Magazine Culture

On the Brinks - Sam MILLAR

Par Wakinasimba

51c8a6J11JL

Seuil, 7 mars 2013, 359 pages

Résumé de l'éditeur :

«Sa vie, telle qu'elle est décrite dans On the Brinks, est une histoire conçue pour Hollywood à plus d'un égard.»
Gary Craig, Democrat and Chronicle
De fait, le spectaculaire récit autobiographique de Sam Millar a tout d'un thriller. À ceci près que si on lisait pareilles choses dans un roman, on les trouverait bien peu crédibles.
Catholique, Millar combat avec l'IRA et se retrouve à Long Kesh, la prison d'Irlande du Nord où les Anglais brutalisent leurs prisonniers. Indomptable, il survit sans trahir les siens : voilà pour la partie la plus noire, écrite avec fureur et un humour constant.


Réfugié aux États-Unis après sa libération, il conçoit ce qui deviendra le 5e casse le plus important de l'histoire américaine. La manière dont il dévalise le dépôt de la Brinks à Rochester, avec un copain irlandais, des flingues en plastique et une fourgonnette pourrie, est à ne pas croire. Même Dortmunder, dans un roman de Westlake, s'y prendrait mieux. Il n'empêche, le butin dépasse les 7 millions de dollars ! Un procès et une condamnation plus tard, il retrouve la liberté, mais entretemps, la plus grande partie de l'argent a disparu. Millar semble avoir été roulé par ses complices...

Saura-t-on jamais la vérité ? En tout cas, le FBI cherche toujours !

Mon avis :

Une vie pas banale, voilà ce que je me suis dit en refermant ce livre. Et pourtant, Sam est un homme comme les autres, avec ses faiblesses, aussi, et sa passion pour les personnages Marvel (Hulk, notament).

Car dans ses pages, l'auteur raconte sa vie. Mais pas toute, c'est ce qui m'a intrigué.

D'abord son incarcération en Irlande du Nord. Sam (permettez que je vous appelle Sam ?) est emprisonné dans la plus dure prison de ce petit bout d'île sous Tatcher (on se doute que ça ne va pas être une sinécure). Mais jamais l'auteur n'explique pourquoi. A-t-il vraiment fait partie de l'IRA ? Mystère....

Je vous passe les détails de la Rébellion dans la prison avec excréments sur les murs, tabassages et autres joyeusetés, vous lirez.

Et puis, installé aux Etats-Unis, on apprend au détour d'une page que Sam s'est marié et a des enfants. A bon ?!

En revanche, le casse de la Brinks de Rochester nous est raconté en détail. Que de failles de sécurité à la Brinks !

Et puis, près de 5 millions de dollars disparaissent dans la nature..... Rocambolesque !

Les prisons américaines ont elles aussi leur "traitement spécial" : la Diesel Therapy, tout un programme.

Sans avoir rien demandé, Sam retournera finir sa peine en Irlande. Et que fait-il depuis sa libération ? Il écrit des livres.

L'image que je retiendrai :

Celle de la Rébellion des Blanket Men : nus sous une couverture dans une cellule tapissée d'excréments. En plein été : un bonheur olfactif. La force de l'auteur est de nous le faire vivre "de l'intérieur", ce qui fait que l'on ne peut pas lâcher ce livre.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wakinasimba 2312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines