Magazine Entreprise

Les lundis Y : Seth Godin, les tribus et le luxe

Publié le 23 juin 2014 par Diateino

Les lundis Y : Seth Godin, les tribus et le luxeSeth Godin sera à Paris le 1er juillet pour une conférence événement sur l’innovation digitale dans le luxe. C’est l’occasion pour nous aujourd’hui de partager l’une des ses dernières publications sur les tribus inspirée de son ouvrage Tribus, nous avons besoin de vous pour nous mener paru en français chez Diateino.

Le vélo et le panda

De nombreuses tribus gagnent en popularité en trouvant leur opposé et en identifiant les choix que leurs membres ne feraient jamais.

« Les gens comme nous ne feraient jamais des choses comme cela. »

Ainsi les tribus vegan ont choisi de ne pas manger de la viande. Pendant de nombreuses années, les membres de la tribu Apple refusaient d’acheter des produits Microsoft. Les Amish, qui ont toujours mis en avant la solidarité, se définissent à travers les machines qu’il préfèrent ne pas utiliser, et, pendant de nombreuses années, beaucoup de photographes professionnels refusaient d’utiliser des appareils photo numériques.

Il faut donc comprendre que l’appartenance à une tribu se définit par les choix, non par les faits. Il s’agit d’allégeance et non d’un manque de respect à l’égard du reste du monde. Par exemple, certains gangs de motards ne portent pas de casques… non parce qu’ils croient que cela est plus sûr (en niant ainsi l’évidence) mais parce qu’il s’agit d’un choix qu’ils veulent faire.

Peu de temps après que Copernic ait déclaré que la Terre tournait autour du Soleil (et non l’inverse), beaucoup de religions ont condamné sa découverte : « les gens comme nous ne croient pas en ce genre de choses. »

Le problème est le suivant : la science n’est pas l’opposé d’une tribu, comme le panda n’est pas l’opposé d’un vélo et comme l’avocat n’est pas l’opposé d’un point virgule. La méthode scientifique est un processus, une série de questions et de répétitions qui sont complètement différents de ce à quoi un observateur choisit de croire. Donc, oui, les scientifiques ont une culture et appartiennent à différentes tribus, mais cette culture n’a rien à voir avec les méthodes scientifiques en elles-mêmes. Et oui, les scientifiques se trompent souvent mais ils ont à leur disposition, justement, des méthodes qui leur permettent de corriger leurs erreurs.

La même chose est vraie à propos de la comptabilité. Quand vos chiffres ne s’additionnent pas correctement, n’accusez pas la méthode qui permet de les additionner.

Les tribus s’épanouissent quand elles se connectent, se coordonnent et se synchronisent. Elles fonctionnent quand elles créent une connexion culturelle. Mais elles ne peuvent pas s’épanouir quand elles nient la réalité du monde autour d’elle.

Vous pouvez choisir de ne pas faire du vélo mais cela est inutile de nier l’existence des vélos en dépit du fait que votre tribu attache beaucoup d’importance au panda… il s’agit d’idées complètement contraires et sans lien et dont l’opposition est inutile.

Alors que vous organisez et dirigez votre tribu, soyez très clair au sujet de vos valeurs et de ce que vous défendez mais donnez aussi la possibilité à vos membres de penser par eux-mêmes pour qu’ils n’aient pas à prétendre que le monde extérieur n’existe pas.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Diateino 2555 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine