Magazine Cinéma

Maléfique (Maleficent)

Publié le 05 juin 2014 par Cinephileamateur
Maléfique De : Robert Stromberg.
Avec : Angelina Jolie, Elle Fanning, Sharlto Copley, Sam Riley, Brenton Thwaites, Imelda Staunton, Juno Temple, Lesley Manville, Ella Purnell, Jackson Bews, Peter Capaldi, Hannah New, Miranda Richardson...
Genre : Fantastique.
Origine : États-Unis.
Durée : 1 heure 37.
Date de sortie : 28 mai 2014.
Synopsis : Maléfique est une belle jeune femme au cœur pur qui mène une vie idyllique au sein d’une paisible forêt dans un royaume où règnent le bonheur et l’harmonie. Un jour, une armée d’envahisseurs menace les frontières du pays et Maléfique, n’écoutant que son courage, s’élève en féroce protectrice de cette terre. Dans cette lutte acharnée, une personne en qui elle avait foi va la trahir, déclenchant en elle une souffrance à nulle autre pareille qui va petit à petit transformer son cœur pur en un cœur de pierre. Bien décidée à se venger, elle s’engage dans une bataille épique avec le successeur du roi, jetant une terrible malédiction sur sa fille qui vient de naître, Aurore. Mais lorsque l’enfant grandit, Maléfique se rend compte que la petite princesse détient la clé de la paix du royaume, et peut-être aussi celle de sa propre rédemption…
Bande annonce française
"Elle est si laide. Elle pourrait presque inspirer de la compassion."
3.0
Maléfique
Bien que je ne sois pas un fervent admirateur du Disney "La Belle au bois dormant", j'avais quand même très envie de découvrir ce "Maléfique". D'une part parce qu'il concernait peut être l'un des seuls personnages de ce conte que je trouvais intéressant mais aussi parce que le choix d'Angelina Jolie me paraissait bien judicieux. De plus, j’espérais une relecture intelligente comme pour "Blanche Neige et le chasseur" que j'avais adoré. C'est donc sans trop d'hésitation que je me suis dirigé vers ma salle de cinéma.
Après ma projection, force est de constater que le résultat reste en deçà de mes espérances. C'est pas mauvais pour autant mais le film n'est clairement pas à la hauteur de l'ambition que je voulais lui attribuer. Pourtant, le scénario écrit par Linda Woolverton et John Lee Hancock propose de bonnes choses. Il se prend même le luxe de corriger quelques détails que je ne supportais pas dans l'anime. Seulement voilà, ça reste quand même bien trop lisse, bien trop prévisible et bien trop gentillet pour vraiment nous surprendre et faire de cette relecture une œuvre puissante.
Pire, par certains moments on à même l'impression que le long métrage n'apporte pas grand chose de nouveau (même si ça change quand même un peu par la suite). Il reste dans un terrain assez balisé et ne prends absolument aucun risque. On à donc un divertissement qui nous offre quelque chose de très classique sans jamais chercher à lui apporter la moindre profondeur. J'aurais pu mettre ça sur le fait que je ne suis pas un grand fan d'Aurore mais j'apprécie vraiment beaucoup Maléfique et bien que je n'apprécie pas non plus Blanche-Neige, sa récente relecture avec Kirsten Stewart m'as paru plus percutante.
Il n'y à d'ailleurs au final pas de comparaison à faire. Les deux films ne boxe pas dans la même catégorie et ne recherche pas la même chose mais je suis quand même sorti de ma salle un peu frustré de voir que l'on à voulu rester assez classique dans le fond avec ce personnage qui pouvait vraiment nous apporter plus. Fort heureusement, à l'inverse du film d'animation, on ne s'ennuie pas trop. Le divertissement est là, on à un peu de fantastique, un peu d'action, un peu d'humour et une grosse pincée de bons sentiments qui font que l'ensemble reste maitrisé.
Mais le vrai atout du film est sans aucun doute Angelina Jolie. Elle porte vraiment ce film sur ses épaules en effaçant totalement le reste de la distribution. Elle fait une Maléfique vraiment parfaite que ce soit dans son physique mais aussi dans son interprétation. Bien sûr, comme le reste du casting, elle cabotine souvent, elle en fait souvent trop dans l'étalage de sentiments mais ça fonctionne et ça colle bien avec cette univers qui de toute façon ne cherche jamais à aller plus loin. C'est vraiment dommage que le scénario soit léger d'ailleurs car avec Angelina Jolie devant la caméra, il y avait vraiment matière à un traitement plus profond et une relecture plus intéressante je pense.
Derrière, le casting suit. Il n'y à pas de grandes prouesses mais il n'y à pas non plus de grands désastres. Sharlto Copley est plutôt bon en Roi Stéphane et Sam Riley m'as amusé dans son rôle de Diaval même si pour lui aussi, j'aurais aimé un traitement plus consistant. Elle Fanning fait aussi le boulot en Princesse Aurore même si ça manque de subtilité. Quand aux trois fées, ce sont toujours des personnages que je trouve très irritant et qui ont tendance à me gaver mais bon les interprétations respectives des comédiennes qui les incarnent reste correct (même si c'est dernier temps, j'ai l'impression que Imelda Staunton joue toujours de la même façon...).
C'est donc pas exceptionnel mais chacun fait son boulot. Même les jeunes Jackson Bews et Ella Purnell, respectivement Stéphane et Maléfique jeune, font ce qu'il faut malgré la légèreté apparente de leurs jeux. On arrive quand même à sympathiser avec les différents personnages et à suivre cette aventure sans surprises mais sans trop décrocher pour autant. Le seul gros point noir reste Brenton Thwaites en Prince Philippe qui est d'une très grande froideur. Très fade, j'ai trouvé que l'acteur était toujours faux à chacune de ses scènes tout en possédant le charisme d'une moule trop cuite...
Si le film manque aussi de profondeur, c'est sans doute la faute également à la réalisation de Robert Stromberg. Certes pour un premier long métrage le résultat n'est pas honteux mais ça manque quand même cruellement d'âme. On sens le film ultra formaté, pur commande de studio, et sans aucune identité derrière. Il y à bien quelques plans que j'ai trouvé très réussie comme la découverte de la lande au début où l'un des plans de Maléfique au dessus des nuages vers la fin (même si il reste classique aussi) mais il n'y à pas vraiment de grande consistance.
Le film se laisse alors suivre de façon agréable. Il ne se savoure pas vraiment mais se consomme plutôt comme le simple divertissement pop-corn qu'il est. Certains effets spéciaux ne m'ont pas vraiment emballé (surtout au niveau de la population de la lande justement) mais ça m'as pas choqué pour autant. J'ai bien aimé les différents décors ainsi que les costumes à commencé par ceux de Maléfique. Quant à la bande originale composée par James Newton Howard, elle nous offre là aussi une partition que l'on s’attend à écouter pour ce genre de spectacle mais qui passe bien. Dommage que la chanson du générique de fin interprété par Lana Del Rey "Once Upon a Dream" ("J'en ai rêvé"), reprise du film d'animation, m'ait donné quelques envies suicidaires...
Pour résumer, je m'attendais quand même à quelque chose de plus profond de "Maléfique". Le côté divertissement simple ne me dérange pas mais quitte à faire une relecture, je pensais que le film aurait été au bout plutôt que de faire cette œuvre assez classique et sans réels risques. Reste que cela se suis assez facilement et qu'on ne s'ennuie pas trop fort heureusement. Il y à quand même quelques belles choses mais le film porté par Angelina Jolie me laisse quand même un peu sur ma faim malgré tout à la sortie de ma projection. Je pourrais le revoir mais je m'attendais quand même clairement à un autre résultat.
Liens divers :

Maléfique
Maléfique Maléfique Maléfique Maléfique Maléfique Maléfique Maléfique Maléfique Maléfique Maléfique Maléfique Maléfique Maléfique Maléfique



Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines