombie ou encore La nuit des morts vivants pourraient eux aussi figurer dans ce dossier, mais j'ai choisi de ne pas les mettre. Ce serait beaucoup trop long. Ensuite, je tiens à préciser qu'il manque évidemment des films dans la liste qui va vous être présentée, auquel cas, n'hésitez pas à partager vos connaissances et à rebondir dans les commentaires.

L'air de rien, les films traitant de près comme de loin la fin du monde sont nombreux. La fin de la Seconde Guerre Mondiale et la bombe atomique lancée sur Hiroshima et Nagasaki vont évidemment inspirer le cinéma, d'autant plus dans un contexte de grande tension et de Guerre Froide.
A l'époque, donc entre les années 1950 et le milieu des années 1960, une Troisième Guerre Mondiale est tout à fait possible. C'est finalement ce que nous racontent Panique Année Zéro et The Last Man On Earth. Pour le dernier film cité, il va inspirer deux nouveaux remakes: Le Survivant avec Charlton Heston et Je Suis une Légende, avec Will Smith.

panique A 0
jpg_affiche-Je-suis-une-legende-The-Last-Man-on-Earth-1963-1

survivant
je suis une légende

Les années 1960 sont donc marquées par la paranoïa et la possibilité de voir notre monde totalement s'effondrer. Grâce (ou plutôt à cause) à la bombe H, l'homme est désormais capable de raser toute la planète. C'est le cri d'alerte poussé par La Bombe de Peter Watkins et La Jetée de Chris Marker. Dans le cas de La Bombe, le film ne sera diffusé qu'une seule et unique fois à la télévision anglaise. Jugé trop pessimiste et même dangereux par le gouvernement de l'époque, Watkins est prié de se faire oublier. Sa carrière de cinéaste est même menacée, à tel point que Watkins sera obligé de tourner ses films à l'étranger. Le réalisateur est carrément banni d'Angleterre !
Quant à La Jetée, ce court-métrage en noir et blanc va lui aussi inspirer un remake: L'Armée des 12 Singes.

bombe
jetée

armée des 12 s

Dans le cas de La Jetée et de L'Armée des 12 Singes, ce n'est pas une bombe nucléaire qui entraîne la fin de notre civilisation, mais un virus devenu totalement incontrôlable. Les films traitant de la fin du monde nous mettent souvent en garde contre les apprentis sorciers.
C'est par exemple le cas de Virus, le jour de l'extinction, un long-métrage asiatique qui fait figure de film maudit aujourd'hui. D'autres films mélangent carrément les deux: la bombe nucléaire et l'arrivée de nouvelles pandémies, notamment Threads ou encore Le Jour d'Après (1983). Je ne saurais que trop vous conseiller de regarder (de toute urgence) les deux derniers films cités.

day after
virus jour de la r

threads

Attention à ne pas confondre Le Jour d'Après avec le film homonyme de Roland Emmerich ! Là aussi, il est question de la fin du monde ou presque... Tout du moins de la fin d'une certaine partie du monde, puisque ce sont surtout les Etats-Unis et certaines contrées du monde qui sont touchées par les déréglements climatiques. Les films sur la fin du monde prônent généralement un autre message, souvent à caractère écologique, soulignant l'une des plus grandes inquiétudes de notre temps.
Roland Emmerich remettra le couvert avec l'abominable 2012. En revanche, sur le même sujet, on trouve des films largement plus intéressants, notamment La Fin du Monde-Nostradamus An 2000.

2012
jour après

fin du monde nostrada

La fin du monde ne signifie pas seulement la mort de notre civilisation mais aussi sa dégradation progressive à tous les niveaux. Ainsi, certains films n'évoquent pas vraiment la fin du monde, mais y font clairement référence. Comment ne pas évoquer le cas du superbe Stalker avec son ambiance post-Tchernobyl, Les Fils de l'Homme, La planète des singes (1968) ou encore Soleil Vert ?
Dans le cas de La planète des singes, l'homme est même remplacé par une nouvelle forme de civilisation. La fin du monde est donc souvent associée au genre catastrophe. Face à l'inévitable, l'homme doit assurer sa survie et trouver un endroit plus paisible aux confins de l'univers. C'est le sujet du Choc des Mondes ou encore de Prédictions.

choc des mondes
fils de l'h

planète des s 68
predic

stalker
46f8618b1865e

Enfin, dans le genre fin du monde, on trouve de nombreuses pépites, hélas beaucoup trop méconnues. C'est par exemple le cas du superbe Apocalypse 2024. D'autres, en revanche, sont assez moyens, en tout cas décevants voire même complètement ratés.
Roger Corman s'intéressera lui aussi au genre, notamment avec La Dernière Femme sur Terre, un film de science fiction des années 1960 qui possède un immense potentiel, mais qui peine réellement à l'exploiter. Personnellement, je ne suis pas un grand fan du Livre d'Eli. Par contre, La Route était plutôt réussi dans son genre. Le sympathique Le Voyageur de l'espace doit lui aussi composer avec un budget limité.

apoca 2024
Holocaust 2000

dernière f sur T
livre d'E

route
survivants de la fin du M

voyageur espace
southland tales

quiet earth
postman

Bien sûr, j'ai probablement oublié de nombreux films. Au hasard, nous citerons des titres tels que New York Ne Répond Plus, Postman, Holocaust 2000, Les Survivants de la fin du Monde, l'incompréhensible Southland Tales ou encore Quiet Earth, également connu sous le nom du Dernier Survivant. En tout cas, une chose est sûre: en ces temps de crises financière, économique et politique, le genre "fin du monde" a encore de beaux jours devant lui !

Alice In Oliver


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines