Magazine Cinéma

The Rover, de David Michôd

Par 3moopydelfy @3Moopydelfy
Synopsis: Interdit aux moins de 12 ans  Dix ans après l’effondrement de l’économie occidentale, les mines australiennes sont encore en activité, et cette industrie attire les hommes les plus désespérés et les plus dangereux. Là-bas, dans une société moribonde où survivre est un combat de chaque jour, plus aucune loi n’existe. Eric a tout laissé derrière lui. Ce n’est plus qu’un vagabond, un homme froid rempli de colère. Lorsqu’il se fait voler la seule chose qu’il possédait encore, sa voiture, par un gang, il se lance à leur poursuite. Son unique chance de les retrouver est Rey, un des membres de la bande, abandonné par les siens après avoir été blessé. Contraints et forcés, les deux hommes vont faire équipe pour un périple dont ils n’imaginent pas l’issue… Avis: Beaucoup d’émotions passent dans les scènes dénuées de dialogues, dès l’introduction le ton est posé, l’expression passera davantage par les jeux des acteurs, les lieux et les actions que les mots, ce point nous a énormément séduit. David Michôd réussit à passer bien des messages en optant pour le silence, ou du moins l’absence de sons émis par ses comédiens. La musique accentue cette impression. Elle se fait complice discrète par moments, et par d’autres les mouches s’entendraient voler. The Rover tient sa force de son duo d’acteurs: Guy Pearce et Robert Pattinson sont mémorables. Leur équipe improbable fonctionne à merveille. Les deux comédiens incarnent deux pendants, deux univers, deux mondes. Ils s’entrechoquent non sans heurts sous les yeux des spectateurs. Leur duel sombre, brut, captive. L’un comme l’autre détonne. Ils sont boulversants à leur façon. Comme quand Robert Pattinson chante de nuit Pretty Girl Rock. D’un souffle, il prouve la puissance du grand acteur qui se dessine de plus en plus de sa filmographie, jamais là où nous pourrions l’attendre, lui l’égérie des fans de Edward de Twilight. Guy Pearce en face interprète un homme en colère, bluffant, qui court après son seul bien. Les yeux s’émerveillent devant l’adulte énervé face à un jeune « simplet » quoi les apparences sont trompeuses. L’odyssée qui réunit les deux hommes s’avèrent sanglante, sans ménagements, une lutte pour survivre dans un futur qui pourrait se toucher du doigt. En résumé: The Rover oppose deux acteurs brillants: Guy Pearce et Robert Pattinson. Deux hommes qui ont tout perdu, qui se combattent dans une violence au-delà des mots, leurs regards, leurs actes, repoussent les limites du road-trip, violent, sanglant, et étrangement attirant portés par des plans de toute beauté et une musique qui alterne les genres.  Note: 8/10 Informations: Sortie: 4 juin 2014 / Distributeur: Metropolitan FilmExport/ Genre: Science fiction , Drame Casting: Guy Pearce, Robert Pattinson, Scoot McNairy, Anthony Hayes, David Field, Gillian Jones, Richard Green, Susan Prior, Tawanda Manyimo The Rover a été présenté hors-compétition au Festival de Cannes 2014. Film vu en VOSTFR.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


3moopydelfy 2879 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines