Magazine Beauté

Zadar en quelques heures et comment la Croatie vit la coupe du monde (voyage en Croatie #5)

Publié le 22 juin 2014 par Carnetauxpetiteschoses @O_petiteschoses

Nous avions entendu beaucoup de bien de Zadar, mais après nos grandes explorations des parcs, et nos heures de marche, la ville nous a paru petite. Pourtant, nous y avons glané de belles images et scènes de rue. Notre endroit préféré se trouve sur la péninsule, au nord est. J’y reviendrai dans un prochain article tant le lieu est propice à l’observation.

P6194840_Zadar6_gagaone
P6194840_Zadar19_gagaone
P6194840_Zadar62_gagaone

La ville bien desservie par le service de bus, est facile à parcourir sans voiture. L’arrêt pour le Centre, ou la vieille ville, qui se trouve sur une péninsule, s’appelle « mala posta » ou petite poste. A quelques rues, en descendant sur le bord de mer, on trouve un pont, sur notre droite.

P6194840_Zadar1_gagaone

L’exploration de la ville commence ainsi.

P6194840_Zadar2_gagaone
P6194840_Zadar3_gagaone
P6194840_Zadar4_gagaone
P6194840_Zadar5_gagaone
P6194840_Zadar30_gagaone

Beaucoup de détails nous ont frappés pendant ces deux jours dans la ville de Zadar. Tout d’abord, son héritage italien, qui se sent jusque dans ses plaques de rues. De l’architecture, à la gastronomie (glaces, pizzas etc…), rien n’échappe à ces influences latines.

P6194840_Zadar12_gagaone
P6194840_Zadar11_gagaone
P6194840_Zadar10_gagaone
P6194840_Zadar9_gagaone
P6194840_Zadar33_gagaone
P6194840_Zadar34_gagaone

Les ruelles charmantes, sont bien entretenues (comme partout ailleurs en Croatie, ceci dit), et nous les arpentons jusqu’à tomber sur le Forum romain. Ici comme un parc, nous trouvons les vestiges romains, au milieu d’une place très appréciée des habitants et des touristes. Les enfants jouent sur les vieilles pierres.

P6194840_Zadar26_gagaone
P6194840_Zadar52_gagaone
P6194840_Zadar61_gagaone

Les ruelles permettent de découvrir la ville de long en large, tout en renouvelant les points de vue, sur les pavés polis.

P6194840_Zadar14_gagaone
P6194840_Zadar59_gagaone

Les trésors des jardins et cours intérieures sont toujours aussi ravissants. Certaines rues aux maisons peintes retiennent en particulier notre attention. A côté des maisonnettes, certaines autres sont laissées à l’abandon.

P6194840_Zadar7_gagaone
P6194840_Zadar13_gagaone
P6194840_Zadar15_gagaone
P6194840_Zadar18_gagaone
P6194840_Zadar47_gagaone
P6194840_Zadar20_gagaone
P6194840_Zadar45_gagaone
P6194840_Zadar32_gagaone
P6194840_Zadar35_gagaone
P6194840_Zadar31_gagaone

Sur le front de mer, on trouve une promenade agréable qui permet de circuler tout autour de la péninsule.

P6194840_Zadar23_gagaone
P6194840_Zadar40_gagaone
P6194840_Zadar41_gagaone
P6194840_Zadar42_gagaone
P6194840_Zadar43_gagaone
P6194840_Zadar44_gagaone

C’est ici que l’on trouve un artisanat très particulier.

P6194840_Zadar25_gagaone

Nous avons une impression curieuse : toutes les personnes que nous croisons sont celles que l’on revoit et re-rencontre encore et encore durant la journée. Le chien qui dormait sur les pavés, gambade maintenant joyeusement, la dame qui passait sur le front de mer joue de la flûte et ainsi de suite. Il y a aussi beaucoup de jeunes enfants, et de jeunes tout court. On fait également la rencontre d’une mouette perdue qui cherche à rentrer dans le bureau de police.

P6194840_Zadar28_gagaone

Partout autour de nous, le linge sèche, exactement comme j’aime, donnant un vrai cachet aux habitations.

P6194840_Zadar39_gagaone

Le tour de la ville est rapide et en raison d’un jour férié (le 19 juin) nous n’avons pas pu ni monter au sommet de la Cathédrale Sainte-Anastase, ni visiter le musée d’art sacré, tous deux fermés.

P6194840_Zadar27_gagaone
P6194840_Zadar8_gagaone

Nous avons pourtant pris le temps, en lisant et en écrivant juste au bord de l’eau. Profitant du bruit de la mer, même si nous la trouvions trop froide pour nous y risquer.

P6194840_Zadar22_gagaone
P6194840_Zadar63_gagaone
 
P6194840_Zadar57_gagaone
P6194840_Zadar58_gagaone

En revanche, nous logions assez loin du centre ville, dans le quartier de Diklo, terminus de 2 lignes de bus de la ville. Après avoir pris un dernier verre au forum en regardant un match, nous nous sommes mises en quête de notre bus de retour. La ville pendant ce temps frémissait à l’approche de son match. Tous, petits comme plus grands arboraient les couleurs du pays, avec de multiples accessoires aux petits carreaux blancs et rouges.

P6194840_Zadar48_gagaone
P6194840_Zadar53_gagaone
P6194840_Zadar51_gagaone

Même le chien était habillé d’un petit maillot lui aussi.

P6194840_Zadar49_gagaone

Loupant l’arrêt de bus de « mala posta », nous décidions de partir sur la route, sur laquelle nous allions bien finir par trouver un arrêt de bus. Nous n’étions pas au bout de nos peines, puisque le retour représentait plus d’une heure de marche, avec une vive envie de faire pipi chacune. Heureusement que c’était soir de match, les rues étaient pleines d’animation et les terrasses pleines de monde pressé devant l’écran géant. A un tiers de notre parcours, nous rencontrons un jeune croate, catastrophé quand nous lui avons expliqué que nous cherchons à nous rendre à Diklo. Il nous montre sur le plan le trajet et nous dit que nous venons de rater le dernier bus. A la réflexion, il nous propose de faire un bout de chemin avec nous, même si c’est à l’opposé de sa route. Il nous met en garde contre les conducteurs ivres, surtout les soirs de match, il nous explique combien son pays est solidaire de ces événements, il nous conseille et discute beaucoup. Nous effectuons le dernier tiers toutes seules après l’avoir chaleureusement remercié.

P6194840_Zadar54_gagaone
P6194840_Zadar55_gagaone

Nous suivons l’effervescence des terrasses qui hurlent leur joie 4 fois ce soir là. La Croatie fait un très beau match.

Articles en rapport:


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Carnetauxpetiteschoses 1154 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte