Magazine Concerts & Festivals

Jeff Beck - Ancienne Belgique BIS- Bruxelles, le 26 mai 2014

Publié le 26 mai 2014 par Concerts-Review

Mitch ZoSo Duterck

 Jeff Beck - 2014.05.26 - Ancienne Belgique, Bruxelles

10358720_10152457490649301_7219378765363725658_n.jpg

Line up :
Jeff Beck : Guitar
Rhonda Smith : Bass & Vocals
Jonathan Joseph : Drums
Nicolas Meier : Guitar
10313303_10152457490539301_23462512781966634_n.jpg

Jeff Beck fait partie de ces artistes qui ne laissent pas indifférents, on aime ou on déteste. A 70 ans, l'ex-compagnon de Jimmy Page au sein des Yardbirds où il remplaça Eric Clapton est sans conteste un des plus grands guitaristes de tous les temps. Un style propre immédiatement identifiable, une palette se sons variés aux nuances subtiles, un peu à la manière de la palette de couleurs d'un Claude Monet.

 Jeff Beck est un impressionniste de la 6 cordes. A l'exception d'une Fender Télécaster blanche pour ouvrir le show notre homme utilise exclusivement des Fender Stratocaster (blanches elles aussi) dont la firme américaine a créé un modèle "Jeff Beck signature" c'est vous dire si le Britannique est un guitariste ô combien marquant dans l'histoire de la

10372597_10152457490409301_9044021286300038308_n.jpg
musique et de la guitare en particulier.
Si dans les années 60 notre homme supportait très mal la pression médiatique, la reconnaissance tardive et le rythme des tournées, les choses se sont arrangées depuis même si il continue à détourner les applaudissements nourris du public vers sa guitare qu'il montre alors fièrement à bout de bras, comme si tout le mérite lui revenait, comme si elle jouait toute seule, animée de sa propre vie. Jeff reste assez réservé, secret, il ne fait jamais la une des tabloïds et si vous le croisez quand il arrive à la salle de concert, les yeux cachés par des lunettes de soleil, il répond poliment à votre salut mais ne s'arrête pas pour une photo ni une dédicace et n'accorde pas d'interviews, il n'aime pas ça, seule sa musique compte et parle pour lui.

En discutant entre amis avant le concert, le dernier passage de Jeff à Bruxelles nous avait tellement marqués qu'on pensait que c'était quelque part en 2012. Force nous a été de constater que c'était en octobre 2010, il y presque...4 ans! C'est vous dire si ce concert a laissé une empreinte dans nos mémoires collectives. Il en ira certainement de même avec le show présenté hier devant une salle comble dont la moyenne d'âge frisait plutôt avec la cinquantaine grisonnante et dégarnie qu'avec la génération "Pampers / R &B". C'est comme çà, on n'y peut rien, on transmet peu à peu le flambeau à nos enfants mais la société discographique elle aussi est devenue en majorité une chaîne de grande distribution de produits sonores insipides emballés sous vide, prêts à être vite ingérés et aussi vite oubliés. Heureusement, ceux qui reçoivent la véritable musique en héritage portent bien haut les couleurs d'un patrimoine tellement riche et important qu'on est fier de partager.

10325699_10152457490654301_855573958153572080_n.jpg

10308221_10152457490289301_2199285264246617703_n.jpg

Au travers de morceaux tels que "Stratus", "A Day In The Life" ou encore "Little Wing", Jeff Beck nous offre un bout de son talent sans limites. On passe en une fraction de seconde du son le plus hard à la douceur d'un oiseau, du blues le plus pur au jazz fusion flamboyant. La jolie Rhonda Smith (ex. bassiste de Prince) nous rappelle le temps d'un morceau qu'elle sait aussi chanter. C'est peut-être la chose qui manque un peu à la musique de Jeff pour qu'elle gagne en popularité, il y a très peu de chansons. Quelqu'un me faisait la réflexion il y a peu quand nous parlions du concert à venir en disant : "J'aime bien mais il y a trop de guitare!" Ca revient à dire "J'aime Chopin mais il y a trop de piano" ou encore "j'aime le Sahara mais il y a trop de sable". Oui Jeff Beck, c'est un hommage à la guitare, un gars qui sait tout jouer, un virtuose mais pas un de ces shredders, astiqueurs de manche modernes, non, Jeff c'est un vrai, un pur, un musicien de génie et je souhaite qu'il reste en forme encore de très longues années et revienne vite nous dire bonjour. Jeff, please, la prochaine fois, joue moi "Led Boots".

1472955_10152457490454301_8353525614387957737_n.jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 34037 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte