Magazine Médias

Festival les nuits de la terrasse et del catet

Publié le 23 juin 2014 par Idherault.tv @ebola34

visuel-affiche-a4-dksu

FESTIVAL LES NUITS DE LA TERRASSE  ET DEL CATET du 20 au 26 juillet 2014
Théâtre, cirque, musique…
Causses et Veyran, Murviel-Les-Béziers, Saint-Nazaire de Ladarez, Thézan-Les-Béziers

Chapelle Montalaurou – Pailhès
Dimanche 20 JUILLET  à 21h45

OCTUORISSIMO

Quatuor DEBUSSY/ Christophe Collette, premier violon ; Marc Vieillefon, second violon; Vincent Deprecq, alto ; Fabrice Bihan, violoncelle
Quatuor ARRANOA / Marina Beheretche, Laura Prieu, Aude Fade, Emmanuelle Bacquet

quator debussy

1ère partie : W.A. MOZART : quintette pour clarinette et cordes (35’)
2ème partie : O. GOLIJOV : Last round pour double quatuor et contrebasse (13’) M. MELLITS : Octet (15’)

Le Quatuor Debussy se nourrit de ses rencontres et offre cette année au public des Nuits de la Terrasse les fruits de ses échanges.

En première partie, c’est la Clarinette Solo de l’Orchestre de chambre de Paris, Florent Pujuila, qui rejoindra le Quatuor Debussy pour l’interprétation du fameux Quintette pour clarinette de Mozart.

En deuxième partie, place aux femmes !  Sur scène, deux quatuors : quatre hommes et quatre femmes ; les Debussy d’un côté, la jeunesse talentueuse et fougueuse du Quatuor Arranoa de l’autre. Tous les huit – ou les neuf lorsque le contrebassiste Michaël Chanu les rejoint – vous entraîneront dans un voyage musical sur les terres américaines, d’Argentine avec la musique métissée de Golijov et le tango de Piazzolla, à Chicago, avec l’Octet de Marc Mellits, œuvre rythmique, massive qui dégage une énergie prodigieuse qui, dans sa fulgurance ne perd jamais de sa finesse.

Stade municipal- Causses et Veyran
Lundi 21 et mardi 22 juillet – 21h45

Cirque/ création
«OFF»

Cie KIAÏ / Cyrille MUSY

off

Mise en Scène et Chorégraphie : Cyrille Musy et Sylvain Décure
Regard Bienveillant : Mathurin Bolze
Avec : Sylvain Décure, Cyrille Musy, John Degois, Andrès Labarca et Victoria Belen Martinez
Création Sonore : Fréderic Marolleau
Création Lumière : Jérémie Cusenier
Création Costumes : Mélinda Mouslim

Off est une création qui réunit, autour d’un trampoline rond, une contorsionniste, un danseur hip hop, un équilibriste, un acrobate et un clown. En s’inspirant librement du livre « L’Homme qui prenait sa femme pour un chapeau », d’Oliver Sacks, ils s’interrogent sur la communication des émotions par le corps. A la lisière de la danse, du cirque et du théâtre, elle propose une écriture où les différentes formes d’expression se rencontrent, se bousculent, se nourrissent mutuellement.

La Compagnie a été créée à l’initiative de Cyrille Musy (artiste de cirque) et Camille Talva. Ayant tous deux un lien étroit avec la Champagne-Ardenne, ils implantent leur compagnie à Châlons-en-Champagne et y développent plusieurs projets, dont les PATT (Performances Artistiques Tout Terrain) et la création du spectacle « Off ».

Déambulation – Saint–Nazaire de Ladarez
Lundi 21 juillet à 19h

RUE JEAN JAURES

Compagnie Internationale Alligator

jean jaurès

Auteur et directeur artistique : Frédéric Michelet

Mise en scène : Manu Moser assisté de Jen Wesse

Coup d’œil complice : Laurent Lecoultre

Avec : Didier Chaix, Frédéric Michelet, Agnès Saraiva et Didier Taudière

Régie et construction: Remi Chaussepied

Costumes : Perrine Anger Michelet et Céline Arrufat

Fidèle à son engagement pour des sujets éthiques et sensibles, pour un art en action et en réflexion sur les pages fondamentales de notre histoire, la CIA fait resurgir au cœur de la ville, à pleine voix nue et pleine chaussée, le parcours de Jean Jaurès. Les combats et le parcours d’un homme intègre et exemplaire, d’un philosophe, d’un journaliste humaniste attaché aux droits de l’homme, un grand orateur admiré et respecté, un défenseur des valeurs de la République, assassiné pour son opposition à la première guerre mondiale.

Une déambulation libre et vive,  au cours de laquelle public et comédiens font revivre le passé pour le confronter au présent. ( En entrée libre)

Domaine de Ravanès – Thézan les Béziers
Mardi 22 et mercredi 23 JUILLET à 21h45

ORCHIDÉES

Pippo Delbono

Texte et mise en scène Pippo Delbono

orchidées

Avec Dolly Albertin Gianluca Ballarè Bobò Margherita Clemente Pippo Delbono Ilaria Distante Simone Goggiano Mario Intruglio Nelson Lariccia Gianni Parenti Pepe Robledo Grazia Spinella

Images Pippo Delbono musiques Enzo Avitabile lumières Robert John Resteghini traduction Danièle Jeammet, Christian Leblanc Costumes Elena Giampaoli direction technique Fabio Sajiz régie générale Gianluca Bolla administration de production (Italie) Alessandra Vinanti, Silvia Cassanelli, Raffaella Ciuffreda

Production Emilia Romagna Teatro FondazioneProduction, Théâtre du Rond Point – Paris, Teatro di Roma, Nuova Scena – Arena del Sole – Bologne, Maison de la Culture d’Amiens- Centre de Création et de Production

Remerciements : Cinémathèque Suisse- Lausanne

Pippo Delbono revient avec sa bande d’illuminés pour rendre hommage aux vérités et mensonges du théâtre et du cinéma.

orchidées 2

Après les fracassants Il Silenzio, Dopo la battaglia ou La Menzogna,  Pippo Delbono brasse dans Orchidées toutes les dimensions de l’espace théâtral. Plans rapprochés ou plans d’ensemble, à-plats et volumes. Il entraîne dans sa danse imprévisible les fantômes du cinéma, envoie ses acteurs traverser les miroirs. Hommages aux images. Dans sa nouvelle création, Delbono expose le faux en prise avec le vrai, oppose les codes fictionnels du cinéma à l’art du spectacle vivant, à la vérité de l’acte joué au présent. Pippo Delbono aime casser les murs. Il veut initier, en « terroriste culturel », une fête enflammée, un tribut aux vivants et à la vérité des choses, à la beauté éclairante des êtres, toujours en proie à la lumière obscure de la lune.

Inventeur d’images fortes, d’espaces, de rythmes, il compose et dirige sa troupe, sa famille à refaire le monde. Dans ses pièces : des scandales, des fulgurances, des visions. Des couleurs, des voix, des éclats. Le monde tel qu’il est, ses merveilles, ses violences, et les bascules de l’Histoire. Enfant terrible, chien fou de la scène internationale, il crée des mondes fantasmagoriques. Il s’empare du plateau avec sa troupe, ses créatures, sa bande d’illuminés. Des personnalités singulières : Bobó, Gianluca, personnes à vif que Pippo Delbono accompagne sur les plateaux. Chanteurs, acteurs d’un monde de laissés-pour-compte, tous inventent une gigantesque célébration des forces de vie pour un théâtre vital, d’autant plus qu’il s’agit ici de cinéma. Pierre Notte

Domaine de Ravanès – Thézan-Les-Béziers

NUIT DU THÉÂTRE

Vendredi 25 juillet – A partir de 19h
A 19h

LA PEAU D’ELISA

De Carole Fréchette
Un spectacle de Mama Prassinos
Sous le regard de Félicie Artaud, Gilbert Désveaux et Dag Jeanneret
Avec Brice Carayol et Mama Prassinos

Une femme seule raconte des histoires d’amour, des histoires vraies et intimes, le cœur battant, les mains moites et le souffle court. Un texte bouleversant. Avec délicatesse, elle raconte des histoires d’amour. Elle insiste avec minutie sur tous les détails intimes: le cœur qui bat, les mains moites, le souffle court, la peau qui frémit sous les doigts.

Elle parle avec fébrilité, comme si elle était en danger, comme si son cœur, sa vie, sa peau en dépendaient. Peu à peu, elle révèle ce qui la pousse à raconter et livre le secret insensé qu’un jeune homme lui a confié, un jour, dans un café.

A 20h

L’INQUIÉTUDE

De Valère Novarina (édition P.O.L)
Conception Stanislas Roquette, Céline Schaeffer
Interprétation Stanislas Roquette
Mise en scène Céline Schaeffer
Musique Christian Paccoud
Coordination Marie-Françoise George

Stanislas Roquette nous régale de son interprétation du texte de Valère Novarina, L’inquiétude. Il offre un moment d’absolu ravissement dans ce voyage poétique au pays des mots de Novarina. Ce jeune comédien aux allures de ludion a bien du talent. Webthéa, Avignon 2012

A 22h

CABARET YIDDISH
WELT

Cie life is not Picnic
Conception et écriture David BURSZTEIN
Arrangements musicaux Alain TERRITO

welt

Le monde perdu de la culture yiddish et des shtetls d’Europe de l’Est, ramené à la vie dans un récital qui célèbre l’irrépressible force créatrice du souvenir.

Avec humour, David Bursztein nous amène en voyage, il nous prend par la main et nous installe au cœur de la rue du Shtetl, où s’interpellent, en chants yiddishs, ses dibbouks, fantômes d’un autre temps. Accompagné d’un quintet, David Bursztein nous transmet et partage avec son public son propre rapport au judaïsme.

L’universalité de cette culture mise ainsi en spectacle s’adresse à toutes les générations, tous les publics, quelque- soit leur milieu d’origine. Sur un fond de pilpoul, de discussion et de remise en cause incessante, c’est un véritable hymne à la nuance que nous propose WELT.

On y sourit, on découvre, on se reconnaît, on s’attache à ces dibbouks, qui comme des esprits voyageurs se sont déplacés de générations en génération pour s’inviter sur scène… ..avec nous…

Extraits vidéo

Acteur comédien  depuis plus de 30 ans, David Bursztein a joué dans quelques-unes des institutions théâtrales les plus respectés de France, comme La Comédie-Française, l’Odéon, le Théâtre de l’Europe, et le Théâtre national populaire (TNP). Il a également joué dans des lieux prestigieux tels que Le Festival d’Avignon, le Théâtre de la Ville à Paris, le Théâtre de La Coline, le Théâtre de Chaillot, la MC 93 de Bobigny… Il a par ailleurs joué dans des films aux côtés d’acteurs français connus et respectés tels que Maria Casarès , Michel Piccoli , Vincent Cassel , Emmanuelle Béart , Kristine Scott Thomas, pour n’en nommer que quelques-uns.

Les Concerts au Château de Mus, Murviel Les Béziers

JEUDI 24 JUILLET à partir de 21h

SHAI MAESTRO TRIO
The Road To Ithaca

Shai, piano
Jorge Roeder, contrebasse
Ziv Ravitz, batterie

shai maestro trio

Shai Maestro, au mitan de la vingtaine, a déjà fait du chemin. Et ce second album comme leader (après l’éponyme Shai Maestro Trio en 2012) est celui d’un musicien très suivi. Il incarne une forme de relève dans le champ du trio jazz moderne tel que défini par E.S.T. ou Brad Mehldau.

The Road To Ithaca, le titre du nouvel album de Shai Maestro, fait référence à un poème de Constantin Cavafy, un auteur grec, inspiré par L’Odyssée d’Homère. Après la Guerre de Troie, Ulysse, revient à Ithaque et sauve sa femme Pénélope et son fils Télémaque des prétendants, en étant le seul capable de tendre l’arc laissé dans son pays une décennie plus tôt. Pendant son voyage Ulysse voit Ithaque à plusieurs reprises depuis le pont du navire, mais à chaque fois, quand il croit s’en approcher, Ithaque disparaît. Cavafy conseilla rétrospectivement à Ulysse de faire durer le voyage et de ne pas se ruer sur Ithaque, son objectif initial, Comme ces précurseurs, Shai Maestro compose ses propres thèmes et préfère l’inconnu à la redite. Sur ce nouvel enregistrement, sa musique concilie encore et toujours l’immédiateté pop, la liberté du jazz et une exposition lyrique héritée de son apprentissage du classique.

HAROLD LÓPEZ-NUSSA

NEW DAY
Harold Lopez Nussa : Piano & Fender
Felipe Cabrera : Contrebasse
Ruy Adrian Lopez Nussa : Batterie, Bongos, Cajon & Djembe
Mayquel Gonzalez : Trompette

harold lopez nussa

Fidèle à la grande école du piano cubain, Harold López-Nussa déploie sur l’étendue des notes noires et ivoires un jeu d’une étonnante maturité. À tout juste trente ans, le virtuose affiche déjà une solide discographie sous son nom et affirme définitivement son talent dans la cour des plus grands. Pour preuve, ce nouvel album intitulé “New Day”, un jazz cubain qui sonne tel un éternel recommencement, sans jamais oublier les fondements de son originalité.

SAMEDI 26 JUILLET – 21h45

IBRAHIM MAALOUF
ILLUSIONS

ibrahim maalouf

Ibrahim Maalouf : trompette
Frank Woeste : clavier
François Delporte : guitare
Stéphane Galland : batterie
Laurent David : basse
Youenn Le Cam, Yann Martin et Martin Saccardy : trompette

Cinquième album d’Ibrahim Maalouf, ILLUSIONS est une nouvelle surprise. Auréolé du succès incontestable de sa trilogie entamée en 2007 et de son projet WIND, avec lequel il a reçu la suprême distinction d’ « Artiste de l’année » aux Victoires du Jazz, Ibrahim monte le son, souffle le vrai et le faux et encore une fois brouille les pistes.

Victoire 2014 du meilleur album, catégorie « musiques du monde », pour « Illusions » (Mi’ster Prod) sorti à l’automne.

Cie In situ, associée à sortieOuest

Domaine départemental d’art et de culture de Bayssan
Scène conventionnée pour les écritures contemporaines
Domaine de Bayssan le Haut

34500 Béziers

04.67.28.37.32

www.sortieouest.fr

é  

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Idherault.tv 47161 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine