Magazine Cinéma

Grace de Monaco - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

Grace-De-Monaco-Banner-1280px

Pas de grâce pour Grace de Monaco !

Biopic qui a fait l'ouverture du festival de Cannes le 14 mai dernier, inspiré d'événements survenus lors de l'année 1962, Grace de Monaco retrace LE MOMENT où la célèbre actrice oscarisée a embrassé le rôle de sa vie pour devenir Son Altesse sérénissime la Princesse Grace de Monaco.
Grace-De-Monaco-Photo-Nicole-Kidman-01
Le(s) plus

L'action de Grace de Monaco prend place en 1962, année partagée entre les conflits fiscaux qui opposaient la France à la principauté, ainsi qu'un questionnement plus identitaire, celui d'une talentueuse et magnifique actrice, tiraillée entre sa passion du cinéma et son devoir d'épouse de prince.

A ce moment-là, la princesse (Nicole Kidman), déjà mariée à Rainier (Tim Roth) depuis 6 ans et ayant donné naissance à Caroline et Albert, reçoit la visite d'Alfred Hitchock, venu lui proposer un nouveau rôle dans son prochain film Pas de printemps pour Marnie.

Les thèmes de l'intrigue tournent donc entre les querelles familiales et du couple, la gestion de la crise politique et fiscale, avec la France qui menace d'annexer la principauté, et les questions d'identité dilemmiques de Grace. Autant de sujets qui s'annoncent passionnants !

Pourtant, il semblerait que l'intérêt principal et unique de ce biopic, réside dans la beauté très esthétique des décors et paysages (vue sur la mer, routes montagneuses...), ainsi que les tenues de bal, à vous donner envie de jouer à la princesse, et la décapotable of course !

Côté casting, Tim Roth tire toutefois son épingle du jeu, tentant tant bien que mal de faire bonne figure, entouré d'une Nicole Kidman trop Kidmanienne, avec une certaine tendance à surjouer et des seconds rôles plus grotesques les uns que les autres.

Grace-De-Monaco-Photo-Tim-Roth-01Le(s) moins

Mais quelle idée a donc pris à Olivier Dahan en réalisant ce biopic ? A-t-il seulement révisé l'histoire de Monaco ?
C'est la question que l'on se pose quand on constate que, d'une part la famille Grimaldi a boycotté ce film pour "non ressemblance avec les faits historiques", ce à quoi le réalisateur répond naturellement qu'il est un artiste et non un historien (a-t-il donc compris le principe d'un biopic?), et puis, d'autre part, son scénario, parsemé d'incohérences (comme cette histoire de détective privé engagé on ne sait pourquoi ou encore le côté pygmalion amené de faàon totalement absurde, cherchant à faire passer la princesse pour une Cendrillon qui n'aurait aucune éducation quant aux us et coutumes de la haute société... Est-il nécessaire de rappeler le passé de la star planétaire?). Et surtout, l'histoire est plate et sans fond, laissant le spectateur plongé dans un ennui profond.

De plus, le choix de la mise en scène est assez curieux, on  se demande notamment pourquoi avoir tourné autant de gros plans du visage de Kidman qui, a aucun moment ne nous donne l'impression d'incarner Grace Kelly, et surjoue beaucoup les émotions, ce qui a l'effet inverse sur le spectateur qui n'est pas ému pour un sou (pas même pendant le discours final, supposé être l'apogée émotionnelle de l'intrigue, le moment où "elle est Monaco" et donc devenue Grace de Monaco).

Grace-De-Monaco-Photo-Nicole-Kidman-02
Conclusion

Emporté par un casting en papier mâché, Grace de Monaco est un biopic qui nous donne des sueurs froides d'ennui! Olivier Dahan met en scène le portrait d'une Cendrillon dans un palais Monegasque, au coeur d'intrigues James Bondienne qui n'ont ni queue ni tête, pour finir par nous faire croire qu'un bal peut vous sauver d'une annexation – voire d'une troisième guerre mondiale !

Ma note: 4/10


Grace de Monaco

Grace-De-Monaco-Affiche-France

Synopsis : "Lorsqu'elle épouse le Prince Rainier en 1956, Grace Kelly est alors une immense star de cinéma, promise à une carrière extraordinaire. Six ans plus tard, alors que son couple rencontre de sérieuses difficultés, Alfred Hitchcock lui propose de revenir à Hollywood, pour incarner Marnie dans son prochain film. Mais c'est aussi le moment ou la France menace d'annexer Monaco, ce petit pays dont elle est maintenant la Princesse. Grace est déchirée. Il lui faudra choisir entre la flamme artistique qui la consume encore ou devenir définitivement : Son Altesse Sérénissime, la Princesse Grace de Monaco."
Réalisé par: Olivier Dahan / Avec: Nicole Kidman, Tim Roth, Frank Langella / Genre: Biopic, Drame / Nationalité: Français,  américain,  belge, italien / Titre original: Grace of Monaco  / Distributeur: Gaumont Distribution
Durée: 1h42min / Date de sortie: 14 mai 2014
 
 

Plus d'informations !

  • Les Anecdotes !


    En 2011, le scénario du film figurait sur la célèbre Black list des meilleurs scénarios de l'année de Hollywood qui n'ont pas été adaptés au cinéma. Il aura donc fallu attendre trois ans pour qu'il soit porté à l'écran.

    Prévue pour le 29 janvier 2014 en France, la sortie long-métrage a été repoussée au 19 mars par le producteur Stone Angels et le distributeur Gaumont. Ces derniers n'ont pas motivé leur geste.

    Olivier Dahan et Harvey Weinstein ne passeront pas leurs prochaines vacances ensemble. En coulisse, le réalisateur français s'est ainsi insurgé contre l'interventionnisme du producteur américain et sa vision de la défunte princesse. Il a jugé "catastrophique" la version retravaillée par l'Américain du biopic. Ce dernier ne lui a d'ailleurs pas dit qu'il avait retouché le montage de l'œuvre avant que cela ne soit terminé.

    Après avoir lu attentivement le scénario du long-métrage consacré à leur mère, la famille princière de Monaco, composée du Prince Albert II et des Princesses Caroline et Stéphanie, n'a pas voulu être associée au projet. Elle a ainsi expliqué que l'histoire avait été inutilement glamourisée et comportait de nombreuses inexactitudes historiques, en plus de scènes purement fictionnelles. La famille princière a envoyé ses corrections à la production.

    Ce n'est pas la première fois qu'Olivier Dahan s'attaque à une grande figure populaire. En 2007, il signait ainsi le biopic d'Edith Piaf, La Môme, qui allait offrir l'oscar de la meilleure actrice à Marion Cotillard.

    Alors que l'histoire se situe en 1962, le film fait se rencontrer Grace Kelly et Alfred Hitchcock dans la principauté de Monaco. Un face-à-face inventé puisqu'à cette date, le réalisateur britannique terminait le montage de son film Les Oiseaux et ne pouvait, de fait, pas se rendre sur la Côte d'Azur.

    Avant d'être actrice, Nicole Kidman est une mère et ne transige pas avec cela. Soucieuse de passer du temps avec ses filles, l'Australienne les a emmenées sur le tournage du film.

    N'ayant pas eu accès au château princier, l'équipe du film a reconstitué les appartements de la princesse Grace. Le décor monumental de 1 500 m² a été construit, non pas à Monaco mais à Lint (15 km d'Anvers) dans le royaume de Belgique. D'ailleurs, comme le Monaco des années 60 fut difficile à reconstituer dans la Principauté, c'est à Menton et en Italie que l'équipe du film a délocalisé le tournage.

    C'est en 2012 que la production du long-métrage a été lancée. Cette année n'est pas anodine puisqu'elle marque les 30 ans de la mort de la Princesse Grace de Monaco.

    Dans le film d'Olivier Dahan, Paz Vega incarne Maria Callas. L'actrice espagnole révèle ainsi que si la mythique cantatrice avait été encore vivante, elle aurait refusé de l'interpréter, par respect pour ce qu'elle représente. "La Callas" est décédée le 16 septembre 1977, soit presque 5 ans jour pour jour avant Grace de Monaco, morte le 14 septembre 1982.

    Grace de Monaco fait l'ouverture du 67ème Festival de Cannes, le 14 mai 2014, et fait partie de la Compétition.

    Le réalisateur Olivier Dahan et son chef opérateur Eric Gautier n'ont pas tourné Grace de Monaco en numérique mais en 35mm. D'ailleurs, selon les dires du cinéaste, ce film sera son dernier long-métrage en pellicule. Ce dernier a également eu recours à un format d'image en perdition : le Scope anamorhposé (Scope 2.35) : "Ce n'était pas tant pour recréer l'atmosphère des années 60 que nous avons fait ce choix, que pour mettre en scène la psychologie des personnages."

    Olivier Dahan explique ce qui l'intéressait chez Grace de Monaco : "Essentiellement le fait qu'elle soit actrice et que ce soit une artiste qui renonce à sa carrière. Faire un biopic ne m'intéresse pas, il faut que le film parle de choses que je ressens et que je pense. S'il s'agit de raconter l'histoire factuelle d'un personnage, c'est très ennuyeux. J'essaie toujours de mélanger les choses et de parler de moi en même temps. Et je crois que ce qui me touchait dans le parcours de Grace se trouvait caché entre les lignes et résonnait avec ma vie personnelle. GRACE DE MONACO n'est pas un geste historique, même s'il relate des événements qui ont existé. Ce qui m'intéressait, c'était de raconter la difficulté, les tiraillements, d'une femme qui n'arrive pas – ou à du mal – à concilier son mari, ses enfants, sa vie de femme et son travail. Pour moi, GRACE DE MONACO est une image de ça."

Et vous qu'avez-vous pensé du film Grace de Monaco ?

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Nymphomaniac - Volume 1 - Critique

    Nymphomaniac Volume Critique

    Une version sensuelle de la pêche à la nymphe !Le réalisateur Lars von Trier est de retour une troisième fois avec sa muse Charlotte Gainsbourg, pour nous... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Les Sorcières de Zugarramurdi - Critique

    Sorcières Zugarramurdi Critique

    De la Iglesia au pays des sorcières !Le sulfureux cinéaste espagnol Alex de la Iglesia mélange à nouveau film social et film de genre en plongeant ses... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Yves Saint Laurent - Critique

    Yves Saint Laurent Critique

    L'amour pas si fou !Jalil Lespert convoque la crème de la crème des acteurs français, pour explorer le mythe YSL... Pas si fou.Le(s) plusEn choisissant ses... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • Lovelace - Critique

    Lovelace Critique

    Témoignage sensuel, poignant et émouvant d'une vie tragique !Amanda Seyfried prête ses traits à l'actrice X Linda Lovelace, célèbre pour son rôle dans le film... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • You're Next - Critique Blu-ray

    You're Next Critique Blu-ray

    Critique du Blu-ray du film You're Next.Réalisé par Adam Wingard (A Horrible Way to Die), dans You're Next, l'héroïne du film Sexy Dance 3D (Sharni Vinson)... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • 12 Years A Slave - Critique

    Years Slave Critique

    Un des meilleurs films de ce début d'année !12 Years A Slave, drame de Steve McQueen qui a remporté le Golden Globe du meilleur film dramatique. Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES
  • La Grande Aventure Lego - Critique

    Grande Aventure Lego Critique

    L'aventure "awesome" de notre enfance !Après nous avoir fait jouer pendant des heures lors de notre enfance, après avoir parodiés dans des jeux vidéo les sagas... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DVD, SÉRIES

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog