Magazine Beaux Arts

L’imprévisible docteur Jekyll

Publié le 22 juin 2014 par Sheumas

C’est le dernier personnage de la pièce. Docteur Jekyll est chargée de « la blanche clinique neuro psychiatrique » et « pilote » son bataillon d’infirmières. Elle paraît de prime abord autoritariste et ne supporte pas la légèreté des jeunes infirmières dont elle a la charge. Mais, au fil du prologue, elle subit l’attraction de la folie... Cette folie n’est pas mentale, elle est davantage le produit d’une sensualité en éveil progressif, d’une intéraction entre chacune des filles dont les propos deviennent, à travers l’évocation du texte de Serge, de plus en plus troubles.

Visuellement, sur la scène, c’est au moment où Docteur Jekyll s’est emparée du roman « Lolita » de Nabokov qui « traînait » sur la table de chevet de Sergio qu’elle tombe le masque et révèle la sensualité débridée de sa nature.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sheumas 243 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte