Magazine Culture

La princesse et le poulain

Publié le 23 juin 2014 par Entre Les Pages @EntreLesPages

Merci aux
éditions Hachette!

La princesse et le poulain est un roman inspiré de l’histoire vraie de la princesse Haya de Jordanie, cavalière professionnelle et, en 2014, présidente de la Fédération équestre internationale depuis 2006. L’auteur explique néanmoins au lecteur qu’il découvre ici une œuvre de fiction. Après avoir pris ces précautions, Haya se dévoile. C’est une petite fille aimante, intrépide et curieuse qui perd sa tendre maman dans un accident et sa raison de vivre en même temps.

Quand, pour son sixième anniversaire, son papa, le roi Hussein de Jordanie, lui offre une pouliche, Haya retrouve enfin le sourire et la parole. Elle nomme sa jeune jument Bint Al-Reeh, « Fille du vent », la surnomme Bree. Sa mère à elle aussi est morte et la petite princesse sait quel vide cela peut créer. Haya élève et dresse Bree. Toutes les deux, elles iront  jusqu’à remporter un grand concours hippique. La princesse Haya est d’ailleurs « la première cavalière à représenter la Jordanie à l’étranger en équitation […] Elle reste à ce jour la seule compétitrice féminine à avoir gagné une médaille dans un sport équestre Panarabe. »

C’est donc une héroïne téméraire et acharnée que la plume simple et belle de Stacy Gregg fait vivre. Haya est très attachante et son non-conformisme qui irrite sa nourrice au plus haut point est délicieux et exemplaire. C’est un vrai plaisir suivre Haya sur plusieurs années. Elle transmet beaucoup de courage, aide à s’affirmer et à s’accrocher à ses rêves. Que de choses à apprendre et à vivre dans cet ouvrage écrit sous le signe de la liberté.

La princesse et le poulain

Présentation de l’éditeur :
Haya n’est pas une petite fille ordinaire. C’est une princesse. Mais apprendre à bien parler, ne pas courir, ne jamais se salir… Que c’est ennuyeux ! Haya préfère de loin s’occuper des chevaux. L’enfance d’Haya se brise un jour, quand un accident lui enlève sa maman. La princesse pleine de vie se referme sur elle-même. Jusqu’à ce que son père lui offre une petite jument. Elle s’appelle Bree, ce qui signifie la «Fille du Vent». Elle aussi vient de perdre sa mère. Alors Haya se met de nouveau à rêver et à rire. Elle en est persuadée : avec Bree, elle aura un destin de reine, et de championne !

Lecture Academy

Vous aimerez aussi :

De la part de la princesse morte 01
 
De la part de la princesse morte 02


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Entre Les Pages 5385 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines