Magazine Culture

Why living in England is great

Publié le 09 juin 2014 par Pomdepin @pom2pin

Ça fait bientôt un an que j’essaie de vous convaincre que l’Angleterre, c’est wonderland. Mais concrètement, pourquoi? Voici donc un petit top 10, toujours aussi subjectif que les précédents. (sauf mentionné, les photos viennent de la BBC. Mais cette fois, c’était presque obligatoire, c’est une institution anglaise!)

10-On a des Royals, on ne s’ennuie jamais. Il y en a toujours au moins un pour nous faire rire et me permettre d’écrire un billet quand je suis en mal d’inspiration. En plus, ils font parler d’eux à l’étranger et attirent des touristes, surtout américains.

9- C’est une évidence, ici, on parle anglais! Ça permet donc de l’apprendre, et d’avoir des enfants bilingues. J’ai évoqué récemment les avantages qu’il y a à maîtriser une autre langue, mais il y a aussi cette merveilleuse liberté, connue de tous les expats, de pouvoir dire ce qu’on veut en français et en public, sans être compris et donc de se lâcher. Ce qui fait que l’instit de ma fille est en admiration béate dès qu’elle m’entend. Même quand je jure comme un charretier après la roue de la poussette qui s’est bêtement coincée dans la grille des égouts pendant que je rattrapais le chapeau de Bébé 5 qu’il avait jeté sous la clôture.
-Et m**de! put**n de poussette à la c*n! (Ma maman me lit, d’où les petites étoiles)
-oh, French sounds so classy and romantic…
-Thanks ! Could you help me with the pushchair please? (D’où on peut en conclure que je suis beaucoup plus polie en anglais qu’en français. C’est une conclusion hâtive.)
Il faut quand même se méfier, non seulement il y a beaucoup de français, mais pas mal d’anglais l’ont appris à l’école aussi.

8- On mange très bien, contrairement à ce que croient beaucoup de français. J’en ai parlé là, là et ici aussi : les scones, les muffins, les cheese cakes, les cooked breakfasts…et on peut profiter de tout ça dans les tea rooms et les pubs, qui servent des sunday roasts en terrasse (il fait un temps radieux en ce moment). Même si vous n’aimez pas la bière, les pubs anglais sont très sympathiques.

20140609-161245-58365422.jpg

7- En parlant de pub, il y a toujours bien vivantes des tas de traditions rigolotes. Les anglais sont très attachés à un folklore complètement désuet, que je trouve absolument charmant. Je vous ai parlé des Morris dancers, des reenactments, mais il y a aussi des fêtes de villages, des défilés qui datent du moyen âge, voire plus (notre ville célèbre la fête de l’huître depuis les romains). Il y a aussi les compétitions de cheese rolling, où des gens apparemment sains d’esprit courent après des meules de fromage, des courses de natation dans des marécages, des concours de worm charming où il s’agit d’attraper le plus de vers de terre en les faisant sortir en tapotant, en chantant, en dansant, ou tout ce qui vous passe par la tête, mais surtout sans creuser (ça ne rigole pas, il y a des contrôles anti dopage après la compétition, et l’usage d’une bouteille d’eau est considéré comme une tricherie).

20140609-161835-58715504.jpg

Morris dancers

20140609-162827-59307521.jpg

Championnat du monde de worm charming dans le Cheshire. Non, ce n’est pas une blague. Ça existe. (Photo:listverse.com)

6-c’est un pays entiché de sport. Il y a bien sur une ambiance phénoménale dans tous les stades de foot et rugby dans n’importe quel village paumé, même ceux de divisions perdues. Il y en a pour tous les goûts, le tennis avec Wimbledon et ses fraises à la crème, les courses hippiques, avec leurs chapeaux à la crème également, le golf, le polo (je n’ai pas bien suivi, c’est un mélange de croquet et d’équitation. Ça sert à prendre des photos des Royals vaguement ébouriffés) et bien sur le cricket qui conduirait n’importe quel hyperactif au suicide. (Ça dure des jours et des jours, et il ne se passe rien, ou presque, malgré les cris déchaînés du commentateur qui essaie de vous faire croire que c’est captivant: il y en a un joueur avec une casquette qui a lancé une petite balle en levant la jambe comme un canard voulant faire pipi, et ça a été rattrapé par un autre avec une batte et un débardeur blanc. Voilà)

20140609-164457-60297888.jpg

5- c’est un pays magnifique! Entre les villages de cartes postales qui parsèment la campagne, les parcs naturels, les falaises, les lacs, les monuments historiques…c’est superbe. Je ne vais pas vous faire une liste, ça prendrait une éternité, je vous mets juste deux photos prises pas Marichéri (c’est à Rye, dans le Kent)

20140609-164929-60569045.jpg

20140609-165002-60602661.jpg

4-Les charities, les associations caritatives sont très actives. Elles s’occupent de la protection des animaux, des personnes âgées, des enfants, des monuments historiques…elles prennent en charge beaucoup de choses qui sont considérées en France comme des services publics. Les anglais sont très généreux, pas seulement financièrement en donnant aux associations , mais en étant volontaires dans une ou plusieurs charities et en participant à des fundraising, des collectes. C’est un état d’esprit, la société civile a l’habitude de se prendre en charge et considère l’intervention des pouvoirs publics au mieux comme superflue, au pire comme suspecte.

3-Malgré ça, il y a d’excellent services publics. Comme les anglais, je râle tout le temps après le NHS, le National Health Service, et c’est vrai qu’il y a pas mal de problèmes. Mais on a quand même la chance de vivre dans un pays où on se fait soigner absolument gratuitement. On ne paie rien chez le médecin, à l’hôpital, chez le dentiste…et si ça ne nous convient pas on peut toujours aller dans le privé (là par contre, on paie. Beaucoup. Mais ça laisse le choix).

2- Dans le même ordre d’idées, il y a le système scolaire: j’en ai parlé en long en large et en travers. Il y a d’excellentes écoles publiques, l’enseignement est obligatoire jusqu’à 18 ans maintenant, et avec un peu de chance votre petit génie peut finir à Oxford ou Cambridge. (respectivement dixième et cinquième du dernier Shanghairanking, les deux seuls universités européennes dans les 10 premières).

20140609-190359-68639785.jpg

(King collège, Cambridge. L’espèce de gondolier devant peut prêter à confusion. C’est un attrape touriste que je déconseille. C’est cher, et on ne croise pratiquement aucun canard)

1-Les derniers points ont un peu cassé l’ambiance, pourtant ce que je préfère ici, c’est le sens de l’humour des anglais! L’ironie, l’absurde, cette façon de ne jamais se prendre au sérieux…j’adore.

20140609-193240-70360850.jpg

Les Monty Python et leur lapin de Troie ( comme le cheval) dans The Holy Graal


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pomdepin 9806 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines