Magazine Cinéma

Les 27 et 28 juin, Villeurbanne célèbre ses Gratte-ciel avec deux films : The Amazing Spider-man et Monte là-dessus

Publié le 22 juin 2014 par Journal Cinéphile Lyonnais @journalcinephil

Dans le cadre des 80 ans des Gratte-Ciel de Villeurbanne, un forum autour de la ville et de l’architecture, se tiendra les 27 et 28 juin. 

Des séances de cinéma, Place Lazar Goujon, clôtureront les discussions avec la projection de films mettant les gratte-ciel et la ville à l’honneur : The Amazing Spider-man et Monte là-dessus.

Tha amazing spider man
Vendredi 27 juin à 22h00, The Amazing Spider-man de Marc Webb
États-Unis – 2012 – 2 h 17 min

Ce n’est un secret pour personne que le combat le plus rude de Spider-Man est celui qu’il mène contre lui-même en tentant de concilier la vie quotidienne de Peter Parker et les lourdes responsabilités de Spider-Man. Mais Peter Parker va se rendre compte qu’il fait face à un conflit de bien plus grande ampleur. Être Spider-Man, quoi de plus grisant ? Peter Parker trouve son bonheur entre sa vie de héros, bondissant d’un gratte-ciel à l’autre, et les doux moments passés aux côté de Gwen. Mais être Spider-Man a un prix : il est le seul à pouvoir protéger ses concitoyens new-yorkais des abominables méchants qui menacent la ville.  Face à Electro, Peter devra affronter un ennemi nettement plus puissant que lui.  Au retour de son vieil ami Harry Osborn, il se rend compte que tous ses ennemis ont un point commun : OsCorp

Adieu toiles organiques et corps bodybuildé, Spider-man alias Spidey s’empare des gratte-ciel new-yorkais dans une version plus que réaliste du célèbre comics.


Monte la dessus
Samedi 28 juin à 22h00, Monte là-dessus
Film muet avec Harold Lloyd

États-Unis – 1923 – 1 h 10 min

Harold est venu à Los Angeles pour faire fortune. Mais il stagne dans son job de petit vendeur. Il a une idée : proposer à son patron de faire de la publicité au magasin en faisant escalader la façade par un ami acrobate. Sauf que voilà : c’est lui qui va devoir s’y coller !

"Réputé pour son agilité et son art des cascades, Harold Lloyd impulse un rythme trépidant à "Monte là-dessus", petit bijou du muet qui mérite d’être (re)découvert."  Claire Vassé pour Zurban


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Journal Cinéphile Lyonnais 15057 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines