Magazine Bd & dessins

REVIEW : Chet Faker – Built On Glass

Publié le 15 mai 2014 par Vargasama

Chet-Faker-Built-On-Glass

CHET FAKER

Built On Glass

Downtown Records (2014)

L’australien Nicholas James Murphy alias Chet Faker (en hommage au trompettiste) sort son premier album intitulé « Built On Glass ». Après le bon accueil de « Thinking In Textures », un EP paru en 2012 et le succès de sa reprise du titre « No Diggity » de Blackstreet en 2013, le chanteur impose enfin sa touche electronica down tempo et sensuelle en long format, nous laissant entrapercevoir ses influences piochées dans les répertoires de la Motown, de Bob Dylan, de la chill-out baléarique et bien sûr dans celui de son idole Chet Baker, qu’il admire notamment pour la délicatesse de ses mélodies et la fragilité de son chant hypnotique.
Au long de ses 13 titres, notre crooner barbu qui s’est notamment illustré en collaborant avec son célèbre compatriote Flume, nous présente sa soultronic métissée de trip-hop et de R&B, narrant des histoires d’amour, des chagrins et des blessures. Inconditionnel de Bill Withers, Marvin Gaye ou Al Green, Murphy mise sur sa voix sucrée et ses productions dépouillées pour atteindre une identité musicale délectable gavée d’un groove battu au ralenti et gorgée d’une soul dorée et aguichante !

chet fakerchroniques musicalesdowntown recordselectromusiquereviewslidesoul

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vargasama 4828 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte