Magazine Cinéma

Le jour où la Terre s'arrêta (The Day the Earth Stood Still) (2008)

Publié le 09 juin 2014 par Cinephileamateur
Le jour où la Terre s'arrêta (2008) De : Scott Derrickson.
Avec : Keanu Reeves, Jennifer Connelly, Kathy Bates, John Cleese, Jaden Smith, Kyle Chandler, Jon Hamm, Robert Knepper, James Hong, Aaron Douglas, Roger R. Cross...
Genre : Fantastique.
Origine : États-Unis.
Durée : 1 heure 42.
Date de sortie : 10 décembre 2008.
Synopsis : L'arrivée sur Terre de Klaatu, un extraterrestre d'apparence humaine, provoque de spectaculaires bouleversements. Tandis que les gouvernements et les scientifiques tentent désespérément de percer son mystère, une femme, le docteur Helen Benson, parvient à nouer un contact avec lui et à comprendre le sens de sa mission. Klaatu est là pour sauver la Terre... avec ou sans les humains.
Bande annonce française
"Si la Terre meurt, vous mourez. Si vous mourez, la Terre survit."
3.0
Le jour où la Terre s'arrêta (2008)
Peu de temps après avoir découvert "Le jour où la Terre s'arrêta" de Robert Wise, j'ai eu envie de visionner son remake de 2008 pour voir le sort qu'on avait pu réserver à ce long métrage que j'avais adoré. C'est donc avec quelques craintes et en me disant que de toute façon, ça sera surement différent comparé au film de 1952 que je me suis mis à inséré mon blu-ray dans le lecteur.
Et pour être différent, ça l'ait... Pas totalement car le remake pompe quand même pas mal d'idées au film d'origine, seulement en voulant le ré-adapter à notre époque, l'histoire s'avère aussi malheureusement très vite vidé de sa substance qui en faisait sa force. Le scénario écrit par David Scarpa ne réussit jamais à capter l'essence de l'original dont le scénario était nettement plus intelligent et mieux amené. Ici, le message est sensiblement le même mais il nous ait dit avec une simplicité assez effarante. Le spectateur ne se pose jamais dans l'action, il ne se mets jamais à réfléchir sur le sort de la Terre et sur ce qui peut pousser cette éventuel attaque. Le scénario se contente juste de nous enchaîner les situations sans aucune finesse.
A la recherche de sensationnel et de surenchère pour combler ses lacunes, le film n'ait jamais parvenu à me transporter avec lui. A me divertir oui mais ça s'arrête là. Cette fois ci, le fond semble avoir été traité de façon très facile pour laisser plus de place à l'action et par moment, je dois bien avouer que j'ai même eu quelques rires nerveux tant cela me semblait maladroit. C'est pas catastrophique non plus car on reconnait bien l'idée d'origine mais quand je vois un tel résultat, je suis quand même heureux d'avoir pu découvrir le film de Robert Wise avant qui maitrise mieux ses différents thèmes.
La maladresse générale, on la sens aussi à travers le casting à mes yeux à commencer par Keanu Reeves dans la peau de Klaatu. Pourtant, pour jouer l'extra-terrestre quasi inexpressif il s'en sort bien mais le film et l'interprétation du comédien oublie de nous fournir la moindre empathie vis à vis de ce personnage. Dans le film d'origine, on sympathisé très vite avec Klaatu, on avait envie de l'aider, on comprenais sa démarche et comme le jeune Bobby, on avait envie de se laisser séduire par lui. Là, le nouveau Klaatu ne nous fait ressentir aucune émotions particulières. On sait qu'il faut l'aider pour la survie de la Terre mais ça s'arrête là et je dois bien avouer que je n'ai pas été très touché par son sort.
Je n'ai pas été touché non plus par Jennifer Connelly en Helen Benson. Son histoire de belle mère seule m'as laissé de marbre et ce qui sauve ce personnage à mes yeux c'est surtout l'affection que je peux avoir pour cette actrice. Elle n'as pas de chance car en plus elle doit faire affaires avec un Jaden Smith en Jacob que je trouve toujours agaçant. J'ai toujours du mal avec ce jeune acteur qui même lorsqu'il doit être sympathique reste tête à claque pour moi sans que je puisse l'expliquer. Après, le duo de Jennifer Connelly avec Keanu Reeves fonctionne quand même c'est déjà ça.
Derrière, on à malgré tout un beau casting mais pas vraiment toujours exploité à sa juste valeur. C'est le cas par exemple de John Cleese en Docteur Barnhardt très sous exploité (alors que ce personnage avait plus d'importance dans le film d'origine). Kathy Bates et Kyle Chandler, respectivement Regina Jackson et John Driscoll, sont très caricaturaux. C'est même pire avec l'apparition de Robert Knepper en Colonel ou Jon Hamm en Docteur Granier que j'ai connu plus charismatique. L'apparition de James Hong en Monsieur Wu peut aussi être un bon exemple de la légèreté générale de ce remake et de ses différentes interprétations qui se laisse suivre sans qu'on y croient vraiment.
Derrière la caméra, Scott Derrickson fait ce qu'il peut. On sens la volonté de bien faire, de vouloir faire des plans efficaces et beaux. Seulement voila, dans cette surenchère la mise en scène ne convainc pas vraiment. Pour suivre ce film comme un divertissement fantastique classique ça marche mais la forme s'avère quand même très grossière. Le plus gros handicap de ce film d'ailleurs reste le film d'origine car quand on voit comment le film de Robert Wise pouvait nous prendre aux tripes dans son fond et dans sa forme, on ne peux que constater les dégâts de ce remake qui ne lui arrive pas à la cheville.
Pourtant il y à quelques bons effets spéciaux (pas tous) mais il ne suffit pas de nous étaler une masse de numérique, il faut que le reste suivent. J'ai eu aussi un peu de mal avec la photographie qui jouait un peu trop à mon goût avec une couleur verdâtre pas toujours très belle. Les décors étaient bons sinon tout comme la musique signée par Tyler Bates. C'est juste que je n'ai jamais su être pris dans cette ambiance, je n'ai jamais été tenu en haleine et comme je connaissais le potentiel de départ, je ne pouvais donc qu'être frustré et constaté que l'évolution technologique dans le cinéma n'est pas toujours un gage de qualité pour un film même quand il à les moyens.
Pour résumer, "Le jour où la Terre s'arrêta" version 2008 fait parti pour moi de ses remakes mal maitrisé malgré leurs énormes potentiels de bases. Le film de Robert Wise n'est jamais égalé et le seul vrai intérêt de ce remake c'est qu'il m'as permis de me pousser pour découvrir le film d'origine avant. Reste que si on arrive à le suivre libre de toute comparaison, malgré ses légèretés et ses maladresses, le film se suit sans être honteux non plus. Il marquera clairement moins mon esprit mais j'ai passé quand même un bon moment. Dommage que ce long métrage ne soit juste que ça... un bon moment car il aurait pu être beaucoup plus même si le film d'origine avait déjà placé la barre haute.
Liens divers :

Le jour où la Terre s'arrêta (2008)
Le jour où la Terre s'arrêta (2008) Le jour où la Terre s'arrêta (2008)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cinephileamateur 3469 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines