Magazine Cinéma

Pouic Pouic

Publié le 26 mai 2014 par Olivier Walmacq
Pouic-Pouic-affiche-6710

genre: comédie
Année: 1963
Durée: 1h25

l'histoire: Léonard Monestier possède une belle fortune, hélas sa femme Cynthia fait un mauvais placement dans une concession pétrolière sans valeur. Loin de se laisser abattre, Léonard cherche un pigeon à qui, il peut refiler l'affaire. Justement, apparait Antoine Brevin, milliardaire et très intéressé par sa fille Patricia.          

La critique d'Alice In Oliver:

En 1963, Louis de Funès n'est pas encore la star qu'il va devenir par la suite, donc l'année d'après, en 1964 où il enchaînera les comédies à succès, entre autres, Le Gendarme de Saint-Tropez, Le Corniaud et Fantômas. Pourtant, entre la fin des années 50 et le début des années 60, Louis de Funès commence à obtenir des premiers rôles au cinéma.
C'est par exemple le cas dans Ni vu Ni Connu. Jean Girault repère très vite le talent et le potentiel de Louis de Funès. Il décide alors de l'engager dans Pouic-Pouic.

A l'origine, Pouic-Pouic est l'adaptation d'une pièce de théâtre, intitulée Sans Cérémonie, de Jacques Wilfrid et Jean Girault. En dehors de Louis de Funès, cette comédie réunit Mireille Darc, Philippe Nicaud, Jacqueline Maillan, Roger Dumas, Guy Tréjean, Christian Marin et Jean Girault lui-même, ce dernier effectuant une courte apparition.
Pour l'anecdote, Louis de Funès jouait déjà dans la pièce de théâtre originelle mais interprétait le maître d'hôtel, un rôle cette fois-ci tenu par Christian Marin.

pouic_pouic_1963_portrait_w858

Que les choses soient claires: Pouic-Pouic n'est pas forcément la plus grande réussite de Louis de Funès mais le film permet déjà d'apprécier les mimiques de Louis de Funès, qui deviendront célèbres par la suite. Le scénario reste assez mince et n'est qu'une succession de quiproquos.
Attention, SPOILERS ! Pour l'anniversaire de son mari, Cynthia Monestier pense avoir trouvé le cadeau idéal : une concession pétrolière sur les bords de l'Orénoque. Cependant, son mari découvre rapidement qu'elle a été dupée par un escroc.

Pour se refaire de ce mauvais « investissement », il espère que sa fille parviendra à convaincre le très riche Antoine, qui s'intéresse beaucoup à elle, de racheter la « fabuleuse » concession. Mais pour le plus grand malheur de son père, au même moment, Patricia a recruté un faux mari afin de se débarrasser de son fortuné soupirant. Pour le reste, Pouic-Pouic marque également la toute première collaboration entre Louis de Funès et Jean Girault. Le réalisateur est bien conscient de tenir un interprète en "or".
D'ailleurs, cette comédie repose essentiellement sur le talent comique de "Fufu", qui porte le film à lui tout seul.

pouicpouicsipamodifie-1

Clairement, on ne retiendra pas grand chose de la mise en scène très primaire et de la réalisation (pour le moins anecdotique) de Jean Girault. Encore une fois, le cinéaste se contente de laisser Louis de Funès en roue libre. On voit déjà ici les prémices du Gendarme de Saint-Tropez, à savoir un Louis de Funès qui interprète un personnage zélé, odieux, énervé, râleur et manipulateur.
Le futur gendarme Cruchot n'est pas encore tout à fait au point, mais Louis de Funès améliorera ce personnage par la suite. Pourtant, Pouic-Pouic rencontrera un certain succès lors de sa sortie au cinéma, totalisant près de deux millions d'entrées. Les spectateurs commencent à connaître le nom de Louis de Funès, qui explosera l'année d'après, enchaînant les comédies à succès.
En l'état, Pouic-Pouic reste un petit vaudeville, certes assez agréable à regarder, mais aussi très dispensable. A réserver aux fans de l'acteur.

Note: 10/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines