Magazine Culture

La fille qui se noie de Caitlin R. Kiernan

Par Artemissia Gold @SongeD1NuitDete

La fille qui se noie de Caitlin R. Kiernan

La fille qui se noie de Caitlin R KiernanBroché : 480 pages
Éditeur : Panini
Date de parution : 18 juin 2014
Collection : Panini Books
Langue : Français
ISBN : 978-2-8094-3985-4

Disponible sur liseuse : OUI
Prix : 19 €

Résumé : India Morgan Phelps est schizophrène. Elle a de qui tenir, puisque sa mère et sa grand-mère souffraient toutes les deux de troubles mentaux et ont mis fin à leurs jours. Les médicaments l’aident à garder un semblant de contrôle et pour tenter de comprendre les événements qui ont bouleversés sa vie, elle entreprend de rédiger un récit autobiographique, qui va curieusement prendre la forme d’une histoire de fantômes. C’est le meilleur moyen qu’elle a trouvé pour faire partager ce qui la hante. Car India semble obsédée par sa rencontre avec Eva Manning, une femme qui ressemble trait pour trait au tableau qui l’obnubile depuis son enfance, La fille qui se noie. Elle a déjà vu Eva par le passé, sous la forme d’un fantôme d’un loup-garou. A moins qu’elle ne l’ait jamais vu. Qui sait ce que sa schizophrénie lui fait voir ?

Mon avis : Cela va faire un peu plus de dix ans qu’India Morgan Phelps a appris qu’elle était schizophrène. Lorsque les médecins lui ont diagnostiqué cette maladie, elle n’a pas été surprise loin de là, puisque sa mère et sa grand-mère l’étaient avant elle. Jusqu’ici, tout allait bien pour elle mais une rencontre va tout changer. En effet, depuis que son chemin a croisé celui d’une mystérieuse Eva Canning, India ressent le besoin d’écrire sur ce qui la hante. Sur une veille machine à écrire, elle commencera à rédiger un récit autobiographique, qui au fur et à mesure des pages prendra la forme d’une histoire de fantôme et de loup-garou. Mais ses inquiétudes sont-elles fondées ? Et Eva Canning existe-elle ou est-elle le fruit de son imagination ?

Pour être tout à fait franche, je suis assez mitigée par la lecture de ce roman. Pourtant, lorsque j’ai pris connaissance de la quatrième de couverture, j’étais très enthousiaste à l’idée de le commencer. Même s’il présageait une histoire originale, captivante et très intéressante, mêlant réalité et surnaturelle, j’ai rapidement été déçue. En effet, dès les premières pages du roman, j’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire que j’ai souvent trouvé tirée par les cheveux. Caitlin R. Kiernan s’attarde sur des faits et des descriptions qui ne font que ralentir l’histoire et qui n’apportent rien au dénouement. Je me suis souvent demandée où elle voulait en venir. On est vite noyé sous une multitude d’informations qui nous font perdre le fil de l’histoire.

Le personnage d’India Morgan Phelps m’a beaucoup plu, même si je l’ai trouvé très complexe. Elle m’a souvent donné du fil à retordre durant la lecture de ce roman, à de nombreuses reprises je me suis demandée si ce qu’elle racontait c’était réellement produit. Et même une fois l’avoir terminé, j’ai eu des doutes. C’est la première fois qu’un personnage me fait cet effet là ! J’ai beaucoup aimé la relation qu’elle entretenait avec Abalyn Armitage. L’auteure aborde très bien le thème de l’homosexualité sans rentrer dans les clichés. Tout au long du récit, on sent l’amour qu’Abalyn lui porte. Leur histoire est belle, sensuelle et douce. Eva Canning est sans aucun doute le personnage avec lequel j’ai eu le plus de mal. Je me suis très souvent demandée si elle avait réellement existé car certains de ces propos étaient incohérents, voir dangereux pour l’état mental d’India. Il faudra attendre les dernières pages du roman pour découvrir la véritable identité de cette femme.

Je n’irai pas jusqu’à dire que je n’ai pas aimé ce roman, ce que je lui reproche c’est de ne pas avoir répondu à toutes les attentes que je m’étais faite en lisant la quatrième de couverture. La plume de Caitlin R. Kiernan est agréable, elle est parvenue sans difficulté à rendre ses personnages attachants. Même si l’histoire possède quelques longueurs, elle n’en reste pas moins originale et intéressante avec beaucoup de potentiel. J’étais vraiment curieuse et impatiente d’avoir le fin mot de toute cette histoire et découvrir la véritable identité d’Eva Canning.

Bon

Acheter sur Amazon


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Artemissia Gold 67407 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossiers Paperblog

Magazines