Magazine Cinéma

Revue de presse : #1 Juin 2014

Publié le 23 juin 2014 par Masemainecinema @WilliamCinephil

Salut à tous !

Avec cet article, j’inaugure une nouvelle rubrique, pour une autre façon de partager notre cinéphilie. Sur Ma Semaine Cinéma, vous pouvez lire des critiques, des news sur les films et des comptes rendu d’expos, de festivals ou d’avant-première, mais aussi des initiatives plus originales de notre rédac’ chef William, comme les semaines thématiques ou les « 10 films pour une date »… Et nous avions envie d’une nouvelle façon de partager avec vous ce qui nous plaît –ou pas- cette fois non dans le cinéma en lui-même, mais dans ce qu’il y a autour. Et plus particulièrement, dans la presse cinéma.

Parce que nous avons la chance de pouvoir lire chaque mois dans des revues spécialisées, voire chaque semaine dans des quotidiens ou des hebdos généralistes, en plus des critiques de films, de nombreux articles et interviews de qualité, nous avons décidé de partager avec vous ce qui nous a plu dans les médias, une fois par mois. De Studio Ciné Live à Positif, en passant par Mad Movies ou les articles du Monde et de Libération, mais aussi les émissions de Radio France et les journaux gratuits comme Trois Couleurs, ou même les sites de ces médias, les sources seront diverses. Avec toujours une même idée : vous donner envie de lire des articles ou de regarder et écouter les émissions qui nous ont éclairés, fait plaisir, ému, appris des choses, toutes ces choses qui participent de notre cinéphilie !

hs-100meilleursfilmsfrancais_zoom__ (1)

Cette première revue de presse, je ne peux que la commencer avec, non pas un article, mais un magazine complet, un Hors-série des Inrockuptiblesqui a été à l’origine de cette rubrique : Les 100 meilleurs films français. Jean-Marc Lalanne explique dans l’édito la démarche intéressante des journalistes des Inrocks, née d’une discussion « entre la machine café et le desk » entre les journalistes cinéma sur le plus grand film de Rohmer. Germe ainsi l’idée d’un classement « imparable », qui n’a « pas d’autres ambitions que de photographier le goût d’une bande, celle de gens voyant beaucoup de films ensemble et en débattant toute la journée ». La démarche de cinéphiles qui ont voulu partager leur amusement à débattre des meilleurs films français, donc. La Maman et la Putain se retrouve n°1 –« Ce n’est que justice » écrit Frédéric Bonnaud- suivi par Le Mépris et La Règle du Jeu.

maman-et-la-putain-1973-04-g
La Maman et la Putain, de Jean Eustache

Mais ils ne se contentent pas du simple classement, qui aurait pu être réalisé en un article. Ce hors-série est une petite mine d’or sur le cinéma français de 1915 à 2013 -avec quand même une majorité de films des années 1960-1970- chaque film étant accompagné d’un commentaire, entre analyses et anecdotes. Certains d’entre eux sont complétés par des entretiens savoureux, de Jean-Pierre Léaud à Catherine Deneuve en passant par Fabrice Luchini. A la fin du numéro, on trouvera les top 10 des journalistes, ainsi que de cinéastes, acteurs et écrivains étrangers. On apprendra ainsi que Coppola aime Tati, Claude Berri et les cinéastes des années 30, et qu’Alain Resnais et Jean-Luc Godard ont la préférence de David Cronenberg. Enfin, un top des acteurs et des cinéastes confirme la place sans équivalent de Catherine Deneuve dans le cinéma français (citée 9 fois) et d’une omniprésence des grands de la Nouvelle Vague (Godard, Truffaut, Demy et Rivette, entre autres).

Un Hors-série pour lire sur ses films préférés ou donner envie de découvrir le cinéma français, fait par des cinéphiles pour des cinéphiles, et qui ne donne qu’une envie : établir son propre classement !

CB88b

Je continue avec un registre très différent : le magazine de bande-dessinée américaine Comic-Box propose dans son numéro de Mai-Juin deux articles très intéressants pour les fans de super-héros (et je sais que vous êtes nombreux à suivre ce blog). L’édito et « X-men Days of Future Past » reviennent sur les deux épisodes d’Uncanny X-Men de 1981, « Days of Future Past » et « Mind out of Time » dont le scénario –de John Byrne et Chris Claremont- a inspiré le dernier film de la franchise. On y apprend que ce n’est pas Wolverine mais Kitty Pride qui revenait dans le temps, et que la ligne éditoriale avait pris une tournure sombre qui poussa John Byrne à démissionner. L’édito du numéro fait un rappel de ces nombreuses dates qui ont un sens pour les fans de SF (allez, 2015 pour Retour vers le futur, au pif). Un deuxième article m’a beaucoup appris, « Comics/Film, l’ère de la Haute Fidélité ? » qui fait le bilan des adaptations cinématographiques des comics, et de la façon dont la fidélité aux costumes de la BD par exemple, ne lui rend pas toujours service au cinéma -*hum*Green Lantern*hum*

M3751

De son côté, Studio Ciné Live propose son annuel dossier « Spécial Hollywood » avec un classement des personnalités les plus influentes. Je ne peux que déplorer la présence d’une seule femme dans le top 20, Jennifer Lawrence, qui prouve qu’il y a encore un long chemin à faire question égalité dans l’industrie du cinéma. On y trouve aussi des previews des films de « L’été US », plusieurs entretiens et portraits, et l’article qui m’a poussée à vous en parler, ui réjouira tous ceux qui font semblant de ne pas s’impatienter à la perspective du prochain Star Wars. « Star Wars Casting Royal » reprend la fameuse photo qui avait fait le tour de la toile et présente les nouveaux venus comme les anciens de ce casting. De quoi rêver en attendant 2015…

122-web-double-glissées

Si vous allez chez MK2 ce mois-ci, le numéro de Trois Couleurs vous permettra à l’aide d’extraits du livre Une autre idée du cinéma. MK2, 40 ans après d’en savoir un peu plus sur la création de ces salles de cinéma qui peuplent la capitale, fondées en 1974 par Marin Karmitz pour promouvoir des films militants. La première salle à voir le jour ? Le bien nommé 14 juillet-Bastille, devenu très vite « point chaud d’expression des luttes dans la cité ».

William m’en voudrait si je ne parlais pas du numéro 20 de So Film, un collector consacré au monstre du cinéma français qu’est « Gégé », Gérard Depardieu. Je ne l’ai malheureusement pas lu, mais il vous en parlera peut-être dans un commentaire. Il n’est plus disponible en kiosque mais vous pouvez toujours le commander sur leur site internet.

SOFILM-couv-20_1

Enfin, je me dois de conclure cette première revue de presse par deux interviews de Jean-Luc Godard qui ne vous auront peut-être pas échappée, l’une dans Le Monde –vous en trouverez des extraits sur le site, la version intégrale est disponible pour les abonnés- et l’autre sur France Inter à l’occasion du Festival de Cannes où il a brillé par son absence. Déclarations chocs sur la victoire du FN, remise en cause du double prix cannois… Vieux con ou visionnaire ? Godard n’a pas fini de diviser le public.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Masemainecinema 6107 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines