Magazine Science & vie

LE MONDE SELON LA PHYSIQUE semaine 19-21(fin)

Publié le 26 mai 2014 par 000111aaa

VOICI MA TRADUCTION    de l’article  de  PHYSICS WORLD  que j’ai retenu avec mes commentaires a la fin

Avertissement : Le Département de l énergie (DOE) des USA  sponsorise et pilote   une organisation  dénommée  P5  dont le chairman   est   le Professeur r Steven Ritz ( University of California), Santa Cruz   qui vient de définir ses priorités en matière des physique des particules 

US particle-physics panel presents plan for the future

Photograph of Fermilab

Fermilab: what will the future hold for US particle physics?

 Les physiciens des particules de haute énergie aux  États-Unis doivent bâtir  de nouvelles collaborations internationales et de  coopération , conformément aux recommandations faites par ( le P5 ) le  Groupe de Physique des Particules de définitions des priorités  du projet 2014 dans le  rapport qui vient d’être publié hier . Les principales priorités au cours des deux prochaines décennies consisteront pour  les États-Unis à  jouer un rôle essentiel dans la modernisation du  Grand collisionneur de hadrons ( LHC ) au CERN en Suisse et dans  la construction d'une installation neutrino  de  référence basée au Fermilab , près de Chicago . Le rapport appelle également à la participation des États-Unis dans le collisionneur linéaire prévu international (CDI ) , si le projet commence  Compte tenu de la baisse du financement et des budgets serrés pour la physique des particules , le rapport présente une stratégie qui permettrait aux États-Unis à " investir volontairement dans des zones qui ont les plus forts impacts et qui réalisent l'utilisation plus efficace possibles de ressources limitées " .

P5 fait partie au  ministère américain  de  l’Energie   du  Comité consultatif  de la physique des hautes énergies de  ( HEPAP ) . Depuisque  P5 a présenté son dernier rapport en 2008 , le visage de la physique des particules de haute énergie a changé et évolué , surtout à la lumière de la découverte de la particule boson de Higgs au CERN .

Les principaux facteurs

Le panel des 25 membres a commencé ses délibérations en Septembre 2013  en menant  une étude en  grande communauté le long de   année  , dénommée  " Snowmass " . Snowmass a identifié 11 groupes de questions concernant les  particules physiques qui pourraient être abordées , et P5  les  a progressivement amenuisé pour créer  cinq «moteurs» que le panel  ressent comme  très prometteurs pour la découverte des deux prochaines décennies .

Les pilotes doivent utiliser le boson de Higgs comme un nouvel outil de découverte ; poursuivre la physique associée à la masse du neutrino ;identifier la matière noire ;  jeter les bases pour la compréhension de l'énergie noire et  l'inflation ; et enfin ,  " explorer l'inconnu " , y compris l'étude de nouvelles particules . Bien  que les cinq pilotes soient  " entrelacés " ,  eux-mêmes ne définissent  pas la priorité dans le rapport ; les projets spécifiques sont classés suivant  les coûts de construction  comme  grand ( > 200 M $ ) , moyen ( 50 millions de dollars à 200 millions de dollars ) et de petite taille ( < 50 M $ ) , ainsi qu’ une liste séquentielle de grands projets .

Cette  liste commence avec le projet «Expérience de conversion de  muon en  électrons» avec l'expérience Mu2e au Fermilab et des  mises à niveau du LHC .  Ce qui suit  est le souhait des Etats-Unis d’ accueillir un programme international de recherche sur les neutrinos " qui va attirer la communauté des spécialistes  neutrinos dans le monde entier , en  opérant avec  le  faisceau de neutrinos le plus puissant du monde, et avec des partenaires internationaux , en construisant une installation neutrino de  référence majeure, complétée par de multiples expériences neutrinos plus  petites , de base courte " . Le comité a recommandé que l '«Expérience de longue Baseline Neutrino " actuelle  ( LBNE ) soit  repensé en tant que   programme international coordonné et financé  par  le Fonds à long Baseline Neutrino ( LBNF ) . Le rapport se réfère à LBNF comme " le grand projet le plus élevé de priorité dans son calendrier " .

Le P5 suggère également la participation des États-Unis dans le développement d'un CDI au Japon , en précisant que les Etats-Unis " devraient s'engager dans des niveaux modestes et appropriés de l'accélérateur ILC et  la conception du détecteur dans les zones où les États-Unis peuvent contribuer à expertise critique " .

Scénarios différents

La stratégie du rapport considère également trois scénarios budgétaires différents - si le financement est constant pendant  trois ans , puis augmente de 3% par an ; s'il est constant pendant trois ans, puis augmente de 2% par an ; et enfin , si le financement est sans contrainte . Ils recommandent également d'investir une plus grande partie du budget de la physique des hautes énergies du DOE dans la construction de nouvelles installations expérimentales , le faisant passer de 16 % à 25 % .

Le panel est prompt à souligner que le scénario le plus faible du budget qu'ils décrivent reste «précaire» et serait « proche du point au-delà duquel les États-Unis ne seraient pas capables d'accueillir un grand projet , tout en maintenant les autres composantes du programme de base» , et que ce serait , à son tour , pour  les Etats-Unis "  de perdre sa position de leader mondial dans ce domaine , les relations internationales hautement productives  en  seraient fondamentalement modifié " .

Le rapport peut être consulté sur le site Web de P5 .

 L auteur Tushna Commissariat est journaliste pour physicsworld.com

MES COMMENTAIRES /Un des physiciens les plus experimentés du physics world ,M.ASHGAR  relève  ironiquement que «  The P5's choice of the future five-drivers in the domain of particle physics is pertinent (though obvious!). »

 Ce que je vais objecter  ne va pas tout a fait dans le même sens :  d’abord ce ne sont pas les américains qui « drivent » le  CERN et qui en extraient tout seuls les résultats  et ils n’y  sont pas plus en pointe concernant les  manips neutrinos …Quant à l’expérimentation des années à venir sur le LHC  , il est prévu qu’elles consolideront les résultats des modes de dégradation du HIGGS  et surtout chercheront si quelque particule supersymétrique ( théorie typiquement Usa  et cultivée EN VAIN  sur leur   TEVATRON PENDANT 10 ANS ) montre le bout de son nez ….CE QUE JE NE CROIS PAS ! c est une théorie mort- né pour moi , la supersymétrie …..

 EN REVANCHE, JE SUIS D’ACCORD POUR APPROFONDIR NOTRE CONNAISSANCE DES TROIS ESPECES DE NEUTRINOS …….


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine