Magazine Concerts & Festivals

Carte blanche à Li-lo* @ Centre Culturel de Ciney, le 28 mai 2014

Publié le 28 mai 2014 par Concerts-Review

 Par: Mitch ZoSo Duterck

Li-lo_2014.05.28_Centre Culturel, Ciney (BEL)

1486747_10152461756929301_4660735794019701320_n.jpg

C'est devant un Centre Culturel, sold out que nous avons assisté hier au spectacle "Carte Blanche à Li-Lo" proposé en clôture de la saison 2014.
Sylvie Botton, la régionale de l'étape est venue sans faire de vagues, comme toujours, en toute modestie, un peu timide parfois, mais avec ce grand sourire qui lui mange le visage elle a illuminé la scène déjà pourtant bien décorée de luminaires aussi nombreux que variés
10390290_10152461756999301_6800781763809129134_n.jpg
Li-lo, c'est un univers bien particulier, un groupe mixte composé de 3 garçons et 2 filles, venus d'horizons différents, qui ont convergé et fusionné vers un univers qui n'appartient qu'à eux. 

Sylvie et Virginie forment un duo vocal de toute beauté qui n'est pas sans rappeler les Corrs à certains moments. La section rythmique basse/batterie est bien posée, bien équilibrée et assure une trame solide à l'ensemble sans être omniprésente.
Et parfois, comme un coup de poignard dans l'espace sonore, venu du fond de la pénombre où il se tient, Micky fait entendre les sons de sa Fender Stratocaster et de sa Guild qu'il manie à la perfection. Ca arrive progressivement un peu comme une cathédrale qui réverbère à l'infini les notes ciselées qui rebondissent en ses murs. C'est parfois très sixties, un peu à la Hank Marvin des Shadows, parfois beaucoup plus incisif,
comme si une bête féroce faisait entendre son rugissement, juste pour signaler qu'elle se repose, mais qu'elle n'est pas domestiquée pour autant.
Toute fière et à juste titre, de son mari fraîchement oscarisé à Hollywood, Sylvie nous offre "Robot Pet" et "Mr. Hublot" deux titres de la bande originale du film éponyme. C'est frais, ça coule tout seul, c'est tout bon.
Il y a des invités ce soir, un quatuor à cordes d'abord et puis Simon, le fils ainé de Li-lo qui fait un passage au piano avec Maman qui pousse la chansonnette par-dessus et un tendre baiser qui ponctue la chanson. 

Ensuite c'est au tour d' Olivier Juprelle qui assurait la première partie de venir rejoindre le band pour "600 lunes". Cerise sur le gâteau, Jeronimo monte sur scène pour une superbe interprétation du titre "Irons nous voir Ostende?" dans lequel les voix en parfaite harmonie, rendent à merveille la beauté du texte. 

Cette interprétation donne envie de rejoindre la côte en avalant l'E 40 bien plus que la voix postillonnante d'Arno ne pourrait le faire.
Belle reprise d'un titre de Mazzy Star et des Gorillaz avec un phrasé pourtant pas évident que Sylvie maîtrise parfaitement et nous voici déjà arrivé aux rappels dont "Pillow" qui, si j'en crois les commentaires d'après concert, aurait peut-être dû être inséré plus tôt dans le spectacle et "By the way" sur lequel on se quitte, les oreilles encore bercées des accents de l'univers de Li-lo.

 

10406459_10152461756924301_4815037751127665274_n.jpg

10406467_10152461756934301_3309323491447821241_n.jpg

setlist:

10417613 10152461757064301 2165322794436520349 n


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte