Magazine Médias

SOCIÉTÉ > Lundi de Pentecôte, tu bosses ?

Publié le 09 juin 2014 par Fab @fabrice_gil

SOCIÉTÉ > Lundi de Pentecôte, tu bosses ? Lundi de Pentecôte, tu bosses ?" border="0" title="SOCIÉTÉ > Lundi de Pentecôte, tu bosses ?" />

©Capture d'écran web

Jour chômé, non férié, le lundi de Pentecôte demeure un week-end prolongé pour trois salariés sur quatre et pour les écoliers. Une journée qui rapporte plus de €2 milliards à la sécurité sociale.
Un salarié sur quatre environ travaille aujourd’hui. En ce jour chômé, c’est deux à quatre fois plus de salariés au travail qu’un des dix autres jours fériés de l’année. Les caisses des organismes sociaux récupéreront donc €2,46 milliards, petit héritage de la loi du 30 juin 2004 ; En réponse à la canicule meurtrière de 2003, le Parlement votait une journée de solidarité non rémunérée le lundi de Pentecôte, destinée à améliorer la prise en charge des personnes âgées. Dix ans après cette invention contestée par Jean-Pierre Raffarin, le lundi de Pentecôte garde un air de vacances avant les vacances. Surtout avec la météo estivale de ces jours derniers.
Les RTT, les arrêts maladie, les jours de grève a répétition ont accompagné une première application en 2005. Les écoles confrontées à un absentéisme massif, ont respecté la loi un an seulement. Quand aux autres services publics, ils n’ont pas donné pas vraiment l’exemple : Poste, sécurité sociale, centres des impôts, bibliothèques, préfectures ont fermé dès 2006. Ils le sont encore aujourd’hui… Les transports en commun, eux, fonctionneront au ralenti. Depuis 2008, la loi a été revue. Les employeurs peuvent organiser cette journée comme ils le souhaitent. La majorité opte pour la suppression d’un jour de congé ou de RTT que posent, ce lundi, 80 % des salariés. Certaines entreprises en font cadeau et paient les cotisations sociales.La majorité des groupes industriels seront à l’arrêt, et l’activité BTP sera faible. Les entreprises de logistique tirent aussi le rideau, en raison d’une interdiction administrative visant le transport routier ce jour-là. Les routes étant particulièrement chargées. Restent donc les commerces en général ouverts, les activités liées au tourisme qui avaient contesté cette mesure et quelques bureaux.
Si le lundi de Pentecôte a été préservée, les comptes sociaux n’ont pas tout perdu : la journée non rémunérée dans l’année aura apporté plus de €20 milliards en dix ans, normalement destinés à recruter du personnel pour les maisons de retraite, à financer des travaux ou encore à payer des heures d’aide à domicile. Encore faut-il que cela suffise à garantir l’autonomie des personnes âgées. Le gouvernement a présenté en conseil des ministres un projet de loi centré sur le maintien à domicile, qui sera financé par les €645 millions par an provenant d’une taxe sur les pensions des retraités imposables (Casa), instaurée en 2013. Ce texte doit être débattu au Parlement "à la rentrée". Quant à la réforme sur les maisons de retraite, elle attend toujours…FG

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines