Magazine Culture

Dyslexie, orthographe : avec les Orthochansons, soutenez « La poule qui pond »

Publié le 24 juin 2014 par Jean-Vincent Voyer @JVVoyer
Editer pour les dyslexistes

Initiative intéressante de « La poule qui pond »

Dyslexie, orthographe… les « Orthochansons » vous indiquent un projet intéressant à soutenir…celui de « La poule qui pond » !

Dyslexie, orthographe, apprendre en chansons.

Auteur des Orthochansons, je précise tout de suite que je n’ai pas de compétence particulière en matière de dyslexie.
Mais je constate que mon programme destiné à l’amélioration de l’orthographe des utilisateurs, les Orthochansons (http://www.orthochansons.fr) , connaît un succès croissant auprès des orthophonistes, et des parents de dyslexiques, et ceci sans que je l’aie cherché.

Intrigué par ce constat,  j’ai voulu me renseigner sur la dyslexie. J’ai trouvé de nombreux articles très savants, et plus ou moins clairs ! J’ai fini par en trouver un qui m’a semblé être un bon résumé bien structuré.Je l’ai trouvé sur le site d’une association qui cherche à contribuer au dialogue entre parents, adolescents, et entreprises : http://www.quokka.fr

Cet article distingue 3 sortes de dyslexie :
- La dyslexie phonologique (la plus fréquente) qui se traduit par des difficultés dans la conversion graphème-phonème (i.e. l’enfant ne sait pas faire correspondre la lettre et le son). Il peut par contre lire les mots qu’il a mémorisés globalement. Cependant, il est impossible de mémoriser tous les mots de la langue. Donc la lecture est limitée.
- La dyslexie de surface : C’est exactement le contraire de la précédente. : L’enfant est capable de déchiffrage graphème, phonème, mais ne peut reconnaître un mot globalement. D’où une lecture lente et laborieuse ne permettant pas une bonne compréhension. D’autre part, l’enfant butte forcément sur toutes les irrégularités de correspondance graphème-phonème (ex: chorale, moyen, etc..)
-La dyslexie mixte regroupant les 2 précédentes.

Il existe des principes de rééducation. Et, effectivement,  je constate qu’ils correspondent globalement à certaines fonctionnalités que j’ai intégrées dans mes Orthochansons, en y ajoutant le côté très attractif de l’approche ludique, qui « dédramatise » le sujet, décontracte l’utilisateur, et permet le plaisir d’apprendre ! (le plaisir, c’est bien connu, étant un très fort levier pédagogique, même pour améliorer son orthographe !)
Mais alors… la poule ?

Dyslexie, orthographe…et la poule !

Alors… la poule ?
« La poule qui pond » est une toute petite maison d’édition. Elle a actuellement un projet sympathique, à savoir éditer un livre destiné aux enfants dyslexiques.
« Petit ogre veut un chien », en album jeunesse, est en effet adapté à  ces enfants. Comment ? Grâce à l’aide d’associations et de professionnels de la dyslexie qui vont travailler ensemble pour en faire un album facilement accessible pour les enfants dyslexiques, et même plus facile à lire pour les enfants qui découvrent la lecture. Bref, un livre qui permet à la fois de progresser, d’améliorer son orthographe, et le tout en s’amusant !

Une police spéciale, une taille de texte adaptée et un procédé de syllabation seront entre autres utilisés pour faciliter la lecture et donc la compréhension de l’histoire.

Et le travail que les enfants feront pour s’approprier cet ouvrage sera effectué sans s’en apercevoir, dans un environnement naturellement ludique.
Vous comprenez donc mieux, bien sûr, pourquoi les Orthochansons s’y intéressent, et, au travers de cet article, tentent de leur donner un petit coup de pouce !

Les verbes qui précèdent sont au futur, car ils ont ouvert une petite souscription sur Ulule. Aidez-les, et allez voir leur présentation, là http://fr.ulule.com/jeunesse-dyslexie/


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jean-Vincent Voyer 1268 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines