Magazine Culture

Un auteur, deux livres : Sandrine Beau

Publié le 27 mai 2014 par Clarabel

La robe à froufrous

Mademoiselle Chacha n'aime que les salopettes en jean, les cheveux attachés, grimper aux arbres et les bonbons aux fraises. Ne lui parlez surtout pas de trucs de filles (paillettes, princesse, vernis), ce n'est pas son rayon. Mais voilà que sa tante Véro lui envoie un paquet surprise, contenant une belle robe à froufrous pour son mariage. Le cauchemar pour notre demoiselle ! Mademoiselle Chacha active le plan d'urgence, convoque sa meilleure amie Lulu, échafaude des plans (donner sa robe, passer une annonce sur internet, la rouler en boule pour le chat...), tout pour amadouer maman et la convaincre que jamais de sa vie elle ne portera cette robe ! L'histoire fait la part belle à l'imagination en délire de la fillette de dix ans, à l'esprit intrépide et au caractère bien décidé. La lecture fait doucement sourire, chaque situation est encore plus cocasse que la précédente. Au final, c'est un petit roman frais, léger et adorable. À destiner aux jeunes lectrices (niveau primaire). Les illustrations aussi sont totalement dans le thème et pleines de charme. 

Les aventures mégachouettes de mademoiselle Chacha : La robe à froufrous de Sandrine Beau et Ariane Pinel (Alice éditions, février 2014)

Toute seule dans la nuit

Changement de registre avec ce petit roman qui fera frissonner de plaisir les enfants influençables. La petite Miette est seule dans la maison de son grand-père. Celui-ci est parti pour une course urgente (il a oublié la chantilly en bombe !). Il ne doit pas tarder pour rentrer, mais la fillette finit par s'endormir devant la télévision. C'est un bruit anormal qui la réveille : un intrus s'est glissé dans la cuisine et pense que la maison est inoccupée. Ni une ni deux, Miette court se planquer. La partie de cache-cache commence, mais elle n'est pas drôle du tout. La fillette est terrorisée, son grand-père est aux abonnés absents. L'angoisse monte d'un cran. Et là, l'auteur distille une double dose d'anxiété, quand on découvre que le papy a eu un accident de voiture, suite à un malaise cardiaque. Et figurez-vous aussi que l'individu dans la maison est un criminel recherché par la police, vous vous imaginez bien que le lecteur refusera de poser son roman avant de connaître le dénouement ! Franchement, chapeau pour ce suspense et l'intensité dramatique qui ne cesse d'enfler du début à la fin. Je me figure très bien l'impact sur un lecteur débutant : la peur, la solitude, la nuit, l'obscurité, l'intrusion, les doutes... C'est tout bon. À recommander pour les amateurs de sensations fortes.

Toute seule dans la nuit de Sandrine Beau et Eva Chatelain (Alice éditions, janvier 2014)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Clarabel 3993 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines