Magazine Culture

Camel #5-The Single Factor-1982

Publié le 13 mai 2014 par Numfar
Camel #5-The Single Factor-1982

Camel #5:

Andrew Latimer: chant, guitare, claviers

En 1981, Camel s'est séparé après un album largement critiqué mais encore de très bonne facture.

Malheureusement, le contrat du groupe le liant à Decca, stipule qu'il doit encore un album.

C'est ainsi qu'en mai 1982, nous avons eu droit à l'aberration qu'est "The Single Factor" (#57 UK) produit par Latimer, Tony Clark & Haydn Bendall.

No easy answer (Andrew Latimer)

You are the one (Andrew Latimer)

Heroes (A.Latimer-S.Hoover)

Selva (Andrew Latimer)

Lullabye (Andrew Latimer)

Sasquatch (Andrew Latimer)

Manic (A.Latimer-S.Hoover)

Camelogue (A.Latimer-S.Hoover)

Today's goodbye (A.Latimer-S.Hoover)

A heart's desire (A.Latimer-S.Hoover)

End peace (A.Latimer-A.Phillips)

Musiciens additionnels:

Anthony Philips: claviers, guitare

David Paton: basse

Graham Jarvis: batterie

+

Peter Bardens: claviers (Sasquatch)

Chris Rainbow: chant (A heart's desire)

Haydn Bendall: claviers (Heroes)

Duncan Mckay: claviers (Selva)

Francis Monkman: claviers (Manic)

Dave Mattacks: batterie (Heroes)

Simon Phillips: batterie (Sasquatch)

Aberration ou abomination?

Peut-être un peu les deux.

On ne peut que ressentir la haine ou la tristesse en contemplant ce disque à la pochette hideuse et sans âme, comme la musique qu'elle contient d'ailleurs.

Album solo caché d'Andrew Latimer, et pas très bon, noyé dans les synthés gluants des années 80.

Deux bonnes nouvelles: le retour de Peter Bardens sur un titre (Sasquatch) et la participation active d'Anthony Phillips (ex-Genesis) qui malheureusement, ne réussit pas à relever le niveau d'un album pop banal.

Accompagné de la bande d'ex: Pilot/Alan Parsons Project/10cc que sont David Paton, Chris Rainbow, Duncan Mckay et Stuart Tosh (ce dernier sur scène uniquement), Latimer va lancer une tournée pour fêter les 10 ans du groupe, étant malheureusement le seul membre fondateur encore présent.

Après une catastrophe d'une telle ampleur, on croit Camel mort et enterré, il n'en est rien.

En 1984, Latimer accompagné cette fois-ci de Ton Scherpenzeel (à vos souhaits) aux claviers et Paul Burgess (ex-10cc lui aussi) à la batterie, remet le couvert pour un nouvel album solo maquillé en  Camel.

© Pascal "Single"  Schlaefli

Urba City

13 mai 2014

Partager :     J'aime

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte